Mort de France Gall: Le jour où France Gall a vécu sa victoire à l’Eurovision comme «un drame absolu»

Mort de France Gall: Le jour où France Gall a vécu sa victoire à l’Eurovision comme «un drame absolu»

France Gall, décédée ce dimanche à l’âge de 70 ans, était encore mineure lorsqu’elle a remporté, en 1965 l’Eurovision pour le compte du Luxembourg. Un événement dont elle n’a jamais vraiment gardé un bon souvenir…

  • France Gall est décédée ce dimanche, d’un cancer, à l’âge de 70 ans.
  • En 1965, à Naples (Italie), elle a remporté l’Eurovision sous la bannière luxembourgeoise avec Poupée de cire, poupée de son, une chanson signée Serge Gainsbourg.
  • Cette finale est restée un mauvais souvenir pour la chanteuse, qui a du souffrir ce jour-là, des huées, une gifle et une séparation.

France Gall, au côté de Serge Gainsbourg, lors de son arrivée à Orly, le 21 mars 1965, au lendemain de sa victoire à l’Eurovision. — AFP

20 mars 1965, à Naples (Italie). France Gall offre au Luxembourg une victoire à l’Eurovision avec Poupée de cire, poupée de son, devant dix-sept autres concurrents. Un jour de gloire que la jeune artiste, qui n’avait pas encore 18 ans, a vécu comme « un drame absolu », ainsi qu’elle l’expliquera à la télévision en 2015. Un moment marquant de la carrière de la chanteuse décédée ce dimanche, à l’âge de 70 ans.

 

 

L’histoire commence à l’automne 1964. France Gall apparaît sur la couverture du magazine Mademoiselle âge tendre et tape dans l’œil de Serge Gainsbourg qui en achète un exemplaire. Il rentre chez lui en commençant à composer la chanson qui deviendra Poupée de cire, poupée de son. Pour les paroles, il s’inspire des réponses de la jeune yéyé à l’interview, selon l’anecdote rapportée par Fabien Lecoeuvre dans le livre La saga Eurovision (Favre).

 

Zéro point du jury français

Le morceau est sélectionné pour représenter le Luxembourg à l’Eurovision 1965. A l’époque, les téléspectateurs ne votaient pas et le sort des candidats était dans les mains des jurys des pays participant, chaque jury étant composé de dix membres. Pour la petite histoire, les juges français n’attribueront pas le moindre point à France Gall…

Les musiciens qui doivent accompagner la chanteuse sur scène à Naples ne sont pas davantage convaincus par la chanson et son rythme de cavalerie. Lors des répétitions, ils huent France Gall à son arrivée. Serge Gainsbourg, qui est du voyage, est furieux. Il menace de retirer la chanson du concours et de rentrer de l’autre côté des Alpes.

La tension redescend finalement, mais pas le stress de France Gall, marquée par cet accueil malveillant. “J’y suis allée, dans ma tête, tellement perdante”, confiera-t-elle dans C’est votre vie, en 2015, sur France 2. Lors de sa prestation en direct, elle a du mal à cacher sa crispation. Ce qu’elle n’imaginait pas s’est produit : elle glane le maximum de points et remporte le concours devenant la première à s’imposer avec une chanson pop. En coulisses, elle n’a cependant qu’une idée : passer un coup de téléphone.

 

Quittée par Claude François

« J’étais avec un garçon et j’ai demandé à ce qu’on appelle ce garçon quand j’ai gagné, se remémorait-elle, il y a trois ans. Et ce garçon, juste avant que je monte sur scène, pour aller rechanter ma chanson, il me dit : “Je te quitte”. Donc moi qui étais très amoureuse, je pleure. Et on me pousse sur scène et on voit que j’ai plein de larmes mais ça n’a rien à voir avec le fait que j’ai gagné. »

Le garçon dont elle tait le nom, c’est Claude François. Selon la légende, le chanteur lui aurait lancé un dramatique : « Tu as gagné, mais tu m’as perdu. » Face aux caméras, France Gall saisit la médaille qu’on lui tend, tente de ne rien laisser transparaître de son désarroi et chante donc une nouvelle fois Poupée de cire, poupée de son. Le coup de grâce lui est porté de retour en coulisses par Kathy Kirby. La Britannique, qui était donné comme favorite, n’a terminé qu’à la deuxième place. Elle se rue vers la Française victorieuse et la gifle, certaine qu’elle lui a volé le trophée qui lui était dû.

 

Un tube qui est resté dans l’histoire

Secouée, France Gall n’assistera pas à la traditionnelle conférence de presse du lendemain, et rentrera directement à Paris pour recoller les morceaux avec Claude François. Ils finiront par se réconcilier, mais seulement temporairement.

 

 

Poupée de cire, poupée de son, en revanche, aura un destin plus lumineux. Le disque s’écoule dans le monde entier à 11 millions d’exemplaires (dont 1.6 million en France), France Gall ayant enregistré le morceau dans d’autres langues telles que l’allemand ou le japonais… Le morceau restera comme l’un des plus marquants de l’Eurovision (les fans du monde entier l’ont récemment classée à la 57e place de toutes les chansons de l’histoire du concours) et de la chanson française tout court.

Source: 20 minutes.fr

Articles similaires :
Partager :