Comment perdre du poids de manière durable ?

Pour répondre à cette question je vous propose de l’aborder différemment. Posez-vous la question : comment faites-vous habituellement pour prendre du poids rapidement et sur la durée ? Et pourquoi ? En répondant à ces 2 questions vous allez trouver la solution en faisant exactement l’inverse de cette stratégie. Est-ce que cela vous semble pertinent et logique ? Je pense que OUI !

Pour résoudre votre problème de surpoids qu’il soit léger ou plus important, cela demande de comprendre et de désapprendre tout ce que vous avez expérimenté jusqu’à ce jour. Si vous voulez vraiment perdre du poids définitivement, vous devez remettre les compteurs à zéro, faire table rase de votre passé.

Commençons, le meilleur moyen pour prendre du poids c’est de faire un ou plusieurs régimes amincissants. Nous avons vu la dernière fois que les régimes amincissants font grossir (oubliez les pour toujours). Ils sont à l’origine souvent d’une aggravation du problème de poids. Traiter les symptômes du problème, c’est-à-dire le poids excédentaire est la grosse « erreur » des régimes pour un problème si profondément ancré en vous.

Quelques questions avant de rentrer dans le vif du sujet :

1-       Vous considérez-vous comme une femme prédisposée à grossir ?

2-      Avez-vous une vie, en tant que femme, difficile ?

3-      Souffrez-vous de solitude ou de vide intérieur ?

4-      Vous pesez-vous chaque matin ?

5-      La nourriture est-elle devenue pour vous une obsession ? Apaise-t-elle vos angoisses et vos peurs ?

Comprenez bien que la prise de poids même minime est le signe d’une souffrance morale et émotionnelle qui se manifeste par des kilos en plus, pris jour après jour et semaine après semaine …

Et donc le meilleur moyen de résoudre ce surplus de poids et de s’attaquer franchement à la cause du mal (cette souffrance) et pas à la conséquence du mal (prise de poids).

A ce stade de notre échange, j’aimerai que vous répondiez à cette dernière question.

Pourquoi avez-vous grossi ?

Répondez sincèrement …

Vous allez constater qu’à l’origine, il y a un ou plusieurs chocs émotionnels (rupture amoureuse, licenciement, chômage, divorce, deuil, viols, attouchements sexuels, etc.) qui se sont transformés en stress émotionnels avec le temps. Comme une sorte de souffrance morale qui se promène tout le temps avec vous – rajoutez-y la pression sociale sur vos épaules. Les femmes doivent avoir un corps svelte et mince. Et nous avons le cocktail idéal pour créer le diktat du régime amaigrissant « miracle » qui fera de vous une femme plus belle et plus désirable.

Aujourd’hui, il y a une progression de plus en plus nette du surpoids dans la population féminine auquel s’ajoute des troubles du comportement alimentaire conséquences directes des tentatives multiples de régimes amincissants.

  • Boulimie
  • Anorexie
  • Compulsions alimentaires
  • Grignotages
  • Perte de la sensation de satiété

 

Mon objectif est de vous écœurer, vous dégouter, à tout jamais de faire un régime amaigrissant à l’avenir.

Un autre point extrêmement important : Si vous n’arrivez pas à « tenir votre régime » ce n’est pas par manque de volonté de votre part – ce n’est pas de votre faute !

Ce sont les régimes amincissants qui créent vos compulsions alimentaires et tous les troubles alimentaires mentionnés plus haut.

En clair – Plus vous faites d’effort pour garder le contrôle alimentaire, plus vous le perdez en réalité. Et moins vous faites d’effort pour garder le contrôle alimentaire, plus vous l’obtenez.

C’est la loi de l’effort inversé.

Pour vraiment perdre du poids, commencez par désapprendre tout ce que vous savez sur les régimes, les calories, la nutrition et l’alimentation. Il est d’abord très difficile de calculer la valeur exacte de ce que vous mangez (calories, glucides, lipides, protéines), de déterminer lesquels seront assimilés par votre corps et dans quel pourcentage. Vous êtes toutes différentes et plurielles. Mettez les compteurs à zéro et faites table rase du passé.

Ensuite, réapprenez à faire la différence entre appétit et gourmandise. Il est vital de savoir faire la distinction entre la sensation réelle de faim et la pulsion de manger pour manger sans véritable appétit. La faim véritable provoque un creux au ventre qui cesse lorsque vous avez éteint votre appétit.

L’envie de manger est de la gourmandise sans fin (faim), le plus souvent pour des « douceurs » qui apaisent vos tensions, peines et anxiétés. Un moyen efficace de faire la différence est de boire un ou deux verres d’eau à température ambiante ou tiède. Et d’observer ce qui se passe en vous au niveau de vos sensations physiques et émotionnelles.

La semaine prochaine, nous irons plus loin avec des expériences concrètes pour gérer ses souffrances et comment parvenir à lâcher le contrôle alimentaire. Aujourd’hui, vous avez appris qu’il était important d’apprendre à désapprendre pour tourner la page et écrire un nouveau chapitre de votre relation avec la nourriture et de votre corps.

Joseph Mendy

Coach et Praticien spécialisé dans la perte de poids durable

Partager :

coaching, Corps, gourmandise, grossir, nourriture, perte de poids, pulsion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *