Étiquette : business

Marie Louise Ango : sa succès story

Elle est totalement inclassable. Enseignante, écrivaine, activiste et youtubeuse. Marie Louise Ango, c’est son nom est notre invitée. Découvrez cette Congolaise énergique et atypique dans cet entretien réalisé en Grande Bretagne où elle réside depuis 10 ans.

Contact:
Youtube:
My life style
Chemin d’avenir
Sites: Prodisdif.com exchangesellbuy.com

Partager :

Les femmes moteur de l’économie togolaise?

Le Togo vient de se doter d’un nouvel instrument, en vue de doper son secteur agricole. Le MIFA, Mécanisme d’investissement et de financement agricole vise à faciliter l’accès des populations aux crédits bancaires. Face à ce dispositif innovant, quel rôle les femmes peuvent-elles jouer, dans ce secteur stratégique ?

Partager :

Lire la suite

Yoostart: la vitrine des microentreprises

En pleine préparation du Match Making, prévu le 29 juin prochain, Anrifa Hassani, gérante de Yoostart répond à nos questions.

 

Quelques mots pour te présenter ?

Anrifa Hassani, gérante de Yoostart

J’ai fait des études de Langues étrangères et un Master en Communication option culture des affaires. Après 12 années de salariat dans des agences événementielles et publicitaires, j’ai trouvé ma vocation dans l’entreprenariat. Il m’arrive d’accompagner des créateurs d’entreprises dans leur stratégie de communication et leur positionnement. Mais là où je prends le plus de plaisir, c’est lorsque deux membres de mon réseau se trouvent des intérêts communs, deviennent partenaires et font grandir leurs activités respectives en collaborant.

 

 

 

D’où est venue l’idée de créer Yoostart?

Le réseau Yoostart s’est en quelque sorte formé de lui-même. Entre l’idée que j’avais au départ et ce que le réseau est devenu aujourd’hui, que de chemin parcouru ! Mais je dirais que c’est l’essence même de tout projet. On sait comment on a envie que ça commence, mais on n’est jamais sûre de comment ça se termine. Quoi qu’il en soit, je suis ravie de l’évolution et du tournant que prend Yoostart aujourd’hui et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière.
Pendant quelques années j’ai animé, pour le plaisir, une communauté en ligne de jeunes créateurs et microentreprises au démarrage de leur activité. Au fil du temps la communauté s’est agrandie et s’est aussi professionnalisée. Yoostart a grandi au même titre que les projets de ma communauté se sont précisés et professionnalisés. L’idée de rendre visibles les nouveaux visages de l’entreprenariat s’est imposée à moi comme une évidence. En plus d’un Blog qui relate les parcours de nos membres, apporte conseils et outils pratiques à la création et au développement entrepreneurial, j’ai décidé de regrouper sur une même plateforme les créateurs d’entreprises, les indépendants et les porteurs de projets pour les aider à “Matcher”, trouver les intérêts communs qui feront grandir leurs projets d’entreprise.

Le réseau Yoostart

Comment expliquer simplement le concept de cette plateforme qui se veut être “la vitrine des microentreprises”?

Yoostart est tout simplement le réseau social des entrepreneur(e)s. La plateforme qui permet à votre business de gagner en visibilité et trouver rapidement des opportunités d’affaires et de collaborations, mais aussi des outils et des formations pour continuer de grandir.

Il existe d’autres plateformes qui ont les mêmes objectifs. Quelle est la spécificité de la tienne?

Sans parler du fait que chaque contact qui vous est proposé sur Yoostart est véritablement une opportunité qualifiée pour développer votre entreprise, Yoostart se démarque par une visibilité sans précédent apportée aux créateurs d’entreprise. La différence de Yoostart se note également par la continuité des échanges au travers d’évènements de networking à forte valeur ajoutée tels que les MATCH-MAKING, des Master Class ou encore des expo-ventes privées. Peu de plateforme combinent autant de services interactifs exclusivement dédiés aux créateurs d’entreprises et porteurs de projets.

 

Quels types d’entreprises trouve-t-on sur ta plateforme?

Anrifa Hassani, gérante de Yoostart

Des starters de moins de 5 ans, des porteurs de projets, des entrepreneur(e)s uniques, des cabinets d’expert(e)s (comptables, juridiques, RH…), mais aussi des professionnel(le)s de la formation et de l’accompagnement à la création d’entreprises. En un mot, le noyau de l’écosystème entrepreneurial.

Existe-t-il un profil type d’entrepreneurs à qui s’adresse Yoostart?

Yoostart s’adresse exclusivement aux personnes qui démarrent leur activité et cherchent à la faire connaître. Trouver ses premiers clients peut parfois s’avérer être une tâche ardue. Yoostart simplifie la prospection commerciale avec une mise en relation ludique, divertissante et automatisée. Pour permettre aux créateurs d’entreprises de démarrer leur projet entrepreneurial en pleine confiance avec les bons contacts.

 

Est-ce une plateforme indiquée pour des entrepreneurs qui ne commencent pas leur activité, mais veulent aller beaucoup plus loin?

Tout à fait ! Nous avons une catégorie “Expert” sur la plateforme qui permet aux entreprises ayant une expertise dans un domaine en particulier de la rendre visible, agrandir leur clientèle et nouer de nouveaux partenariats.

Ton actu c’est Le Match Making que tu organises le 29 juin. De quoi s’agit-il exactement?

Il s’agit d’un évènement de networking à forte valeur ajoutée basé sur une technique de mise en relation par centre d’intérêts communs. Après plusieurs études sur le networking, nous avons découvert que les participants étaient souvent frustrés ne pas avoir pu parler à tous les participants, ou pire, qu’ils avaient parfois le sentiment d’avoir perdu leur temps parce que les cartes de visites récoltées n’étaient finalement pas les bons contacts !

Le MATCH-MAKING a pour vocation de vous faire parler à tous les participants pour sélectionner les contacts avec qui vous pourriez aller plus loin. C’est la garantie de parler de votre activité et de votre concept à un maximum de personnes en un minimum de temps et repartir avec les bons contacts pour développer votre entreprise.

Le Match Making organisé le 29 juin

Quels seront les temps fort de cet événement ?

Il se déroule en 3 temps forts :
Première Partie: Un atelier sur la conformité avec la RGDP – Maître Karine Mazand-Mboumba Tchitoula, avocate aux barreaux de Paris et spécialiste du web diagnostiquera en direct 2 sites web et répondra à toutes les question de conformité.
Deuxième Partie: Les Sessions de MATCH-MAKING  – Au son d’un Gong les participants présentent tour à tour leurs entreprises, leurs objectifs, leur besoins en partenariats…
 
Chaque participant prend la parole pendant 1 minute sur une thématique donnée et ce jusqu’à 6 thématiques différentes. C’est l’occasion de s’exercer sur la prise de parole, susciter l’intérêt sur votre projet et, pourquoi pas, convaincre de nouveaux clients.
Troisième Partie : Cocktail Dinatoire offert par le traiteur événementiel Lova Délices. Et poursuite des échanges avec les participants dans un groupe privé sur la plateforme Yoostart.

 

Pratique
Yoostar.com
F Yoostart1
Insta Yoostart
T Yostart 1

Partager :

Sophia Amoruso, boss des affaires?

Sophia Amoruso, décrite comme « La Cendrillon de la technologie» par The New York Times, est une businesswoman Californienne. Fondatrice, PDG et directrice artistique de «Nasty Gal», une boutique en ligne de vêtements vintage. Elle est l’auteure du livre «Girlboss» qui raconte son parcours avec humour. Source d’inspiration, son ouvrage a également été adapté en série télévisée.

Partager :

Lire la suite

L’ Afrique en marche au Medef

Le Rendez-Vous des professionnels
qui construisent l'Afrique de Demain

Pour sa deuxième édition, Afrobytes, «le rendez-vous des professionnels qui construisent l’Afrique de demain» a élu domicile au Medef. Pendant deux jours, les 8 et 9 juin, le siège du Mouvement des Entreprises de France a accueilli la crème de la crème des entreprises, des investisseurs, des grands groupes et des start-up africains.

Plus qu’une conférence extraordinaire, Afrobytes s’est positionné, en deux éditions seulement, comme le hub de l’innovation technologique africaine, rassemblant de nombreuses personnalités, venues du monde entier.

Pendant les ateliers, les débats et les conférences, l’anglais était de mise. Il a été question d’e-commerce, de l’impact des décisions politiques sur la croissance de l’écosystème africain, de fintech, de smart cities, de données consommateurs, de stratégies de marché, d’opportunités d’affaires en matière de technologie européenne et africaine, du nouveau visage des services financiers en Afrique, du recrutement de talents africains ou encore de partenariat. Des échanges de hautvol qui ont permis de mieux définir et appréhender l’écosystème africain de demain. Il s’est agi également de donner envie, s’il en était encore besoin, d’investir dans la tech africaine.

Enfin, si Afrobytes a tenu toutes ses promesses, c’est aussi par sa mixité et sa parité. La belle représentativité et la forte implication des femmes entrepreneuses du continent et de la diaspora, à cette deuxième édition, est à souligner. Tout comme le travail remarquable des organisateurs et de leur équipe de bénévoles. Ammin Youssouf, CEO d’Afrobytes, était lui-même bien entouré par sa confondatrice Haweya Mohammed, ainsi que par Suzanne Ndiaye, responsable de coordination et de Vera Baker, «business developper».

Quelques intervenants...

Yinka Adegohe Editeur Afrique Quartz

Yinka Adegohe

Editeur Afrique Quartz

Edith Brou Fondatrice et Directrice de Buzzyafrica.com

Edith Brou

Fondatrice et CEO de Buzzyafrica.com

Arun Jaitley Ministre des Finances d'Inde

Arun Jaitley

Ministre des Finances d'Inde

Lilian Thuram Footballeur professionnel retraité- Auteur- Activiste

Lilian Thuram

Footballeur professionnel retraité- Auteur- Activiste

Les Fondateurs

Haweya Mohamed, Manager et Directrice de Communication d' Afrobytes

Haweya Mohamed,
Co-Fondatrice et Directrice de Communication d'Afrobytes

Ammin Youssouf, Directeur Général d'Afrobytes
Ammin Youssouf, Directeur Général d'Afrobytes

Ammin Youssouf,
CEO d'Afrobytes

L'équipe Afrobytes
L'équipe Afrobytes

L'équipe d'Afrobytes (Ammin, Suzanne, Vera et Haweya)

Crédit photos: Afrobytes – P.Etifier
Pour plus de renseignements, rdv sur le site d’Afrobytes: http://www.afrobytes.com/
par Claire Renée Mendy

Partager :

Pamela Querol: la belle du pirate!

L’aventure de “La Belle du Pirate” commence en 2011, sous l’impulsion de Pamela Querol, née à l’Ile Maurice. Sa marque éthique de bijoux contemporains met en beauté les perles, la nacre et les gemmes de façon stylisée et originale.
Elle se décline en trois volets: la création laissant la part belle à l’utilisation de perles organiques et pierres gemmes, l’upcycling avec des bijoux issus du recyclage et le commerce équitable qui valorise la production artisanale au Sud. Rencontre.

Pourquoi et comment avoir créé votre structure?

J’ai toujours voulu avoir «mon» entreprise. Je suis fière d’être mon propre chef. J’ai décidé d’intégrer une CAE, Coopaname, où je suis entrepreneure associée.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez eu à faire face?

Même si mon objectif est défini en terme de produits, il n’est pas toujours facile de «rencontrer son public» et de multiplier les ventes. Cette situation fragilise le projet.

Aujourd'hui, où en est votre activité ?

Mon projet a mûri: les trois axes apportés à la marque (création, upcycling, commerce équitable) vont dans le sens de mes envies créatives et de mes engagements personnels. Toutefois, je recherche des partenariats afin que La Belle du Pirate soit plus visible. Elle est encore confinée à un cercle restreint.

De quoi êtes vous le plus fière ?

Je suis très fière de l’appréciation de mes client(e)s sur mes bijoux. Leurs yeux qui pétillent en disent long. Les client(e)s sont véritablement sous le charme. Cela donne du prix à ce que je fais et me confirme que je suis sur la bonne voie.

Si c'était à recommencer, que changeriez-vous dans votre structure ou dans votre manière de procéder?

Je m’entourerais de personnes du monde entrepreneurial pour me conseiller, une équipe pluridisciplinaire composée de consultants, businessmen, financiers, commerçants, designers, etc..

Forte de votre expérience, quels conseils pouvez-vous donner à celles qui souhaitent se lancer?

Je leur dirais de vivre leur rêve tout en restant réalistes! Il faut encourager l’esprit entrepreneurial. En effet, cela demande du courage de se lancer! Cet effort ainsi que l’énergie déployée par ces femmes méritent d’être encouragés.

Partager :

Marina Berger, créatrice de la marque OCÉOPIN

OCEOPIN - Huile de graine de pin maritime 15ml HD

 

 

 

OCÉOPIN est une marque 100 % made in France, située en Aquitaine.

Elle est l’unique récoltant et fabricant d’huile de graines de pin maritime dans le monde!

Sa jeune créatrice, Marina Berger, répond à nos questions.

Avant de partir faire une balade au cœur des forêts d'Aquitaine à la découverte du pin maritime, pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous ?

Traductrice littéraire de profession (j’ai fait des études très littéraires en classe préparatoire puis un master d’études slaves), je suis pourtant passionnée par la forêt, les arbres et plus particulièrement par le pin maritime depuis l’enfance. Petite, mon père (forestier et grainetier) m’emmenait avec lui sillonner les pinèdes et j’ai toujours su qu’un jour ma vie professionnelle serait liée d’une manière ou d’une autre au pin. J’aime plus que tout les balades dans les dunes le long de l’océan, au Cap Ferret où je réside. Et le parfum balsamique des pins mêlé à l’immortelle des dunes est pour moi synonyme de vacances et m’évoque de nombreux souvenirs d’enfance.

Comment a germé l'idée de créer Océopin et de proposer des soins composés exclusivement de graines de pin maritime ?

La rencontre cruciale de mon père avec un chercheur de l’Institut des Corps Gras de Bordeaux et la révélation des bienfaits de l’huile contenue dans la graine de pin a tout déclenché. Je n’ai pas hésité à m’associer à mon père et à créer avec lui la marque OCÉOPIN® pour faire connaître au grand public les vertus de l’huile de graines de pin et développer une gamme cosmétique biologique autour de cette pépite de la nature.

Quelles sont les spécificités de l'huile de graines de pin maritime ? En quoi constitue-t-elle un soin d'exception ?

Cette huile végétale est unique et constitue une vraie innovation puisqu’avec Océopin, nous sommes les premiers et les seuls à la proposer pour le soin de la peau. Ce caractère innovant est une des choses qui distingue cette huile des autres huiles déjà connues depuis longtemps. C’est notamment la raison pour laquelle nous avons effectué de longues études débouchant sur un brevet pour comprendre le mécanisme d’action de cet ingrédient actif sur la restructuration de l’épiderme.

Elle est fascinante car elle a un profil en acides gras très intéressant: des acides gras essentiels insaturés et une belle teneur en vitamine E, en phytostérols, en polyphénols (anti-oxydants naturels). Elle contient aussi des acides gras inédits, les delta-5, qui agissent sur la prévention du vieillissement cutané et le comblement des signes de l’âge. Grâce à cette composition exceptionnelle, cette huile possède des effets puissants et démontrés (tests cosmétiques): elle repulpe et redensifie l’épiderme, protège la peau des agressions extérieures, comble rides et ridules et apaise formidablement. Elle peut notamment réduire les rougeurs, calmer les démangeaisons et apaiser les coups de soleil. De plus, elle est, ce qui n’est pas négligeable, 100% bio et made in France (un fait rare pour les huiles végétales qui viennent souvent de très loin).

Comment la conseillez-vous et à qui ?

C’est une huile visage, un sérum concentré, qui a tout pour devenir un produit culte, à se transmettre de générations en générations. Dès 30 ans, pour prévenir l’apparition des signes de l’âge et pour des peaux plus matures pour soigner et corriger des textures de peaux relâchées ou combler les rides. Elle est adaptée à un très grand nombre de peaux: atopiques, sensibles, celle des hommes et des femmes. Son packaging et son odeur très délicate plaisent autant aux deux sexes. Elle s’utilise de manière décomplexée comme un vrai “plus” dans sa routine de beauté, comme un sérum, seule ou bien mélangée à une crème de soin habituelle pour l’enrichir et la perfectionner. C’est un vrai secret de beauté à avoir toujours dans sa salle de bains et à utiliser matin et/ou soir, selon ses habitudes et envies.

L’huile et la poudre de graines de pin maritime OCÉOPIN®  sont disponibles en pharmacies et parapharmacies, boutiques bio haut de gamme et concept-stores et sur www.oceopin.com/shop/fr/

Partager :