La Barbade, à la découverte d’un petit paradis

Qui ne rêverait pas de partir loin, dans un endroit paradisiaque après ces mois de confinement ? Une chose est sûre, une fois que les aéroports seront officiellement ouverts, nous seront nombreux à sauter dans le premier avion, histoire de s’envoler vers d’autres cieux et changer d’air. Alors, pourquoi pas la Barbade, cette île paradisiaque aux nombreuses facettes ? Car, la Barbade ce n’est pas seulement le pays d’originaire de la célèbre chanteuse Rihanna, c’est aussi une île avec des plages idylliques et une fantastique richesse culturelle et historique. Allons donc à la découverte d’un petit paradis sur terre !

Barbade : entre situation géographique favorable et impressionnant patrimoine historique

D’une superficie de 431Km2, la Barbade est une île de l’Océan Atlantique, située en mer des Caraïbes. Avec un littoral de 97km, l’île a la particularité d’être plate avec peu de montagnes. Un micro Etat un peu à part dans le paysage caribéen car ce n’est pas une île volcanique, mais calcaire. Elle fait partie des petites Antilles. Elle tient son nom de l’explorateur Pedro Al Campos. Il la nomma ainsi en 1536, en voyant les longues racines aériennes de certains arbres, les ficus, qui lui faisaient penser à des barbes. Les îles les plus proches sont Saint Vincent, les Grenadines et Sainte Lucie à l’ouest. Au sud se trouve Trinité et Tobago avec qui la Barbade partage désormais une frontière maritime. L’île compte près de 290.000 habitants dont un nombre élevé de centenaires. Le cadre de vie idyllique y est sûrement pour quelque chose.

L’île profite d’un climat tropical avec les alizés de l’Atlantique qui permettent de maintenir des températures douces. Au-delà de ce positionnement géographique assez favorable, la Barbade a hérité d’un passé riche en histoire. Ancienne colonie britannique, elle a acquis son indépendance en1966. Elle fait toujours partie du Commonwealth. Cependant aujourd’hui le débat est plus que jamais d’actualité sur le fait que l’île doive devenir une république à part entière et s’éloigner de tout attachement avec l’ancien pays colonisateur.

L’esclavage et la culture de la canne à sucre ont fait la fortune et l’identité de la Barbade. De splendides demeures témoignent encore de ce passé. Les bâtiments colorés côtoient les bâtisses historiques d’édifices religieux comme la cathédrale Saint Patrick classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

La capitale, Bridgetown, est la ville la plus ancienne des Caraïbes. Une capitale vivante et dynamique marquée par la propreté de ses rues. Ce qui fait également le charme de Bridgetown, ce sont des bâtiments construits à la fin du 19ème siècle, en calcaire de corail. Malgré le modernisme apporté à certaines récentes constructions, la ville garde néanmoins son cachet historique. La Barbade, comme toutes les îles caribéennes, c’est aussi ce côté cosmopolite et métissé. Sa population est constituée pour la plupart de descendants d’esclaves. Mais on y compte des Barbadiens d’origine indienne, chinoise, européenne et d’Amérique du nord. L’anglais est la langue officielle, mais les populations parlent d’autres langues comme le bajan ou encore le français. Les Barbadiens sont réputés pour être un peuple accueillant, sympathique, ouvert et qui a développé le sens du tourisme. L’une des autres particularités de l’île, et pas des moindres, ce sont des plages de sable blanc, mais également l’eau écarlate de la mer qui donne envie de s’y mirer dans l’eau. L’une des plages les plus célèbres s’appelle Carisle Bay, et elle est souvent associée au paradis sur terre.

A découvrir sur place

En plus de la capitale Bridgetown, le visiteur peut profiter des villages comme HoletownSaint Peter, Saint James où l’on trouve des hôtels de luxe et de charme avec de belles vues sur l’Atlantique. Avec ses fantastiques plages baignées par une eau cristalline, l’endroit est idéal pour s’évader. Au quartier Oistin, un ancien village de pécheur, se trouvent des restaurants qui servent beaucoup de variétés de poissons frais.

Il y a également des agences d’excursions qui proposent beaucoup d’activités à des tarifs abordables : plongée sous-marine, plongée en apnée, avec des tortues, excursions en catamaran, moto marine…

La Barbade c’est aussi de magnifiques jardins de fleurs appelées Botanic Garden avec des variétés de fleurs, de palmiers ou autres plantes aromatiques.

Pour se déplacer, les transports en commun sont bien desservis avec peu de trafic routier. Ce qui permet de découvrir tous les coins et édifices qui font partie du charme de l’île. Il faut comptez en moyenne un euro pour un déplacement en bus.

Un autre lieu à découvrir absolument : la réserve faunique de Widlife Reserv qui est une sorte de zoo où l’on peut croiser des singes, des serpents, des biches, des caïmans ou encore des variétés d’oiseaux.

La Barbade ce sont aussi ces milliers de Rum Shopdes endroits conviviaux animés ou l’on se retrouve pour boire du rhum. Cette boisson est souvent associée à l’île dont des musées de vins sur place racontent même l’histoire. 

Pour l’hébergement, en dehors des hôtels, d’autres possibilités s’offrent aux touristes comme Airbnb, qui propose de jolis appartements au bord de la mer à prix accessible. Pour ceux qui veulent faire la fête, les plages barbadiennes sont jalonnées de bars, restaurants et Beach Party à ciel ouvert. 

Concernant le budget à prévoir, pour 14 jours il faudrait compter à peu près 2000 euros pour deux personnes. Certains hôtels proposent des chambres à 527 dollars, restauration comprise, toujours pour deux personnes. Vite, une réservation dans le premier vol pour y aller !

 

 

Crédits Photos : Angus Thompson 

Pour en savoir plus sur le photographe et son travail: https://www.phoenixvisionsbooks.co.uk/

Partager :

Barbade, caraïbes, Ile, Rihanna, Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *