Bella Anselmo: «I want to inspire people»

Lire l’entretien en français en bas

Bella Anselmo was born in Frankfurt, Germany, to international parents. The young and talented makeup artist leaves in London. She works in social media and the media industry. We love her uniqueness as well as the colours she uses to transform her work into real pieces of art. 

What has been your career so far?

I started assisting a wedding hair and makeup artist at age 14 as my summer and weekend job when I was in high school in Orange County, California. I knew I wanted to do something artistic, and I felt making people look and feel beautiful was an art in itself. Once I graduated high school in 2008 I pursued my education in hair and makeup artistry. After receiving my qualifications, I moved back to Europe and worked in a number of international salons, until I moved to London where I started working in social media and television. 

 

What has been the greater challenge in your professional life?

It was probably the bullying from other artists who were my senior in this industry. One in particular, a hair stylist with a very foul temper, used to not only make me feel incapable and small, but she used to insult and question my work loudly in front of colleagues and clients. For many years I actually believed I was as inadequate as this person made me feel, but I’ve come to learn that there will be people in our careers whom act as obstacles we need to overcome. Behaviour like this is not uncommon in this industry. Knowing when to walk away is as important as knowing when to pursue the next step. 

 

How did you overcome it?

I knew I wasn’t getting anywhere in this environment. I had dreams that were far too big for this little, English-speaking salon in Frankfurt. Anytime I tried to learn more I was told not to bother. If I wanted to try something new I was told it was hideous. If I mentioned one day I wanted to work in TV, they said that would never happen. And even though they had me convinced that this was the best I could get, that no place would treat me better, I left and I thrived. 

 

Who is your role model if you have any?

Definitely Linda Hallberg. She’s a Swedish makeup artist and makeup brand owner, and probably one of the most talented and kindest people I’ve ever met. 

What are you most proud of and why?

Knowing every step, I’ve ever taken in life and my career I’ve done myself. I see something I want to do, I do it. I had no help, just a very strong will and too much stubbornness to fail. And if I did, I’d try again. And again. 

You are considered as one of the major influencers as far as make up is concerned. How did you make the difference?

Any time I’d scroll through Instagram I saw a lot of beauty and talent, but not enough colour. Once I started doing very colourful ethereal looks, I noticed a bigger response and growth in my following. So I kept creating looks that would make people want to dream.

How do you maintain your level of popularity?

It’s not always easy. The way Instagram keeps changing its algorithms makes it hard for influencers to keep up. Rather than looking at numbers everyday, I focus on my art. I stay inspired by my surroundings, whether it’s colour, texture, seasons, people, everything. I suppose what’s attracted my following is that I’ve always done what I wanted and kept my integrity doing so. I’d never lie about loving a product, and I always create art that’s my own. 

Which make up tip can you give to FP’s readers if they want to stay as glam as you are?

Always go with what makes you happy and feel beautiful. If red lipstick is what makes you feel sexiest, you wear that red lippy proudly. Never listen to ‘ makeup rules’, they’re just guidelines, and rules are made to be broken

What is your bigger dream?

I would like to become so established as an influencer and makeup artist that I could donate my time in a way that I could make a difference in my industry. I want to inspire people. 


L’interview de Bela Anselmo, en Français :

Bella Anselmo : … “Je veux être source d’inspiration”

Bella Anselmo est née à Francfort, en Allemagne, de parents internationaux. La jeune et talentueuse maquilleuse vit à Londres. Elle travaille dans les réseaux sociaux et les médias. Nous aimons son style unique et les couleurs qu’elle utilise pour transformer son travail en véritables œuvres d’art. 

Quelle a été votre carrière jusqu’à présent ?

J’ai commencé à aider une coiffeuse et maquilleuse de mariage à l’âge de 14 ans. C’était un travail d’été et de week-end, lorsque j’étais au lycée dans le comté d’Orange, en Californie. Je savais que je voulais faire quelque chose d’artistique, et j’avais le sentiment que rendre les gens beaux était un art en soi. Une fois que j’ai obtenu mon bac en 2008, j’ai poursuivi mes études en tant qu’artiste coiffeuse et maquilleuse. Après avoir obtenu mes diplômes, je suis revenue en Europe et j’ai travaillé dans plusieurs salons internationaux, jusqu’à ce que je déménage à Londres où je travaille dans les réseaux sociaux et la télévision. 

 

Quel a été le plus grand défi dans votre vie professionnelle ?

C’était probablement l’intimidation des autres artistes qui étaient mes aînés dans ce secteur. Une en particulier, une coiffeuse particulièrement agressive, me faisait non seulement me sentir incapable et minable, mais elle avait l’habitude de m’insulter et de remettre en question mon travail, à voix haute, devant les collègues et les clients. Pendant de nombreuses années, j’ai vraiment cru que j’étais aussi inadaptée que cette personne me le faisait senti. Mais j’ai appris qu’il y a des personnes dans notre carrière qui constituent des obstacles que nous devons surmonter. Un tel comportement n’est pas rare dans ce secteur. Savoir quand s’en aller est aussi important que de savoir quand passer à l’étape suivante. 

 

Comment avez-vous surmonté cette épreuve?

Je savais que je n’arriverais à rien dans cet environnement. J’avais des rêves bien trop grands pour ce petit salon anglophone de Francfort. Chaque fois que j’ai essayé d’en savoir plus, on m’a dit de ne pas m’en préoccuper. Si je voulais essayer quelque chose de nouveau, on me disait que c’était moche. Si je disais un jour que je voulais travailler à la télévision, on me disait que cela n’arriverait jamais. Et même s’ils voulaient me convaincre que c’était le mieux que je pouvais obtenir, qu’aucun endroit ne me traiterait mieux, je suis partie et je me suis épanouie. 

 

Qui est votre modèle, si vous en avez un ?

Sans aucun doute Linda Hallberg. C’est une maquilleuse suédoise et propriétaire d’une marque de maquillage. Elle est probablement l’une des personnes les plus talentueuses et les plus gentilles que j’ai rencontrées. 

De quoi êtes-vous le plus fière et pourquoi ?

Savoir que chaque étape que j’ai franchie dans ma vie et dans ma carrière, je l’ai fait seule, par moi-même. S’il y a quelque chose que je veux faire, je le fais. Je n’ai eu aucune aide, juste une volonté très forte et trop d’obstination pour échouer. Et si j’échouais, je réessayerais. Encore et encore. 

Vous êtes considérée comme l’une des influenceuses dans le domaine du maquillage. Comment avez-vous fait la différence ?

Chaque fois que je faisais défiler Instagram, je voyais beaucoup de beauté et de talent, mais pas assez de couleur. Une fois que j’ai commencé à faire des looks extravagants et très colorés, j’ai remarqué beaucoup de réactions et plus de followers. J’ai donc continué à créer des looks qui donnent envie de rêver.

Comment maintenez-vous votre niveau de popularité ?

Ce n’est pas toujours facile. La façon dont Instagram change sans cesse ses algorithmes fait qu’il est difficile pour les influenceurs de suivre le rythme. Plutôt que de regarder des chiffres tous les jours, je me concentre sur mon art. Je reste inspiré par mon environnement, qu’il s’agisse de couleurs, de textures, des saisons, des gens, de tout. Je suppose que ce qui attire mes followers, c’est que j’ai toujours fait ce que je voulais et que j’ai gardé mon intégrité en le faisant. Je ne mentirais jamais en disant que j’aime un produit, et je crée toujours en gardant mon style.

Quel conseil de maquillage pouvez-vous donner aux lectrices de FP si elles veulent rester aussi glamour que vous ?

Choisissez toujours ce qui vous rend heureuse et vous fait vous sentir belle. Si le rouge à lèvres rouge est ce qui vous fait vous sentir le plus sexy, alors portez ce rouge à lèvres rouge avec fierté. N’écoutez jamais les “règles de maquillage”, ce ne sont que des directives, et les règles sont faites pour être enfreintes. 

Quel est votre plus grand rêve ?

J’aimerais devenir une influenceuse et une maquilleuse tellement établie que je pourrais donner de mon temps de manière pour faire une différence dans mon secteur. Je veux être une source d’inspiration pour les gens. 

Partager :

Bella Anselmo, Influencer, Intagram, Make up, Makeup artist


Avatar

Renée Mendy

Ecrire pour mieux faire parler son cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *