Étiquette : Blog

« Restez In », c’est elle !

Angélique Melki a une passion pour la culture et le lifestyle. De cette passion est né son blog « Restez In ». Objectif ? Partager sa passion et ses bons plans avec le plus grand nombre en leur montrant les coulisses des événements parisiens auxquels elle participe. Et en leur faisant gagner, quotidiennement, des places de ciné, de spectacle et de théâtre via des jeux concours. Elle est ce que l’on appelle aujourd’hui une « mini influenceuse » (10,2k d’abonnés sur insta et 2,9k sur Facebook, ndlr). Mais son approche originale et son dynamisme la hisseront bientôt au rang des très grandes !

Partager :

Lire la suite

Cookycious

Quoi de neuf dans la blogosphère?

A la découverte de la cuisine de Cookycious, épicée, ensoleillée et chaleureuse

Cette semaine, nous allons à la rencontre du blog culinaire Cookycious, derrière lequel se cache l’enjouée et chaleureuse Reschma Jetha. Cette jeune Réunionnaise d’origine indienne s’est installée en région parisienne en 2011 pour finir ses études. De ses passages dans la cuisine de sa grand-mère durant son enfance, elle en retire sa passion pour la cuisine. En congé parental, elle profite de son temps libre pour créer, en mars 2014, son propre blog qui est une contraction entre cookie et delicious. Elle partage aujourd’hui son voyage culinaire avec nous.

 

Qu’est-ce qui vous a inspiré la création de ce blog culinaire?

Cookycious profilJ’ai appris la cuisine toute petite avec ma grand-mère et depuis, ça n’a m’a pas quittée. La cuisine est devenue un besoin, une activité qui m’apaise et m’épanouit. C’est ma meilleure amie qui m’a suggéré, il y a quelques années, de lancer mon blog. C’est en quelque sorte mon deuxième bébé!

Comment décririez-vous votre blog ?

Cookycious profilJe le considère comme un espace de partage autour d’une cuisine épicée et multiculturelle. J’y mets toutes mes recettes testées et approuvées par mon mari notamment. Je pars des recettes de mon enfance que je revisite pour la vie en métropole qui ne nous permet pas toujours de prendre le temps de cuisiner de longs mets. A cet effet, j’ai créé une rubrique : « Une heure, top chrono! » où je propose un menu complet à exécuter en une heure. Depuis que je suis à Paris, je dois avouer que j’ai de la nostalgie, et cela se ressent dans ma cuisine avec beaucoup de recettes venues de mon île, de mes origines indiennes et malgaches.

Comment voyez-vous la suite de votre blog?

Cookycious profilDans l’immédiat, j’aimerais consolider les bases du blog, à savoir publier plus régulièrement des articles, par exemple tous les 3 jours environ au lieu d’une semaine actuellement. A plus long terme, j’espère en faire mon activité principale parce que cela m’épanouit, j’y trouve un équilibre qui me permet de concilier mes vies d’épouse, de mère et de cuisinière. Je croise donc les doigts pour que ce rêve se concrétise. Actuellement je suis en collaboration avec Afro Cooking (magazine en ligne dédié à la cuisine africaine et tropicale), pour la publication d’une version papier qui devrait sortir d’ici le mois de mars.

site internet: http://cookycious.fr/
crédit photo: cookycious

Par Mistoura Yessoufou.

Partager :
PoPrika

Quoi de neuf dans la blogosphère?

PoPrika, ou le blog de la maman imparfaite et fière de l’être

Dans cette nouvelle rubrique, nous allons faire un tour sur la blogosphère, et mettre en lumière les actrices qui la font fonctionner. Après Mymou, c’est au tour de PoPrika, un blog destiné aux mamans débordées et maladroites. « Nouvelle maman d’un petit garçon de 8 mois, débordée, maladroite, novice, flippée, mais tellement épanouie », Pauline est styliste pour une marque de denim. Dans son blog, la jeune Française parle de ses coups de cœur vestimentaires pour son fils, de ses préparations culinaires pour bébés, des tutoriels de D.I.Y. (Do It Yourself, littéralement, faites vous-même)… Avec humour et simplicité, elle revient pour Femmes au Pluriel sur son aventure dans la blogosphère.

Qu’est-ce qui vous a inspiré la création de votre blog?

PoPrika PROFILEh bien, durant ma grossesse, j’avais beaucoup de temps libre que je passais à surfer sur de nombreux blog destinés aux mamans. Et je dois avouer que je ne me suis pas reconnue dedans, tellement elles avaient l’air de tout maîtriser, d’être « parfaites ». Alors, j’ai eu envie de partager mon expérience, mes angoisses, mes découvertes, de façon réaliste. J’ai donc franchi le pas en novembre dernier en lançant mon blog, PoPrika, qui est un mélange entre mon prénom et l’épice, bien évidemment. J’aimais bien ce jeu de mot!

Comment décririez-vous votre blog?

PoPrika PROFILC’est le journal de bord de mon aventure avec mon fils, sincère et amusant. Enfin, je l’espère. Ce côté amusant et décalé est un aspect qui me tenait à cœur parce que quand je passe du temps avec mon fils, il ne cesse de me faire rire. Il est tellement souriant que tout devient drôle avec lui. Tout ce que je partage, je l’expérimente avec plus au moins de réussite, ayant deux mains gauches avec peu de dons en cuisine, et je n’hésite pas à le dire dans mes articles. Et puis, comme cela concerne le centre de ma vie, mon fils, je m’investis à 100%.

Quelle évolution prévoyez-vous pour le blog?

PoPrika PROFILTout d’abord, je veux le développer au mieux avec, peut-être, d’autres rubriques et une partie anglaise, afin que le maximum de mamans s’y reconnaissent. Dans l’avenir, j’aimerais échanger avec des mamans du monde entier et ainsi rapporter comment ça se passe ailleurs. Surtout que j’ai beaucoup de lectrices en Asie et en Russie, alors que mon site n’est pour l’instant qu’en français. Sinon, je participe également au grand concours « Blog de Parents 2015 » pour les parents tenant un blog, sur le site Famili (lien ci-dessous). Donc n’hésitez pas à voter pour PoPrika (rires).

Justement, en tant que nouvelle maman, que diriez-vous aux futures mamans?

PoPrika PROFILJe leur dirais en premier lieu de ne pas « trop » se mettre la pression, d’écouter les conseils des mamans et des grands-mères, mais de ne pas se « monter le choux » pour les suivre à la lettre. Quand votre enfant sera là, vous aviserez ! Et je dis cela en connaissance de cause, car je n’ai jamais vraiment eu la fibre maternelle, et je n’étais pas particulièrement fan de bébés, mais aujourd’hui, je n’imagine plus ma vie sans mon fils. Bon, je ne suis toujours pas une maman parfaite, je ne suis pas près de l’être, mais cela me convient très bien.

Par Mistoura Yessoufou.

Partager :