S’engager avec soi…

Hummmmm, L’engagement …

Comment ce serait aujourd’hui, si j’étais à 100% engagée avec moi-même ?

Hummmm, sacré défi, n’est-ce pas ?

Répétez ces quelques mots :

Comment ce serait aujourd’hui, si j’étais à 100% engagée avec moi-même ?

Mettez-les-vous en bouche, et, tel un bon vin, attelez-vous à en extraire tous les sucs, la teneur, la signification, et surtout, les implications.

Oui, les implications, parce que, première remarque, on a à peine fini de les prononcer qu’on réalise l’ampleur de la tâche ! Induisant ainsi que notre quotidien est très, très éloigné d’un quelconque engagement réel ! J’imagine que Mohamed Ali, ou les grands sportifs en général, n’ont pas de problème avec ce pré requis lorsqu’ils sont en période d’entrainement. L’engagement à donner le meilleur d’eux-mêmes et à aller puiser dans toutes leurs ressources, est probablement leur norme !

Mais nous ? Que serait notre journée (Oui, soyons modestes, commençons par une journée) !

Que serait notre journée donc, si nous nous engagions à 100% avec nous-même ?

Notre engagement dans nos choix ?

Notre engagement avec les autres ?

Notre engagement avec notre alimentation ou notre santé ?

Notre engagement avec la nature ?

Notre engagement amoureux ? Amical ?

Notre engagement social ?

Notre engagement dans la moindre action, la moindre pensée de la journée ?

Car, chaque jour, à chaque heure, à chaque instant, nous devons effectuer des choix.

Qui sont guidés par le bénéfice que nous voudrions en tirer.

De notre réveil à notre coucher, nous sommes confrontés à des questionnements :

  • Thé ou café ? Le choix serait probablement le thé si je m’engageais envers ma santé. Mais, une fois cette décision prise, la question pourrait être : Ce thé ? Dois-je le boire ? N’ai-je pas lu quelque part que boire du thé non biologique revient à savourer du jus de pesticides ? Poussant l’engagement plus loin, ce thé serait peut-être abandonné au profit d’un jus de fruits frais ; Mais, d’où proviennent ces fruits, au fait ? Ne serait-ce pas plus simple de boire de l’eau ? Hummm, l’eau, l’eau, il faudrait peut-être que je pense à enfin acheter ce filtre qui, tel une marotte, vient chatouiller ma conscience tous les 6 mois, avant de décamper aussitôt chassé par d’autres préoccupations, tout aussi engageantes, mais moins exigeantes !
  • Si j’étais engagée envers mon estime me moi, laisserais-je ce boucher glisser ce morceau de bœuf habillé de graisse, sur la balance de mon portefeuille ?
  • Si j’étais engagée dans mon travail personnel, je serais obligée d’abandonner ma couronne de Reine de la procrastination.
  • Et si j’étais engagée envers mon patron ?  Je n’en serais pas au 48è message watsapp de la journée, ou à soupeser si je mettais j’aime ou j’adore sous ce message Facebook ! Si j’étais engagée envers mon patron j’arrêterais de penser que seule ma présence au bureau justifie ma rémunération !
  • Vous voyez jusqu’où cela peut nous emmener ?
  • Si j’étais engagée, réellement dans ma relation amoureuse, je tutoierais, enfin, la définition de l’amour inconditionnel !
  • Si j’étais réellement engagée avec moi-même je n’aurais pas à me traiter de débile quand, pour la 3è fois, je vais vérifier que ma porte est bien fermée, pour la simple raison que j’aurais été, à chaque instant attentive au moindre de mes actes.
  • Si j’étais engagée envers la planète, je n’achèterais pas ces 3 tee-shirts à 15 euros parce que je saurais que, de toute évidence, des êtres ont été maltraitées et des matières nocives utilisées pour m’offrir un tel tarif. J’accepterais de voir que le prix payé par d’autres aura probablement été trop élevé et totalement injustifié, dans le simple but d’assouvir mon caprice.
  • Je ne suis qu’une humaine, imparfaite et impatiente. Comme vous, peut-être. Aussi, voilà ce que je vous propose : De temps en temps, le matin, au chant du coq ou au cri strident de votre réveil, lancez-vous le défi, pour une heure ou plus, de votre engagement dans 1 seul domaine. Et voyez, en fin de journée, à quel point la réussite de ce challenge vous remplira de fierté !
  • Mon engagement envers vous, lors de la rédaction de ce billet d’humeur, était de ne pas vous culpabiliser, mais de vous offrir quelques pistes de réflexion ? 
  • L’ai-je réussi ?

Mettez moi, svp, vos commentaires tout en bas de cet article.

billet d’humeur, Corine Dossa, Engagement

Commentaire

  • Marie-Antoinette Séjean

    Quel bonheur Corinne Dossa de découvrir au réveil de ma journée de repos ce billet d’humeur livré de bon cœur !
    Il m’aura redonné envie d’écrire mon rire !
    *Bel bo ek lanmou alantou comme on dit à la Martinique !
    *Une bise sertie d’amour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter
Visit Us
Tweet
Youtube
Youtube
Instagram
LinkedIn
Telegram
Whatsapp
Pinterest