Anne Marie Dias Borges : « Libérer la lumière qui est en nous pour inspirer les autres. »

Ses publications sur Facebook sont lues et commentées par des milliers de personnes. Ce qui dénote à la fois de l’intérêt sans cesse grandissant que suscite Anne Marie Dias Borges chez les internautes, mais également de l’influence qu’elle peut exercer auprès du public. Un public dont une partie suit ses prestations depuis quelques années sur les plateaux de télévision, notamment à la BBC. Cette exceptionnelle expérience du monde des médias donne, aujourd’hui, à cette Capverdienne née en France, l’expertise et la légitimité nécessaires pour animer des conférences un peu partout à travers le monde.  

Anne Marie

Son enfance, Anne Marie Dias Borges l’a partagée entre l’Europe et l’Afrique. Entre le Cap-Vert et la France. Deux univers culturels complémentaires dont elle s’est  profondément enrichie. Pour autant, faut-il aller rechercher dans cette vie entre deux mondes, son désir, très tôt exprimé, de travailler pour l’Organisation des Nations unies ou pour un autre organisme international ? Rien ne permet de l’affirmer avec certitude. En revanche, il est incontestable que son cursus universitaire l’y a en quelque sorte préparée. En effet, une formation en African studies et en Développement international, plus des études de langues, notamment l’espagnol, l’anglais, le japonais sont des atouts dont cette mère de deux garçons aurait pu se prévaloir pour décrocher un poste dans une agence du système des Nations unies. Mais il se trouve qu’au courant de sa troisième année d’études, la jeune femme décroche un stage à la BBC radio, à l’époque BBC Afrique. « J’ai tellement brillé pendant ce stage qu’à la fin on m’a offert un poste. Donc j’ai été très chanceuse parce que j’ai eu un poste dès que j’ai terminé ma licence », confie-t-elle. Recrutée comme assistante de production, elle connaît une ascension régulière de l’entreprise. Aujourd’hui Anne-Marie Borges est Senior Journaliste.

 

L’envie d’impacter positivement sa communauté 

Entre 2008 et 2014, elle donne naissance à son deuxième garçon et profite de cette période pour travailler beaucoup plus dans la presse écrite. Puis, on la retrouve sur la chaîne parisienne Africa 24 : « C’était une très bonne expérience. Je présentais le journal, en parallèle, je supervisais l’équipe, mais également j’animais une émission qui s’appelle Politicien et d’ailleurs qui a connu un franc succès. Cela m’a donné l’occasion d’interviewer des grands noms de la politique africaine et des célébrités ». En 2016, elle retrouve la BBC à Londres. 

Ces deux dernières années, on a pu la voir animant des conférences en collaboration avec des institutions internationales, notamment la Banque mondiale et la Banque centrale européenne. « Je veux que mon travail impacte positivement nos communautés, je veux inspirer les femmes, créer une synergie entre les personnes qui me voient à la télé ou que je rencontre lors de mes conférences, autrement dit, aller plus au contact de l’audience », assure-t-elle

Se concentrer sur sa force intérieure pour réussir 

Cette carrière en pleine ascension, on s’en doute, repose sur une prise de conscience qu’elle explique ainsi : « Mon secret a toujours été de me concentrer sur ma force intérieure et mes qualités ».  Et cela, semble-t-il, l’a beaucoup aidée. En tout cas elle s’est forgée une véritable armure grâce à la conscience qu’elle a de ses atouts personnels.  

Son message à l’endroit des femmes du monde entier

Il faut savoir reconnaître la beauté et la force qui sont en nous. Bien trop souvent on se focalise sur nos défauts, sur les aspects de nos corps ou de notre personnalité que nous n’aimons pas. Or, il faut prendre conscience de ceci : nous sommes toutes uniques et avons ainsi chacune quelque chose d’unique à apporter. “Personne ne peut être toi aussi bien que toi !” Ayons le courage de libérer la lumière qui est en nous pour inspirer les autres. Également, il faut éviter de considérer les obstacles comme des fatalités. “La peau cicatrisée est plus dure“. Servons-nous de nos erreurs passées pour nous perfectionner et atteindre nos objectifs.

Partager :

Anne Marie Dias Borges, BBC, Cap-Vert, Journaliste, portrait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *