Breaking News

Dossier Ariane Clément «La Réparation de L’ Être»

Dossier Ariane Clément «La Réparation de L’ Être»

La femme dont je souhaite vous parler aujourd’hui a expérimenté différentes étapes de la vie, et c’est au cœur d’un “bonheur” qui semblait tout acquis et imperturbable qu’elle s’est soudainement remise en question. Elle s’est posé des questions, de vraies questions, justes et essentielles. Sur quoi donc ? Sur le sens de sa vie et de ses actes au quotidien. Mais aussi sur sa véritable mission de vie. C’est ainsi que tout a été renouvelé en elle.

Elle a quitté un travail dont toutes les apparences laissaient à croire que rien de meilleur ne pouvait lui arriver. Une situation dont plein de personnes rêvent. Elle démissionne d’une entreprise florissante et se met à voyager. Au fil de ses trajets, elle entre en contact avec les enseignements de Sri Aurobindo et de Mère. Un travail en profondeur est entrepris sur elle-même et elle s’y acharne comme « une véritable tailleuse de pierre ». Sauf que, la première pierre qu’elle s’est donnée pour mission de polir fut elle-même.

C’est en 2000, au travers de sa réorientation professionnelle qu’elle trouve un sens à sa vie grâce à la musique et à la psychologie. La « tailleuse de pierre » se met à explorer les domaines de la guérison sous différentes facettes : psychique, énergétique ou physique, avant la synthèse qui lui permet enfin de vivre sa passion pour la psychologie, tout en y intégrant une dimension holistique de l’Être.

Passionnée par une astrologie de la psychologie et de l’âme, et souhaitant favoriser le lien entre le spirituel et le psychologique, elle décide, il y a quelques années, de publier des bulletins en lien avec les phases de la Lune et les prises de conscience qu’elle nous demande chaque mois. Bulletins qui rencontrent un vif succès et qu’elle a plaisir à partager avec de nombreuses personnes particulièrement intéressées par ses travaux et son humble démarche.

Mais qui est donc cette femme ? Il s’agit d’Ariane Clément, Phénothérapeute.

Nous irons à la découverte de son parcours, d’abord, puis de son travail, dans les prochains articles.

«Le parcours»

«Le parcours»

Son besoin d’ouvrir ses horizons et de comprendre l’amène à se former en astro-psychologie pendant 5 ans à Agape dont elle sort diplômée. Son expérience de la scène et du coaching vocal qu’elle vit alors la pousse à aller contacter le monde du corps, notamment l’inconscient dans le corps, afin de libérer sa voix. Ce contact se vit à travers des séances, puis une formation en Méthode de Libération des Cuirasses (MLC@), dirigée par Marie-Lise LABONTE. Elle poursuit ses recherches dans les domaines psychocorporels et énergétiques afin d’essayer de trouver une alternative à la thérapie verbale qui, telle qu’elle l’avait pratiquée en tant que patiente, des années auparavant, n’avait pas été concluante. Ainsi, elle se forme et expérimente de nombreuses techniques psycho-énergétiques (pour les principales : l’EFT, La Technique de la Métamorphose, La libération du Globe, le Yoga du Son, le Dessin de guérison) qui, certes, l’aident à avancer, mais sans qu’elle trouve véritablement une complétude.

Ça n’est qu’en découvrant la Phénothérapie qu’elle renoue avec ses premières amours pour la psychologie, une psychologie non séparée du plus vaste, intégrant toutes les dimensions de l’Être. Elle est aujourd’hui une spécialiste du dialogue verbal et non-verbal, et c’est au travers de son approche particulière de la thérapie qu’elle aide les personnes qu’elle accompagne à se libérer de certains maux et à aller à leur propre rencontre, comme elle-même a eu à le faire, des années auparavant. Vous trouverez un aperçu de son travail sur son site internet  «Le fil retrouvé» : http://www.lefilretrouve.com

Elle reçoit à Paris (à Nation plus précisément) et à Vincennes,  en séances individuelles ou collectives, et anime aussi des ateliers. Ariane Clément est un être réparé, incarné, qui gagne à être connu des tous les lecteurs et lectrices de « femmes au pluriel ». C’est une femme qui a « le cœur à la bonne place ». Quand c’est ainsi, tout est fluide dans notre vie, et c’est alors tout naturellement que l’on rayonne sur les autres, que l’on peut contribuer à restaurer tout ce qui doit l’être.

N’hésitez pas à revenir sur femmesaupluriel.fr partager avec «les femmes du monde» les pépites que vous aurez, à son contact, décelées en vous.

La Phénothérapie

Qu’est-ce donc ? C’est une approche psychothérapeutique créée par Louis Parez, dans la mouvance de coeur.com fondée par Guy Corneau.  Vous pourrez la découvrir avec Ariane Clément. Nous diffuserons prochainement une interview exclusive qu’elle a bien voulu nous accorder. Elle y raconte sa vision de cette technique d’accompagnement dont les résultats sont surprenants. Ariane Clément  accompagne les personnes qui viennent à elle, dans la rencontre et la transformation de leurs difficultés. Le but de ce travail est d’accéder à une plus grande liberté d’être, d’authenticité, de respect de soi et d’autonomie, avec une prise de conscience progressive de ses richesses, de ses ressources intérieures en passant par une rencontre avec ses parties ombres, porteuses de lumière potentielle. Cette approche est dite «phénoménologique» au sens où elle se fonde sur ce qui est vivant, sur ce qui se présente chez la personne.

Voici ce qu’Ariane Clément dit de la Phénothérapie et de la manière dont elle la pratique :

La Phénothérapie est une thérapie holistique, c’est-à-dire intégrant les dimensions du corps, de la psyché et de l’énergie, qui part de la personne et de ce qui est présent à chaque séance. Elle intègre aussi bien des données modernes relatives aux matrices périnatales (conception, vie intra-utérine, naissance) que des données propres à la psychanalyse ou encore des éléments de trans-générationnel à travers l’utilisation du génogramme. Partir de la personne c’est co-créer avec elle sans avoir d’a priori ni de limites liés à des méthodes. Imaginez une psychothérapie dans laquelle le thérapeute se met à l’écoute de toutes vos dimensions (énergétique, verbale, non verbale, émotionnelle) et vous permet ainsi de refaire circuler votre monde émotionnel tout en vous mettant en contact avec des compréhensions profondes de vos mécanismes. Une thérapie dans laquelle vous pouvez aussi être écouté autour de vos blessures profondes liées à l’incarnation. Une thérapie dans laquelle le lien est primordial. J’ai été formée à beaucoup d’outils que je peux parfois utiliser dans mes séances lorsque ça se présente de manière fluide et sans que ça vienne couper ce qui émerge dans la séance. Pourtant, avoir été écoutée de manière vaste et inconditionnelle, jusqu’à mes blessures liées à ma venue dans l’incarnation, pouvoir prendre conscience à travers mes transferts de ce que je projetais sur le monde, tout cela accueilli par une personne bienveillante et confiante et qui savait m’inviter à écouter des parties inconnues de moi, a été l’expérience la plus guérisseuse de toute mon existence, et c’est cela que j’ai choisi de faire vivre aux personnes que j’accompagne. L’outil reste un moyen et non une fin en soi. C’est ainsi que pourront être utilisés ponctuellement les outils suivants : visualisations, dessins, travail psychocorporel (MLC@), techniques énergétiques (EFT, TAT, Libération du Globe), Astrologie, Yoga du Son, Technique de la Métamorphose (vie intra-utérine). Suite aux 3 premières séances une direction d’accompagnement se dessine. J’aime accompagner dans la profondeur, dans le respect des émotions qui se présentent et essayer de permettre à la personne de retrouver un sens aux évènements qui semblent ne pas en avoir afin de pouvoir reprendre contact avec la magie de la vie petit à petit… Il est important pour moi de partir avec une demande, de façon à ce que la personne puisse se mobiliser dans une direction. Toutefois, j’accueille ce qui se présente en temps réel et toutes les manifestations de l’inconscient autour des séances (rêves, signes de jour…).

De nos jours, prendre véritablement soin de soi et ressentir du bien-être n’est pas une mince affaire. De la théorie à la pratique, le pas est parfois difficile à franchir. Il me semble cependant essentiel de penser à soi-même car nous le savons tous : notre bien-être dépend de notre capacité à nous traiter avec bienveillance et douceur. Ariane Clément invite donc les femmes du monde à franchir le pas.

Envoyez-moi vos avis, remarques et demandes personnelles par e-mail : makoumanji@femmesaupluriel.fr.

Par Mâ KOUMANJI.


Related Articles

Bientôt des amendes pour cause de bêtise ?

L’annonce d’un délit de harcèlement de rue par Marlène Schiappa, la Secrétaire d’État française chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes a fait grand bruit. C’est surtout son application concrète qui semble poser problème.

Interview exclusive de Lilou Macé – partie 2

Tel un chef d’orchestre, elle rassemble des âmes qui ont trouvé leur voie. Tout comme elle… Lilou Macé, c’est son nom, est un être rafraîchissant à l’énergie communicative. Dans chacune de ses vidéos- vues des milliers […]

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...