You are enough

Hummmmmm, YOU ARE ENOUGH

Oui, je sais : Parler Anglais lorsqu’on prétend écrire des billets d’humeur en français, peut paraître paradoxal. Mais écrire, c’est manier une langue, assembler des mots, et force est de constater que les mots que nous utilisons sont marqués de la culture dans laquelle nous baignons. C’est ainsi que dans certaines cultures, le mot « crime » n’existera pas, et dans d’autres, le mot « ennemi » sera banni. La langue traduit ainsi notre rapport à l’autre et dénote notre compréhension du monde.

Dans le même ordre idée, des mots tels que « retrouvailles », ou « s’apprivoise », très utiles en Français, n’ont pourtant pas leur équivalent en Anglais.

Ceci m’amène donc à cette expression dont j’ai choisi de vous parler aujourd’hui.

You are enough ! 

La traduction littérale en Français serait : TU ES ASSEZ …. Sauf qu’en Français, ces 3 mots ainsi alignés, ne veulent rien dire. Ils appellent une suite sous forme d’adjectif.

  • Tu es assez belle, tu es assez forte, tu es assez gentille.

Le paradoxe, c’est que c’est 3 mots : You are enough, en Anglais, témoignent d’une grande force, d’une puissance certaine, et en impulsent plus encore, alors même que dire « Tu es assez en Français », induit une modération, réduit les capacités de celui auquel on s’adresse !

Si j’ai utilisé cette expression, ce matin, c’était pour rebooster une amie, la reposer sur le trône duquel elle se laissait doucement, choir. Lui rappeler son intrinsèque autonomie.

Car l’équivalent le plus proche, en Français de « You are enough », serait :

  • Tu es complète ! Sous entendant ainsi : Tu es venue au monde complète, seule, pourvue de tout l’attirail indispensable à une vie épanouie sur la planète terre. Tous ceux, et tout ce qui est externe à toi est un plus. Et ce supplément est la bienvenue car il peut adoucir ta vie, l’enrichir encore plus, mais prends garde que cet enrichissement ne devienne, pour toi, un besoin, une nécessité absolue au point que sa perte ou son absence te conduise à décliner.
  • You are enough, parce que tu n’as pas à faire plus pour le simple besoin d’être reconnue, acceptée.
  • You are enough, Tu te suffis à toi – même, et c’est uniquement si tu en as conscience que tu n’iras pas à l’encontre de tes propres valeurs pour te faire accepter.
  • You are enough, veut dire que tu as le droit d’établir tes propres règles à partir du moment où elles n’empiètent pas sur les autres.
  • You are enough, et tu as le droit de définir ta propre poursuite du bonheur et te l’appliquer.

Ceci étant dit, mon amie, chaque médaille a son revers, You are enough veut aussi dire que, si cette règle est valable pour toi, elle l’est aussi, de façon équitable, pour les autres ; Tous les autres. Tu ne peux donc exiger des autres d’entrer dans ton moule, taillé à ta mesure.

Lorsque nous oublions que nous sommes assez, donc complets, il nous arrive de nous agripper à d’autres, persuadés que notre joie ne sera parfaite que s’ils parcourent la route du bonheur avec nous. Ce faisant, nous nous affaiblissons tous seuls, en nous départant d’une partie de notre souveraineté sur nous-même et sur nos émotions.

  • Ceci peut avoir plusieurs raisons que je ne répertorierai pas ici. La racine commune étant une mésestime de soi, quelle qu’en soit l’origine : Enfance, circonstances de la vie, etc…
  • Nous avons tous, à un niveau ou à un autre, besoin, au quotidien, de nous rappeler ce pouvoir en nous, afin, dans les moments d’incertitude de faire les bons choix.
  • « Je suis assez », « je suis complète » veut aussi dire que j’ai en moi les ressources pour assumer des décisions difficiles. Je pourrai en surmonter les éventuelles conséquences. Je n’ai pas à me priver de l’aide des autres. Au contraire, je peux les laisser m’enrichir, et moi, enrichir leur vie. C’est un plus, non un indispensable.

Certaines expressions, entendues depuis toujours nous affaiblissent. Parce que mal comprises. Lorsqu’on baigne, depuis l’enfance, dans le romantisme des « âmes sœurs », de la « moitié d’orange », on se retrouve à chercher pendant des années sinon toute la vie, un autre qui serait notre complément. Rechercher à tout prix son double revient alors à se dépouiller de moitié. Parce qu’on se croit incomplet, on garde dans l’ombre une partie de nous qui ne pourrait être éclairée que par la présence de l’autre.

Or, il suffit de regarder attentivement autour de soi : Les couples les plus unis le sont parce que chacun des composants est suffisamment sûr de lui pour ne pas exiger de l’autre qu’il le complète. Attendre de l’autre qu’il nous complète permet à l’autre en réalité, de déterminer notre niveau d’épanouissement. Alors, qu’avoir la certitude de son entièreté nous rend forts, uniques.

Alors, à mon amie et à tous les autres, vous êtes complets, vous êtes parfaits, You are enough !

Partager :

Bonheur, confiance en soi, unique, “You are enough”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *