Harmonie : la belle plume slameuse du Bénin

Harmonie : la belle plume slameuse du Bénin

Elle est jeune et pleine d’une énergie positive contagieuse. Son sourire, doux et rieur illumine un visage aux traits féminins et encore enfantins. De Cotonou à Paris, en passant par Bamako, elle émerveille son auditoire tant la jeune femme sait jouer avec les mots, leurs sons, leurs sens, les émotions. Entre poème et slam, son cœur balance parfois, mais son talent ne chavire jamais. Elle, c’est Harmonie Dodé Byll Catarya,  un nom, une plume venue du Bénin. Rencontre.

 

Vous avez été nommée “Femme Littéraire de l’année 2017” au Bénin. Qu’est-ce que ce classement des acteurs littéraires dans votre pays vous inspire ?

En fait, c’est beaucoup plus une satisfaction pour moi, de voir le slam se hisser au rang de ce titre assez honorifique. Il s’agit, certes, d’une reconnaissance personnelle, mais je la vois surtout comme la reconnaissance de mon art. Il faut rappeler que pour de nombreuses personnes encore, le slam est un art “à part“, et sa place, dans la littérature au Bénin, n’est pas encore véritablement établie.
Ce titre vient donc donner vie à ce vœu que j’ai toujours fait : celui de contribuer à arracher dans notre littérature, une place au slam. Mais le combat continue, car nous devons en faire un art à part entière !

 

 

Vous participez à des événements littéraires nationaux mais aussi internationaux. Comment êtes-vous devenue “slameuse professionnelle» ?

Slameuse professionnelle ? (Sourire). Je pense que c’est au fil du mot que la plume se fait ; que la voix se vit et que le chemin se trace ; tout ceci sous l’impulsion de la grâce divine, de la force de notre passion et de la persévérance qui nous nourrit. L’aventure a commencé en 2013, après ma nomination en tant que Championne du Bénin Slam et ensuite, s’en sont suivies des expériences tissées dans plusieurs pays, expériences teintées de cultures via mon intimité avec le MOT, ma familiarité avec la communauté et les enseignements de mes ainés pairs. Le professionnalisme se travaille chaque jour !

 

 

Qu’est-ce que le slam vous apporte dans votre vie au quotidien?

Le slam m’apporte tout : il me permet de me redécouvrir et de découvrir les autres, de peindre le monde rien qu’avec des mots, de vivre avec les autres, de partager, d’aimer, de me sentir VIVANTE !

 

 

 

Quels sont les auteurs qui vous inspirent et pourquoi?

Les auteurs qui m’inspirent : Rainer Maria Rilke surtout avec son œuvre, « Lettre à un jeune poète » où il traite de façon subtile de la fonction du vrai poète, de ce qui devrait le stimuler à “se faire sa plume“, de son unicité, de sa particularité à se faire du bout des mots, son chemin. Ensuite, Paulo Coelho à cause du caractère philosophique et de la simplicité du langage utilisé qui rendent agréable et captivante ses œuvres. « L’alchimiste » reste l’œuvre que j’apprécie le plus et j’aime bien ce passage du livre : « si vous écoutez votre cœur, vous savez précisément ce que vous avez à faire sur terre. Enfant, nous avons tous su. Mais parce que nous avons peur d’être désappointé, peur de ne pas réussir à réaliser notre rêve, nous n’écoutons plus notre cœur. Cela dit, il est normal de nous éloigner à un moment ou à un autre de notre «légende personnelle ». Ce n’est pas grave car à plusieurs reprises, la vie nous donne la possibilité de nous recoller à cette trajectoire idéale »

 

 

Quel est le plus beau slam ou poème que vous avez écrit, selon vous?

J’estime que la plus belle œuvre d’un “artiste“, ce n’est pas à lui de le dire. C’est plutôt à sa communauté que revient, “ce devoir“. Et à entendre les mots qui viennent de partout, je puis dire qu’il y en a deux qui semblent mes plus belles œuvres : il s’agit de “Accusée, slamez-vous ! “ et de « Milliardaires sans argent».

 

 

 

 

Sa bio en bref

Harmonie Dodé Byll Catarya est née en 1991. Très jeune diplômée d’un Master en Comptabilité, Contrôle et Audit, elle est également une passionnée des bonnes lettres. Après sa nomination en tant que Championne du Bénin Slam 2013, elle s’engage dans l’écriture et le slam puis se révèle au grand public comme étant la première femme active dans le milieu du slam béninois.
Auteure de deux livres : Prépa-Soutenance (Guide méthodologique de rédaction de documents scientifiques) et du recueil de poésie-slam Art-Mots-Nid, Coup d’éclat, Harmonie a aussi participé à la première anthologie de poésie féminine au Bénin et est souvent sollicitée pour des festivals de slam aussi bien sur le plan national qu’international.

 

Découvrez le talent d’Harmonie à travers :
« Accusée, slamez-vous ! »

 

« L’amour est une farce »

Partager :

Tags assigned to this article:
BéninpoésieSlam

  1. Pul
    Pul 20 février, 2018, 10:13

    Bravo Femmes au pluriel ! Bravo Harmonie !

    Reply this comment

Ecrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.
Required fields are marked*