Chérile Owêléo, artiste ivoirienne multidimensionnelle

Album « Le Grand Saut », Chérile Owêléo

Chérile Owêléo est une chanteuse ivoirienne, mais pas que ! Journaliste de presse écrite, community manager, entrepreneure, notre femme du jour a plusieurs vies. Après avoir travaillé comme rédactrice, elle se consacre désormais à sa carrière musicale avec la sortie, en janvier, de son album « Le grand saut »*. En parallèle, elle et se lance en tant que chef d’entreprise indépendante avec la création de son web magazine : Best of Africa. Elle collabore également avec divers magazines et télévisions. 

Chérile nous raconte fièrement qu’elle a appris la musique en interprétant celle des autres. Définissant son univers comme étant éclectique, elle est très à l’aise dans tous les styles musicaux. Elle peut chanter n’importe quelle chanson sans complexe et improviser sur toutes sortes de musiques instrumentales. « Les artistes qui m’inspirent venant d’horizons différents, mes influences étant donc multiples, je refuse d’être cloisonnée. Ma différence à moi, c’est mon timbre atypique, ma personnalité, mon dynamisme et ma détermination à réussir ce que j’entreprends. » Avant son album, elle a sorti deux singles, Owamé en 2015 et Appel en 2017, qui ont très bien marché. 

En musique, ce qui compte pour elle, ce sont les thèmes abordés. Une artiste engagée qui n’a pas peur de dénoncer les tares et les maux de nos sociétés. Le choix des thèmes abordés dans ses chansons reste naturellement primordial. « Les rapports nord/sud, l’incapacité pour nos états africains à se montrer autonomes, ambitieux et encore moins conquérants sont des choses qui m’intriguent et m’interpellent. » Pas très fan des chansons à l’eau de rose notre Chérile! 

Comment fait-elle pour combiner toutes les professions qu’elle exerce ? Selon elle, tous ces métiers s’imbriquent les uns aux autres. Il n’y a pas de véritable rupture d’une mission à l’autre. « Ce sont tous des métiers qui demandent de la culture générale, de la rigueur, de l’écoute et beaucoup d’humilité pour apprendre des autres et transmettre également. » nous explique Chérile Owêléo.

Concernant la musique africaine, celle-ci a toujours inspiré le monde entier, en commençant par les États-Unis, selon elle. « Depuis James Brown, Aretha Franklin jusqu’aux générations Michael Jackson Whitney Houston, la musique venue d’Afrique a toujours été au cœur de la création. ». D’après Chérile Owêléo, les divas Miriam Makeba, Bébé Manga, aujourd’hui Oumou Sangaré, Angélique Kidjo et bien d’autres font de grosses carrières internationales. Les plus jeunes comme Sidiki Diabaté, Magic Système et beaucoup de jeunes nigérians qui cartonnent à guichets fermés partout dans le monde montrent que la musique africaine est dans une très belle dynamique. Chérile d’enchérir « Cela signifie que lorsqu’un artiste travaille avec rigueur entouré  d’une équipe professionnelle, il peut aller très loin. Je suis dans cet état d’esprit, reste à croiser le chemin de personnes déterminées comme moi, pour soulever des montagnes. ».

Actuellement Chérile Owêléo prépare un maxi single pour injecter du sang neuf dans son album Le grand saut, qui rappelons-le est toujours disponible en téléchargement légal. Elle prépare également une tournée intimiste à Paris et en région parisienne. Toujours dans la promotion de son album, Chérile fera prochainement le tour des radios pour assurer la promotion de son album et de son actualité. Notamment Le festival international du rire de Brazzaville Tuséo, prévu du 29 au 31 Octobre prochain dont elle est la marraine. 

*Son album est disponible chez son disquaire parisien B.H ELECTRONIC sis 101 Boulevard de St Denis et disponible en téléchargement pour le monde entier.

Partager :

Chérile Owêléo, Côte d'Ivoire, Le grand saut, musique africaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *