Diya Sow, influencer pour réussir

Sur les réseaux sociaux, il est possible de se faire un nom et réussir à convaincre ses amis virtuels à vous accompagner dans votre business.  Diya Sow l’a bien compris. Cette jeune fille ne pollue pas instagram de publications, mais parvient à totaliser un nombre important de followers. Un public virtuel qui l’accompagne et l’encourage dans ses activités. C’est pour cela qu’en tant que jeune couturière, elle s’appuie sur sa force d’influenceuse pour élargir son marché. Déterminée et ambitieuse, Diya n’est pas pressée d’atteindre son objectif dans ce secteur.  

Une influenceuse… naturellement 

« Je ne vais pas dire que je suis totalement une influenceuse, c’est pas un truc que j’avais en tête mais avec le nombre d’abonnés que j’ai c’est évident », confie-t-elle. Tout est venu naturellement, sans rien forcer, ni imposer. De ce fait, sa page se différencie des autres influenceuses qu’on a l’habitude de voir. Avec ses cinquante-huit mille abonnés, elle ne mise pas beaucoup sur la fréquence des publications pour tenir en haleine ses followers. Avec moins de quinze photos qui mettent en œuvre ses modèles façonnés pour vendre l’image de Diiyas Fashion. Une entreprise de couture dont elle est la fondatrice, qui conçoit les modèles. Après avoir obtenu un Brevet d’études professionnelles en hôtellerie et restauration, elle se lance dans la couture. Un domaine différent de sa formation, mais sa passion pour ce métier avec le concours de ses amis qui n’ont jamais manqué de lui faire savoir qu’elle a le talent au regard de ses esquisses et ébauches l’ont permis de continuer son petit bonhomme de chemin. 

Prendre des risques pour réussir 

Agée de 22 ans, la native de Dakar qui a passé sa tendre enfance à Fouta (Nord Est du Sénégal) s’inspire beaucoup de sa mère. « Elle est ma muse » déclare-t-elle. Une source de motivation pour elle, pour aller de l’avant, surmonter les obstacles et réaliser son rêve : bâtir une grande entreprise qui rendra sa marque populaire à travers le monde entier. Et pour y arriver, elle s’arme d’une confiance en soi solide et inébranlable. Mais aussi d’un travail bien fait. Diya aime prendre des risques parce qu’elle est consciente que « qui ne risque rien n’a rien ». Et ce qui freine beaucoup de jeunes entrepreneurs selon elle, c’est le manque de courage et de motivation. Des freins pour beaucoup de jeunes qui, pourtant au début étaient prédisposés à réaliser des résultats probants dans un domaine donné. A cet effet, elle invite les jeunes à ne pas se décourager dès les premiers coups d’essai.  

Les violences conjugales, une cause à défendre 

La patronne de Diiyas Fashion ne tolère pas les violences conjugales. Ce faisant, elle est prête à s’engager pour défendre cette cause et tendre la main aux femmes qui vivent des situations infernales dans leur ménage. Un phénomène bien présent dans la société sénégalaise et qui a ruiné la vie de beaucoup de Sénégalaises. 

Instagram : deeyaaaah

Snapchat : Diiyaah

Partager :

business, Diya Sow, goal, Instagram, objectif, Réussir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *