Étiquette : Bonheur

La puissance de l’Intention, signe intérieur de richesse

Oser son énergie positive et sa force créative

Et si l’on se hasardait, le temps d’un article, à imaginer les choses autrement, cela donnerait quoi…
Cela pourrait commencer par de petits changements dans notre quotidien, appliqués chaque jour, presqu’imperceptibles mais subtils, amenant progressivement, vers une transition significative pour notre vie.
Mais d’abord, doit-on s’interroger… Etes-vous ouvert(e) à la possibilité que ce soit différent? Etes-vous prêt(e) à quitter ce qui semble être un confort… “confortable”. Vous sentez-vous l’âme d’un(e) conquérant(e), d’un(e) explorateur(trice)? Se pourrait-il qu’il y ait une autre voie?
La Vie, cette galopine, essaie toujours de nous faire voir “de l’autre côté des choses”, de faire vaciller nos certitudes et nos affirmations, de nous renvoyer en pleine face, par effet de miroir, ce que nous nous refusons à voir.
De fait, les croyances sont toujours limitatives…
Notre corps n’est pas fait que de matière; il est aussi et avant tout énergie, comme l’explique bien la physique quantique et “l’information” qui régit et dirige ces entrelacs de cellules que nous sommes, c’est notre pensée, notre conscience, notre esprit.

« Les plus récentes études de l’effet de l’esprit sur la matière semblent indiquer que l’intention a des effets variables qui dépendent de l’état du sujet, ainsi que du moment où il émet une pensée et de l’endroit où il se trouve. L’intention a déjà été employée dans maints domaines, notamment pour guérir les maladies, modifier des processus physiques et influencer des événements. Il ne s’agit pas d’un don spécial mais d’une compétence apprise et aisément enseignée. En réalité, nous utilisons tous déjà l’intention dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne. »
« On sait aujourd’hui que les pensées sont une forme d’émission de biophotons – ces particules de lumière porteuses d’énergie émises par tous les organismes vivants: plantes, animaux, êtres humains. Elles créent une énergie qui émane de nous en permanence. Le fait d’orienter ses pensées vers un objectif précis – ce que les scientifiques appellent « l’intention » ou « l’intentionnalité » – semble produire une énergie assez puissante pour transformer la réalité physique. »

C’est notre pensée, constituée d’un conscient et d’un inconscient qui attire les situations et d’ailleurs, à près de 99%, plutôt notre inconscient, façonné par notre environnement, notre éducation et nos conditionnements.
Tous nos comportements sont déterminés, au fil de notre vie, par ces conditionnements, ces croyances, souvent limitatives (contraintes qu’elles sont par nos jugements, nos peurs et nos critiques, nos addictions et notre égo déformé). Notre réalité aussi. Souvent à notre insu.

L’idée serait d’éliminer ces déterminismes négatifs et de les remplacer par des conditionnements positifs, inspirants, valorisants.
Comment? En le disant littéralement à son inconscient, en acceptant de se pardonner, en cessant d’attendre, en victime, le salvateur venu de l’extérieur ou la circonstance extraordinaire qui va tout changer, dans notre vie.
Je suis responsable de la situation dans laquelle je vis actuellement, que j’ai créée… souvent sans le savoir consciemment. Je suis donc aussi responsable des changements positifs que je peux y apporter. J’en ai le pouvoir!

 

« Vous êtes votre plus profond désir. Tel est votre désir, telle est votre intention. Telle est votre intention, telle est votre volonté. Telle est votre volonté, telle est votre action. Telle est votre action, telle est votre destinée. »

Les Upanishad – extrait du Livre des Coïncidences de Deepak Chopra

 

Changer ses habitudes, ce n’est jamais anodin, ce n’est pas toujours facile mais c’est souvent salutaire et responsabilisant.
De plus, ne pas tenter de modifier ces croyances engrammées, ne pas exercer notre responsabilité de co-créateur(trice) de notre vie, c’est s’exposer à vivre et revivre le même type de situations encore et encore; En tant qu’être humain, nous ne sommes pas des victimes, nous ne sommes pas impuissants, mais au contraire puissants au-delà de ce qu’on peut imaginer.
Et là, on pense à cette merveilleuse citation de Marianne Williamson (injustement attribuée au grand Nelson Mandela): «Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.»

Se servir de son pouvoir, c’est tout simplement cesser de subir, augmenter son niveau de conscience et son taux vibratoire, c’est débloquer en nous les inhibitions, apaiser les traumatismes et les blessures, “développer l’intelligence du cœur” et ouvrir le champ des possibles.

Exercer sa puissance d’intention, c’est tout simplement décider de ce que l’on souhaite dans sa vie, se projeter dans l’objectif atteint et ne pas avoir peur de sa lumière, de sa liberté et de sa force créatrice.

 

« Concentrez-vous sur ce que vous voulez voir se réaliser dans votre vie et surtout pas sur ce que vous ne voulez pas, laissez parler votre imagination, votre intuition et commencez à voir s’opérer les changements, en vous puis dans le monde, autour de vous. »

 

Les vibrations (vibrations électriques dans le cerveau qui irradient autour de soi) émises par ces pensées de joie, de paix, d’assurance, par ces ressentis d’amour et de confiance attireront à nous ces choses auxquelles on rêve.

Bien-sûr, il ne suffit pas juste de rêver, bien que cela ait son importance, il faut aussi s’investir, poser des actions, faire des expériences…. apprendre à se connaître.

 

« Bien-sûr, lire des dizaines de bouquins sur le développement personnel peut aider mais apprendre à se connaitre en profondeur, c’est surtout expérimenter, explorer, découvrir avec son corps, son cœur, tout son être, c’est faire des erreurs et apprendre, faire des rencontres déterminantes, découvrir par accident des choses intensément révélatrices, vivre des difficultés, des souffrances et se relever, affronter ses peurs et ses angoisses, progresser, changer de chemin en cours de route, se laisser inspirer par des personnes fortifiantes… »

 

 

Tout est déjà en nous, il reste à le rechercher, à le trouver et à le laisser se manifester de l’intérieur vers l’extérieur.
Vibrer en soi la plénitude, la lumière, l’abondance, c’est attirer dans sa vie des situations de complétude, de richesse, de bonheur et de renouveau. Se sentir victime et en manque de quelque chose, c’est attirer à soi l’abandon, l’insuffisance et l’imperfection.
Tout chemin de vie (tous sans exception) passe par l’Amour, cet amour inné en nous que l’on perd souvent en cours de route.
Ouvrez-vous, déverrouillez en vous ces entraves, soyez curieux(se), montrez-vous flexible, exprimez clairement votre intention, laissez parler votre intuition, abandonnez-vous à l’imagination et rééquilibrez votre vie doucement.

Pour matérialiser vos rêves, goûter au bonheur et contribuer à celui des autres.
A vous de jouer maintenant…
En vérité, on aurait très bien pu intituler cet article “Comment nos pensées, nos croyances et nos conditionnements peuvent influer sur notre réalité, dans le bon sens comme dans le mauvais”!

Qu’en pensez-vous ? Laissez-nous vos commentaires !

Pour aller plus loin:
Documentaire TITRYA – La puissance de l’intention
Le pouvoir de l’intention – Wayne DYER – J’ai lu Collection “aventure secrète”

 

Escapade Suédoise: Le Lagom à l’honneur

L’art de la modération…

Quel mot étrange quand on y est peu familiarisé… Mais de quelles mystérieuses ressources regorge-t-il ?
Lagom (prononcez LAW- GUM) est un adverbe des plus communs, dans la langue suédoise qui n’a pas vraiment d’équivalent en français et qui désigne, dans toutes situations, l’art de l’équilibre, du “ni trop peu ni à l’excès”. Comme dit le proverbe suédois “Lagom är bäst”: “le juste milieu est le mieux” ou encore “il y a de la vertu dans la modération”.
Il paraît que c’est cette philosophie de l’harmonie, de la justesse et de la modération en toutes choses qui ferait de la Suède l’un des pays les plus heureux au monde.

 

sweet dessert

Le Lagom est en vous….

Siroter au calme une tasse de thé avec UN cupcake nappé de glaçage, au fond de ma chaise en bambou, c’est Lagom.
Hurler en sautant comme un cabri pour manifester ma joie, dans mon ensemble rouge pétard et bleu électrique, à un concert, ce n’est pas lagom!

 

Vous saisissez l’idée…
Pour celles et ceux à qui ne leur prend pas l’envie de fuir vers plus de bruits, de couleurs et de fureur, voici comment, progressivement apporter un peu plus de “lagom”, dans sa vie de tous les jours, au travail comme chez soi, dans son assiette comme dans son lit, dans ses finances comme dans sa communauté.

 

 

Voici comment vivre plus responsable, plus serein, plus connecté, à la Suédoise.

  • Pour ta consommation, afin de ne pas gaspiller et spolier les ressources de Mère Nature, afin de minimiser ton impact sur l’environnement, tu privilégieras le local et le bio en réduisant au maximum tes déchets.
  • Pour sauvegarder l’énergie, la lumière tu éteindras en sortant d’une pièce chez toi, tes ampoules tu changeras et en leds, tu t’équiperas.
  • Sur “off” et non en veille, tu mettras tes équipements électriques.
  • Dans ta maison, l’équilibre tu maintiendras en allégeant la déco, en désencombrant les pièces, en réduisant les accessoires, en adoptant un choix de couleurs minimales, chaleureuses et douces, en parsemant ici et là quelques plantes vertes pour favoriser un foyer reposant, accueillant et ordonné.
  • Tes bains, tu réduiras ainsi que tes douches pour économiser l’eau, le robinet tu fermeras quand tu te brosses les dents
  • Le tambour de ta machine à laver, tu rempliras au maximum et ton sèche-linge, tu oublieras.
  • La température intérieure, tu réduiras et de couettes de qualité et adaptées, tu t’équiperas.
  • En plaques à inductions, tu investiras car elles permettent d’économiser de l’énergie plus que tous les autres moyens de cuisson et pour les équipements A+++ (tv, réfrigérateurs, fours, machine à laver, four micro-ondes etc…) tu opteras.
  • Un lave-vaisselle tu achèteras car il est plus économique que de faire la vaisselle à la main et plus hygiénique.
  • Tu te nourriras toujours de produits locaux, si possible bio afin de privilégier la fraicheur, la qualité plutôt que la quantité et afin de favoriser les agriculteurs, éleveurs et coopératives de ta région et de réduire les coûts de transport de ta nourriture.

 

Se nourrir toujours de produits locaux, si possible bio, afin de privilégier la fraicheur, la qualité plutôt que la quantité.

 

  • Tes herbes, aromates, légumes et fruits tu feras pousser.
  • D’une liste de courses tu te doteras pour n’acheter au supermarché ou au marché que le strict nécessaire et ton frigo tu organiseras, pour éviter les achats en double et les denrées périmées jetées.
  • Ton panier en osier, ton sac en kraft ou ton tote bag tu utiliseras pour porter tes courses au lieu de dépenser des sous à acheter un sac jetable (même en amidon de maïs !).
  • Pour t’habiller, tu choisiras le fonctionnel, les fibres naturelles sans abandonner l’esthétique, l’outrance et l’extravagance tu oublieras. Quelques vêtements essentiels de bonne qualité et de vêtements de saison, tu n’auras plus l’utilité.
  • A l’art de l’upcycling*, du recyclage et de la customisation tu te familiariseras et papiers, emballages, canettes, tissus tu conserveras, transformeras et embelliras.
  • Ou alors aux organismes compétents, tu donneras pour qu’ils en fassent des objets utiles et abordables pour d’autres (bouchons plastiques, canettes en aluminium, plastiques, papiers, verre, métaux divers, etc….)
  • La bicyclette et la marche à pied tu préfèreras à la voiture et si tu ne peux pas éviter la voiture, le co-voiturage tu pratiqueras.
  • Tes dépenses tu maîtriseras et un budget tu définiras. Le superflu et l’inutile, tu oublieras afin d’économiser et du liquide tu te serviras au lieu de tes cartes bancaires.
  • La “fika” tu appliqueras: même au travail, faire un break entre amis ou collègues prendre un thé ou un café, grignoter un en-cas est indispensable et conduit à terme à bien plus de productivité.
  • La communauté et le travail collaboratif tu favoriseras plutôt que la course effrénée et individualiste à des objectifs inatteignables.
  • De ton calme et de ton sang-froid, tu ne te départiras pas, en toutes circonstances et l’exubérance de ta joie, tu calmeras car l’excès n’est pas nécessaire et l’exagération est superflue et chronophage.
  • Chaque fois que tu le peux, des espaces verts, de l’air du dehors et des éléments de la Nature, tu t’imprègneras. De ce qui t’est offert gratuitement et à volonté, profites!
  •  

    S'imprégner des espaces verts, de l'air du dehors et des éléments de la Nature dès que l'on peut
    S’imprégner des espaces verts, de l’air du dehors et des éléments de la Nature dès que l’on peut

 

Revenir à l’essentiel pour améliorer son indice de bonheur

Eh oui, cela peut sembler quelque peu drastique et radical mais dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, où nos 5 sens sont soumis en permanence à une surexcitation et à des sollicitations incessantes et ininterrompues, où le stress est devenu comme une seconde nature, revenir à l’essentiel, ralentir le rythme, prendre le temps de faire et d’apprécier les choses, se contenter juste de ce qu’il faut, avoir la juste attitude envers autrui, être juste soi sont peut-être autant d’actions à mener en conscience pour adopter un style de vie optimal, pour se poser les bonnes questions (n’est-ce pas assez? Suis-je bien, en paix? Est-ce responsable? sage ou juste? Suis-je heureux(se)?…); C’est peut-être juste assez pour améliorer son indice de bonheur, tout simplement…

 

* Upcycling: Réutilisation de matériaux et de produits en fin de vie afin de leur offrir une seconde vie, souvent pour un tout autre usage et en privilégiant toujours leur aspect esthétique.

 

Ressources:

  • LAGOM: le secret suédois du bien vivre – Lola Akinmade Åkerström – Ed. Mass Market Paperback
  • LAGOM, vivre mieux avec moins. La méthode suédoise – Anna Brones – Ed. Dunod

 

 

Vous aimerez aussi https://femmesaupluriel.com/comment-avoir-la-hygge-attitude/

Comment avoir la “Hygge” attitude?

Pourquoi les Danois sont les plus heureux au monde?

“The art of Hygger” de Jonny JACKSON et Elias LARSEN vient d’être traduit et publié en français, aux éditions Contre-Dires. Un pur bonheur pour tout ceux et celles qui souhaitent mettre de la douceur nordique dans leur vie. En quelques 140 pages, “La magie du hygge” vous fait découvrir en 6 chapitres un univers rempli de positivité.

Savez-vous pourquoi les Danois sont les plus heureux au monde?

C’est certainement grâce à leur philosophie de vie, le hygge (prononcez «hou-ga»!), dont nous devrions nous inspirer pour apprendre, nous aussi, à jouir de la vie. Le hygge désigne un profond sentiment de bien-être, de plénitude. C’est cette sensation si agréable que vous ressentez lorsque vous êtes lové dans un canapé, à partager un chocolat chaud avec les personnes que vous aimez, à discuter des heures durant à la lueur de bougies ou d’un feu de cheminée ou à vous promener dans la nature.

Découvrez une multitude d’idées savoureuses pour mettre une touche de hygge à votre quotidien:

  • Créez une ambiance apaisante dans votre salon: de la lumière naturelle, des plaids bien chauds, des fleurs et des bougies pour une déco très cosy.
  • Fabriquez vous-même des objets totalement hygge: sachets de lavande, chaussons en feutre ou encore des lanternes féeriques.
  • Dégustez et savourez entre amis des boissons et des plats chaleureux: vin chaud, crumble aux fruits, châtaignes grillées…
  • Et appréciez la magie des petits plaisirs de la vie grâce aux nombreuses suggestions de ce livre: promenades sur la plage ou en forêt, pique-niques, balades à vélo, jeux de société ou films “feel-good” en famille.

Ce joli petit livre ludique, coloré et apaisant est magique! Il redonne le moral à ceux qui l’ont perdu au cours de l’hiver et offre des idées pour avoir encore plus de soleil dans nos cœurs et nos maisons.

La magie du Hygge de Jonny JACKSON et Elias LARSEN
Editions Contre-Dires
140 pages illustrées
18,5 x 23,5 cm
Prix : 14.90 €

Crédit photos: Denmark Media Center – Nicolai Perjesi

©Olivier Desaleux

Des livres de sagesse et d’espérance

Photo du dessus: Isalou Beaudet-Regen
SAGESSES D' AFRIQUE-HD
Sagesses d’Afrique
De Sophié Ekoué
La journaliste togolaise Sophie Ekoué nous guide dans la découverte de la sagesse africaine, dans toute la diversité des peuples. Mythes fondateurs de l’Afrique, art de la parole juste et du silence, représentation du corps à travers les masques et les danses, conception du temps conjugué au présent, lien étroit entretenu avec les ancêtres et la nature; autant de conceptions du monde à prendre en compte dans notre quotidien, quelques soient notre culture et nos croyances. Ce livre, instructif et bien documenté, est superbement illustré par Yao Metsoko.

Editions Hachette, 160 pages, 10,50 euros

Le défi des 100 jours!

Cahiers d’exercices pour développer votre intuition.

De Lilou Macé et Sonia Choquette

Nous avons tous recours à l’un ou l’autre des hémisphère de notre cerveau, mais la plupart des gens préfèrent celui de gauche, qui est linéaire, pratique et analytique. Cependant, en y étant subordonné, nous nous déconnectons de notre cerveau droit qui est le siège de l’intuition, de la spontanéité et de la créativité. C’est ainsi, tout simplement, que notre intuition nous échappe ou que nous l’ignorons.
Grâce à ce programme, chacun sera davantage en lien avec sa conscience de l’instant présent et prendra de plus en plus de plaisir à suivre son intuition et à la vivre en faisant l’expérience d’une vie, guidée par les meilleurs choix possibles pour soi.

Editions Guy Trédaniel, 392 pages, 23,90 euros.

LeDefiDes100JoursINTUITION COUV def
Docteur Amoroso

Contre ut et contre tous

Du docteur Henri Amoroso

C’est le titre d’une biographie riche et insolite qui semble regrouper plusieurs vies. Henri Amoroso a recherché, toute sa vie, le beau, le bien et le vrai. Il a atteint, avec sa voix de ténor, le contre-ut, cette note magique, recherchée par les amateurs de Bel Canto tout comme il s’est aussi illustré dans le domaine scientifique par une recherche continue et intense.
Il évoque de nombreux sujets ainsi que ses croyances. L’homme aux multiples vies nous livre ici un dernier testament, auquel il espère encore, à 89 ans, apporter de nouveaux paragraphes, dans les décades à venir.

Les éditions Ovadia, 396 pages, 20 euros

La magie du matin

D’Isalou Beaudet-Regen

Isalou vous propose la solution miracle avec un geste simple: avancer son réveil d’une heure et retrouver un vrai temps pour soi. Cet espace libéré permet de retrouver sa véritable motivation: que ce soit pour faire du sport, se poser, apprendre à méditer ou pour se cultiver… C’est aussi le moment pour formuler clairement ses désirs et réaliser enfin les petits et grands projets qui nous tiennent à cœur. Emaillé de témoignages, d’interviews, d’outils et de citations pertinentes, ce livre offre, avec simplicité et clarté, toutes les clés pour se créer une nouvelle habitude qui pourrait révolutionner votre vie!

Editions Leduc, 285 pages, 16 euros

EXE_magie_matin_regen_150
Couverture A l'écoute de votre guide intérieur - Exergue

A l ‘écoute de votre guide intérieur

De Sophie Guedj Metthey

Il existe en chacun de nous une partie lumineuse qui sait ce qu’il y a de meilleur et de plus approprié pour notre bien-être. C’est la partie la plus élevée et la plus sage de nous-mêmes. On peut l’appeler le “moi supérieur”, le guide ou le maître intérieur, l’âme ou l’étincelle divine. Savoir se relier à elle est une aide précieuse pour prendre les bonnes décisions dans notre vie, gagner en confiance et vivre dans un état de paix intérieure. L’auteure, thérapeute, nous transmet un enseignement clair et concret ainsi que des exercices pratiques pour nous aider à nous relier à notre guide intérieur. Un CD de méditations accompagne cet ouvrage de grande qualité.

Editions Exergue, 220 pages, 19,90 euros.

3 bonnes raisons d’arrêter de vouloir être parfaite

3 bonnes raisons d’arrêter de vouloir être parfaite

Nous avons été élevées à grand coup de contes de fées, et avons ainsi développé une profonde admiration pour ces princesses magnifiques qui vivent une vie merveilleuse (certes après avoir connu quelques déconvenues, mais nous avons oublié ce petit détail !). Nos parents, nos enseignants, nous ont transmis que nous devions être de gentilles filles, attachées à être sages et à ne pas faire de bêtises, et que c’était à ce prix que nous serions des petites filles « adorables », c’est-à-dire, dignes d’être aimées.

Nous avons bien appris la leçon, et au fil des années, nous avons développé ce que j’appelle un « fantasme de perfection » : nous voulons tout contrôler dans nos vies, pour que tout soit parfait et se déroule selon nos plans. Ce fantasme est la source de bien des malheurs puisque chacune de nous a pu malheureusement constater que nous ne contrôlons pas tout, et qu’il y a bien des moments dans notre vie où les choses semblent nous échapper.

Il est important pour atteindre le bonheur que nous recherchons tant, de nous détacher du poids que représente ce fantasme. Voici pourquoi :

     – C’est une pression énorme pour notre entourage : nous voulons que tout soit parfait, à commencer par notre mari, nos enfants. Nous sommes donc extrêmement exigeantes envers eux, tout comme nous le sommes envers nous. Nous devons les libérer de cette pression inconsciente, et les laisser exprimer ce qu’ils sont vraiment au fond d’eux.

     – Il vous empêche de nous adapter, et d’accepter ce que la vie nous envoie : le fantasme de perfection implique que, lorsque tout ne se déroule pas comme prévu, lorsqu’un problème surgit, nous passons beaucoup de temps à pester contre l’injustice de la vie, à vouloir comprendre pourquoi cela nous arrive. Vouloir comprendre pourquoi nous absorbe énormément d’énergie, et nous n’en avons parfois plus pour nous poser la seule question qui en vaille la peine : comment vais-je sortir grandie de cette situation ? Qu’ai-je à apprendre de cela ?

     – C’est un poison pour l’estime de soi : à être obnubilée par la perfection, nous restons focalisées sur nos imperfections, ce que nous appelons nos défauts. On en oublie totalement de nous concentrer sur nos points forts, et on reste ainsi complètement aveugles à notre vraie valeur.

La perfection n’est pas de ce monde : nous ne serons donc jamais parfaites, ni vous, ni moi. Il nous faut accepter cette réalité parce qu’il n’y en a pas d’autres. Sortir du fantasme de la perfection est la clé pour ne pas vivre dans une frustration permanente, et pour pouvoir s’ouvrir à la gratitude d’être celle que nous sommes.

Par Nathalie MARTIN

magazine Happinez n1

Le magazine féminin Happinez

HAPPINEZ qui se définit comme le premier “mindstyle magazine” en France est à l’origine hollandais.  Créé de manière artisanale par Inez Van Oord avec quelques amis il y a 10 ans, Happinez a rapidement pris de l’ampleur et débarque aujourd’hui en France grâce à Nathalie Cohen et son équipe.

Très beau journal, au design léché, vibrant de couleurs et d’un graphisme joyeux, il a aussi le mérite de proposer un choix varié de sujets. Les articles, pour ce qui concerne les 2 premiers numéros sont bien documentés et l’écriture plaisante à lire: plonger dans la fête des couleurs en Inde, pratiquer le zen en Suède, se mijoter une soupe de wonton, se laisser persuader des vertus de l’hiver, découvrir l’existence de produits venus des 4 coins du monde ou approfondir les théories des grands penseurs tels que Albert Einstein ou M.artin Luther King… avec des contributeurs tels que Paulo Coelho, Pierre Rabhi, Jamie Oliver le chef de cuisine ou Yasmine Lienar, pour ne citer qu’eux.

Gageons qu’avec une proposition aussi prometteuse, Happinez ait une longue vie. On lui souhaite que sa rencontre avec le lectorat français soit des plus inspirantes.

http://happinez.fr/#