“Le rossignol” s’en est allé…

Le roi de la Rumba congolaise, le pape de la “Sape”, Papa Wemba dit “le rossignol” ne chantera plus.  Âgé de 66 ans, la star congolaise a rendu l’âme peu après s’être évanoui sur la scène du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Femua), à Abidjan. Il était environ 5 heures du matin. Papa Wemba laisse derrière lui une œuvre dense d’une cinquantaine d’albums, au terme d’une carrière musicale débutée en 1969 avec l’orchestre des Zaiko Langa Langa. L’annonce de son décès a plongé dans le désarroi et la stupeur ses nombreux fans, en Afrique, mais aussi à travers le monde.

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, de son nom à l’état civil, est décédé à Abidjan, dimanche 24 avril. 

Quelques heures avant, en plein concert, il a été victime d’un malaise sur scène, alors qu’il allait entamer sa quatrième chanson. 

Évacué d’urgence dans un hôpital de la capitale économique ivoirienne, il n’a malheureusement pas survécu. 

Jules “Presley” Papa Wemba, alias Nkuru Yaka, le chef du village Molokaï, laissera à la postérité, non seulement l’image d’un musicien hors pair, d’un comédien talentueux, mais aussi et surtout celle d’un être pluriel qui a su transcender les générations. Dans le privé, c’était un homme d’une extrême gentillesse et d’une grande sensibilité. Chapeau, l’artiste!

Partager :

Congo, Hommage, Papa Wemba, Rumba congolaise, Sapeur


Avatar

Renée Mendy

Ecrire pour mieux faire parler son cœur.