Étiquette : pouvoir

La puissance de l’Intention, signe intérieur de richesse

Oser son énergie positive et sa force créative

Et si l’on se hasardait, le temps d’un article, à imaginer les choses autrement, cela donnerait quoi…
Cela pourrait commencer par de petits changements dans notre quotidien, appliqués chaque jour, presqu’imperceptibles mais subtils, amenant progressivement, vers une transition significative pour notre vie.
Mais d’abord, doit-on s’interroger… Etes-vous ouvert(e) à la possibilité que ce soit différent? Etes-vous prêt(e) à quitter ce qui semble être un confort… “confortable”. Vous sentez-vous l’âme d’un(e) conquérant(e), d’un(e) explorateur(trice)? Se pourrait-il qu’il y ait une autre voie?
La Vie, cette galopine, essaie toujours de nous faire voir “de l’autre côté des choses”, de faire vaciller nos certitudes et nos affirmations, de nous renvoyer en pleine face, par effet de miroir, ce que nous nous refusons à voir.
De fait, les croyances sont toujours limitatives…
Notre corps n’est pas fait que de matière; il est aussi et avant tout énergie, comme l’explique bien la physique quantique et “l’information” qui régit et dirige ces entrelacs de cellules que nous sommes, c’est notre pensée, notre conscience, notre esprit.

« Les plus récentes études de l’effet de l’esprit sur la matière semblent indiquer que l’intention a des effets variables qui dépendent de l’état du sujet, ainsi que du moment où il émet une pensée et de l’endroit où il se trouve. L’intention a déjà été employée dans maints domaines, notamment pour guérir les maladies, modifier des processus physiques et influencer des événements. Il ne s’agit pas d’un don spécial mais d’une compétence apprise et aisément enseignée. En réalité, nous utilisons tous déjà l’intention dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne. »
« On sait aujourd’hui que les pensées sont une forme d’émission de biophotons – ces particules de lumière porteuses d’énergie émises par tous les organismes vivants: plantes, animaux, êtres humains. Elles créent une énergie qui émane de nous en permanence. Le fait d’orienter ses pensées vers un objectif précis – ce que les scientifiques appellent « l’intention » ou « l’intentionnalité » – semble produire une énergie assez puissante pour transformer la réalité physique. »

C’est notre pensée, constituée d’un conscient et d’un inconscient qui attire les situations et d’ailleurs, à près de 99%, plutôt notre inconscient, façonné par notre environnement, notre éducation et nos conditionnements.
Tous nos comportements sont déterminés, au fil de notre vie, par ces conditionnements, ces croyances, souvent limitatives (contraintes qu’elles sont par nos jugements, nos peurs et nos critiques, nos addictions et notre égo déformé). Notre réalité aussi. Souvent à notre insu.

L’idée serait d’éliminer ces déterminismes négatifs et de les remplacer par des conditionnements positifs, inspirants, valorisants.
Comment? En le disant littéralement à son inconscient, en acceptant de se pardonner, en cessant d’attendre, en victime, le salvateur venu de l’extérieur ou la circonstance extraordinaire qui va tout changer, dans notre vie.
Je suis responsable de la situation dans laquelle je vis actuellement, que j’ai créée… souvent sans le savoir consciemment. Je suis donc aussi responsable des changements positifs que je peux y apporter. J’en ai le pouvoir!

 

« Vous êtes votre plus profond désir. Tel est votre désir, telle est votre intention. Telle est votre intention, telle est votre volonté. Telle est votre volonté, telle est votre action. Telle est votre action, telle est votre destinée. »

Les Upanishad – extrait du Livre des Coïncidences de Deepak Chopra

 

Changer ses habitudes, ce n’est jamais anodin, ce n’est pas toujours facile mais c’est souvent salutaire et responsabilisant.
De plus, ne pas tenter de modifier ces croyances engrammées, ne pas exercer notre responsabilité de co-créateur(trice) de notre vie, c’est s’exposer à vivre et revivre le même type de situations encore et encore; En tant qu’être humain, nous ne sommes pas des victimes, nous ne sommes pas impuissants, mais au contraire puissants au-delà de ce qu’on peut imaginer.
Et là, on pense à cette merveilleuse citation de Marianne Williamson (injustement attribuée au grand Nelson Mandela): «Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.»

Se servir de son pouvoir, c’est tout simplement cesser de subir, augmenter son niveau de conscience et son taux vibratoire, c’est débloquer en nous les inhibitions, apaiser les traumatismes et les blessures, “développer l’intelligence du cœur” et ouvrir le champ des possibles.

Exercer sa puissance d’intention, c’est tout simplement décider de ce que l’on souhaite dans sa vie, se projeter dans l’objectif atteint et ne pas avoir peur de sa lumière, de sa liberté et de sa force créatrice.

 

« Concentrez-vous sur ce que vous voulez voir se réaliser dans votre vie et surtout pas sur ce que vous ne voulez pas, laissez parler votre imagination, votre intuition et commencez à voir s’opérer les changements, en vous puis dans le monde, autour de vous. »

 

Les vibrations (vibrations électriques dans le cerveau qui irradient autour de soi) émises par ces pensées de joie, de paix, d’assurance, par ces ressentis d’amour et de confiance attireront à nous ces choses auxquelles on rêve.

Bien-sûr, il ne suffit pas juste de rêver, bien que cela ait son importance, il faut aussi s’investir, poser des actions, faire des expériences…. apprendre à se connaître.

 

« Bien-sûr, lire des dizaines de bouquins sur le développement personnel peut aider mais apprendre à se connaitre en profondeur, c’est surtout expérimenter, explorer, découvrir avec son corps, son cœur, tout son être, c’est faire des erreurs et apprendre, faire des rencontres déterminantes, découvrir par accident des choses intensément révélatrices, vivre des difficultés, des souffrances et se relever, affronter ses peurs et ses angoisses, progresser, changer de chemin en cours de route, se laisser inspirer par des personnes fortifiantes… »

 

 

Tout est déjà en nous, il reste à le rechercher, à le trouver et à le laisser se manifester de l’intérieur vers l’extérieur.
Vibrer en soi la plénitude, la lumière, l’abondance, c’est attirer dans sa vie des situations de complétude, de richesse, de bonheur et de renouveau. Se sentir victime et en manque de quelque chose, c’est attirer à soi l’abandon, l’insuffisance et l’imperfection.
Tout chemin de vie (tous sans exception) passe par l’Amour, cet amour inné en nous que l’on perd souvent en cours de route.
Ouvrez-vous, déverrouillez en vous ces entraves, soyez curieux(se), montrez-vous flexible, exprimez clairement votre intention, laissez parler votre intuition, abandonnez-vous à l’imagination et rééquilibrez votre vie doucement.

Pour matérialiser vos rêves, goûter au bonheur et contribuer à celui des autres.
A vous de jouer maintenant…
En vérité, on aurait très bien pu intituler cet article “Comment nos pensées, nos croyances et nos conditionnements peuvent influer sur notre réalité, dans le bon sens comme dans le mauvais”!

Qu’en pensez-vous ? Laissez-nous vos commentaires !

Pour aller plus loin:
Documentaire TITRYA – La puissance de l’intention
Le pouvoir de l’intention – Wayne DYER – J’ai lu Collection “aventure secrète”

 

Partager :

Les forces vives au féminin…

[vc_row][vc_column width=”1/1″][vc_empty_space height=”32px”][vc_custom_heading text=”Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) nous invite, par la voix de la Délégation aux Droits de la Femme et à l’Egalité, à réfléchir à la situation «inégalitaire» entre les femmes et les hommes dans notre pays.
” font_container=”tag:h2|font_size:28|text_align:center|color:%23cc2e63″ google_fonts=”font_family:Radley%3Aregular%2Citalic|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”][vc_empty_space height=”32px”][vc_column_text]

Une étude présentée le 28 octobre par trois femmes dynamiques, Claire Guichet (Groupe des Organisations étudiantes et Mouvements de jeunesse), Geneviève Bel (Groupe des Entreprises et vice-présidente du CGPME) et Katherine Auberty (administratrice de la délégation) fait la démonstration d’une «condition» féminine qui doit évoluer.

Avant d’évoquer les «outils» proposés, nous pouvons en effet faire quelques constats troublants:

– Sur 581 députés actifs, 151 sont des femmes soit 26%.

– Sur 348 sénateurs, 92 sont des femmes soit 26,4%.

– Sur 101 présidences de Conseil Départemental, 10 sont des femmes soit 9,9%.

– en 2014, seulement 16 % des femmes sont Maires.

Dans toutes les structures de notre pays, nous retrouvons des situations identiques. Dans les entreprises les plus importantes, dans les associations, dans tous les rouages de la vie courante, les inégalités sont fortes.

[/vc_column_text][vc_message style=”square” message_box_style=”standard” message_box_color=”danger” icon_type=”typicons” icon_fontawesome=”fa fa-info-circle” icon_openiconic=”vc-oi vc-oi-dial” icon_typicons=”typcn typcn-chevron-right-outline” icon_entypo=”entypo-icon entypo-icon-note” icon_linecons=”vc_li vc_li-heart” icon_pixelicons=”vc_pixel_icon vc_pixel_icon-info” css_animation=”appear”]

Ensemble, les femmes et les hommes en marche
pour un projet de partage qui dépasse tout…

[/vc_message][vc_row_inner][vc_column_inner width=”1/1″][vc_single_image border_color=”juicy_pink” img_link_target=”_self” image=”19002″ img_size=”large” alignment=”center” img_link_large=”” style=”vc_box_outline”][vc_column_text]

La considération de compétence est injustement dégradée, à égalité de diplômes ou de références, la rémunération est en moyenne inférieure de 20%;  à l’inverse les attentes, les exigences du “système” sont plus grandes.

En moyenne, la tâche ménagère est principalement à la charge de l’épouse ou de la compagne, même si elle exerce une activité professionnelle ou sociale, cela semble être la “norme”.

Pire encore, la confiance est “à géométrie variable”, les discriminations, notamment face aux actes violents, sont inexcusables et dangereuses.

En France aussi, les droits sont différents… Allons-nous réagir?

Nous avons de bonnes raisons pour cela.

L’histoire de l’humanité nous révèle que le “métissage” est la première source de l’Evolution, la femme dispose d’un savoir qui lui est propre, c’est une maman, elle apprend donc une “stratégie humaine” que la violence masculine tente trop souvent de lui contester alors que son regard est souvent une source intarissable d’équilibre.

Dans toutes les sociétés, le recours aux femmes est une bénédiction, il n’apparaît pas au premier plan, masqué par l’impudeur de ceux qui veulent se l’approprier, mais il est réel et indispensable.

Beaucoup d’hommes prennent conscience de cette “anomalie”. Tous ceux qui ne l’ont pas fait, peuvent avancer d’un pas pour contribuer à une meilleure qualité de vie pour tous.

La Birmanie, en panne de démocratie depuis de nombreuses années, nous montre la “voie royale” vers l’égalité et le progrès.

Hommes et femmes ont voté massivement (+ de 70 % des suffrages) pour le parti de l’opposante au régime en place, Aung San Suu Kyi, (ndlr, prix Nobel de la Paix en 1991) qui remporte 90 % des sièges dans les 2 chambres.

Bien entendu, nous allons suivre la “marche en avant” de ce pays de plus de 51 millions d’habitants, avec l’intime conviction de sa réussite sociale et démocratique.

Mesdames, des exemples comme celui-ci, pour la gouvernance d’un pays, dans le cadre d’activités professionnelles ou associatives, doivent vous inciter à “transgresser” les barrières, à montrer votre détermination et vos qualités en sachant que beaucoup d’hommes sont prêts à vous accompagner sur ce chemin certes difficile, mais éminemment excitant.

[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_custom_heading text=”Oui, tout est possible…
Surmonter n’importe quel obstacle est possible,
il suffit de se projeter au-delà.
” font_container=”tag:h2|font_size:30|text_align:center|color:%23cc2e63″ google_fonts=”font_family:Radley%3Aregular%2Citalic|font_style:400%20regular%3A400%3Anormal”][/vc_column][/vc_row][vc_row a_image_on=”1″ a_image_id=”19008″ a_image_size=”contain” a_image_repeat=”1″ a_image_fix=”0″ a_image_blur=”9″ a_video_on=”0″ a_video_loop=”1″ a_video_muted=”1″ a_video_speed=”100″ a_overlay_on=”0″ a_overlay_opacity=”80″ a_parallax_on=”0″ a_parallax_content=”0″ a_parallax_x=”100″ a_sep_on=”0″ a_sep_top_h=”20″ a_sep_bottom_h=”20″ a_full_height_on=”0″ a_vertical_middle=”0″ bg_type=”no_bg” bg_grad=”background: -webkit-gradient(linear, left top, left bottom, color-stop(0%, #E3E3E3));background: -moz-linear-gradient(top,#E3E3E3 0%);background: -webkit-linear-gradient(top,#E3E3E3 0%);background: -o-linear-gradient(top,#E3E3E3 0%);background: -ms-linear-gradient(top,#E3E3E3 0%);background: linear-gradient(top,#E3E3E3 0%);” parallax_style=”vcpb-default” bg_image_repeat=”repeat” bg_image_size=”cover” bg_img_attach=”scroll” parallax_sense=”30″ animation_direction=”left-animation” animation_repeat=”repeat” video_opts=”” viewport_vdo=”off” enable_controls=”off” bg_override=”0″ parallax_content_sense=”30″ fadeout_start_effect=”30″ overlay_pattern_opacity=”80″ overlay_pattern_attachment=”fixed” multi_color_overlay=”” multi_color_overlay_opacity=”60″ seperator_type=”none_seperator” seperator_position=”top_seperator” seperator_shape_size=”40″ seperator_svg_height=”60″ seperator_shape_background=”#ffffff” seperator_shape_border=”none” seperator_shape_border_width=”1″ ult_hide_row_large_screen=”off” ult_hide_row_desktop=”off” ult_hide_row_tablet=”off” ult_hide_row_tablet_small=”off” ult_hide_row_mobile=”off” ult_hide_row_mobile_large=”off”][vc_column width=”1/1″][vc_empty_space height=”32px”][vc_custom_heading text=”Quelques recommandations de « forces vives au féminin ».

* Eveiller les consciences sur les inégalités au sein des organisations,

* Positionner l’Organisation comme un espace serein et émancipateur,

* Diversifier les modèles d’investissement militant,

* Renforcer les politiques volontaristes de féminisation…
” font_container=”tag:h2|font_size:22|text_align:center|color:%23ffffff” google_fonts=”font_family:Vollkorn%3Aregular%2Citalic%2C700%2C700italic|font_style:700%20bold%20regular%3A700%3Anormal”][vc_empty_space height=”32px”][vc_column_text css=”.vc_custom_1447364257415{border-top-width: 5px !important;border-right-width: 5px !important;border-bottom-width: 5px !important;border-left-width: 5px !important;border-left-color: #ffffff !important;border-right-color: #ffffff !important;border-top-color: #ffffff !important;border-bottom-color: #ffffff !important;}”]

http://www.lecese.fr/travaux-publies/les-forces-vives-au-f-minin

http://www.aungsansuukyi.fr/

[/vc_column_text][vc_empty_space height=”10px”][/vc_column][/vc_row]

Partager :

Le pouvoir de la méditation

[vc_row][vc_column width=”2/3″][vc_custom_heading text=”Il y a presqu’autant de types de méditations qu’il y a de types de personnes.” font_container=”tag:h3|text_align:justify|color:%2323e0da” google_fonts=”font_family:Philosopher%3Aregular%2Citalic%2C700%2C700italic|font_style:700%20bold%20italic%3A700%3Aitalic”][vc_column_text]

Dans notre vie trépidante où nous ne disposons pas de temps pour nous détendre, nous souffrons toujours de stress à cause du travail, de notre style de vie et des nombreuses autres questions qui se baladent dans notre petit cerveau, tout le temps. Parfois, il devient difficile de tout gérer avec le stress qui nous entoure et c’est à ce moment précis que vous pouvez essayer le “pouvoir de la médiation“.

Il y a plusieurs façons de faire de la méditation et cela varie selon les personnes.

Alors qu’est-ce que la méditation? La méditation fait partie de nombre de religions, mais il n’est pas nécessaire qu’elle soit pratiquée dans le cadre d’une religion pour être bénéfique.

Le mot méditation est dérivé de deux mots latins: meditari (qui signifie «penser» ou «insister sur », ou « exercer l’esprit ») et mederi («guérir»). En sanscrit “medha” signifie sagesse. Ellel peut être décrite comme l’atteinte d’un état d’esprit optimal ou la conscience suprême. Les psychologues modernes décrivent aussi cela comme la pleine conscience de soi ou la réalisation de soi. C’est un état d’esprit qui permet de cesser le processus de la pensée et donc de calmer et de détendre l’esprit

La méditation est le fait de concentrer son attention sur un objet, sur sa respiration, de  littéralement les visualiser afin de réduire le stress, de se détendre et ainsi d’améliorer sa croissance spirituelle et personnelle. La méditation peut aussi nous aider à comprendre notre état d’esprit et à le transformer de négatif en positif, d’agité en paisible, de triste à joyeux. Il existe de nombreux types de méditation en fonction des besoins de chacun ou des circonstances environnantes. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière de méditer dans la mesure où il s’agit d’une expérience profondément personnelle. Cependant, on dénombre cinq principaux types de méditation:

  • L’observation de sa respiration,
  • Vider son esprit de toute pensée,
  • Marcher,
  • Pratiquer la pleine conscience,
  • Et dire simplement ses mantra.

Il est possible de méditer seul ou en groupe, grâce à l’aide d’un guide qui va progressivement diriger le groupe dans son voyage vers la méditation.

Les bénéfices médicaux de la méditation sont nombreux: elle aide à soulager la douleur, prévient les maladies cardiaques et l’hypertension artérielle, elle soigne l’asthme, elle garde le cancer à distance, etc.. A côté de cela, il y a encore plus d’avantages psychologiques à méditer comme par exemple gagner en relaxation, réduire voire éliminer stress, dépression, crises de panique, anxiété, irritabilité et sautes d’humeur, troubles de la mémoire et insomnie. Elle améliore nettement l’estime de soi et la confiance en soi. Et ce ne sont là que quelques-uns des problèmes relationnels sur lesquels la méditation intervient avec succès.

Il n’y a pas de moment défini pour méditer: on peut méditer tout le temps et à chaque fois que nécessaire pour être relax mais souvent, nombre de personnes préfèrent méditer tôt le matin avant de commencer la journée ou tard le soir, avant d’aller se coucher.

[/vc_column_text][vc_custom_heading text=”Nous devrions intégrer la méditation dans notre routine quotidienne car elle contribue vraiment à calmer notre esprit, ce que même le plus profond des sommeils ne peut accomplir.” font_container=”tag:h3|text_align:justify|color:%2323e0da” google_fonts=”font_family:Philosopher%3Aregular%2Citalic%2C700%2C700italic|font_style:700%20bold%20italic%3A700%3Aitalic”][/vc_column][vc_column width=”1/3″][vc_single_image image=”17468″ border_color=”turquoise” img_link_large=”yes” img_link_target=”_self” img_size=”large” style=”vc_box_border”][/vc_column][/vc_row]

Partager :