Breaking News

  • Lolita Picco, creative made ​​in Marseille

    Artist Jack-of-all, Lolita Picco is an illustrator, graphic designer from Marseille. After a purely artistic training, she graduated from Visual Communication in Montpellier in 2008 […]

    Partager :
    ...

  • The bucolic world of Donna Wilson

    Red head Scottish, Donna Wilson is a young creative entrepreneur and self-fulfilled. After graduating in 2003, she founded her own brand out of the Royal College of Art in London […]

    Partager :
    ...

  • Feng shui : A 100% Deco Zen

    What better than to find a Zen interior that exudes well-being and serenity after a hard day? Feng shui (note: wind and water) Chinese ancestral discipline invites you to […]

    Partager :
    ...

  • How to adapt the Scandinavian design our interiors?

    By “Scandinavian” means the entire Nordic region (Finland – Sweden – Denmark – Norway and Iceland) who makes himself known for his design from the 30’s, creating everyday objects [.. .]

    Partager :
    ...

  • House of Arike or ethnic chic design

    House of Arike is a young English brand of interior design launched in 2013 by Yemi Onibiyo. On Nigerian origin, designer and interior designer based in London, offers a […]

    Partager :
    ...

D.D. le petit doudou magique de Myriam Maxo

D.D. le petit doudou magique de Myriam Maxo
Myriam Maxo

Il était une fois, une jeune femme qui allait donner naissance à un petit doudou merveilleux qui allait égayer la vie des petits et des grands.

En effet, la maman de ce petit doudou a un esprit très créatif. Son parcours riche d’histoires lui a permis de se nourrir et de cultiver plein d’idées. Sensible à la vie, à la tolérance, aux différences, au handicap, elle a su préserver ses rêves au fil du temps. Myriam avait de nombreuses expériences, tant dans le décor de plateaux pour des courts et longs métrages, que dans le design, la décoration d’intérieur. L’art et la culture sont autant d’éléments qui l’ont enrichi.

Et puis, il y a les racines créoles de Myriam mélangées à la culture asiatique, anglo-saxonne, africaine aussi, sans oublier évidemment son attachement à la culture française. Myriam est donc une jeune femme sensible, cosmopolite et éclectique.

Un jour, cette jeune designer, à la suite d’une relation douloureuse et compliquée, s’est retrouvée seule, abandonnée par ses pairs. Evidemment, comme tout être qui traverse des moments parfois pénibles, elle avait besoin de se réfugier, de retrouver du rêve, de l’espoir, de la vie. Myriam n’est pas de ceux qui se laissent aller, bien au contraire. C’est une battante, une femme dynamique, radieuse, enjouée et créative, un soleil qui ne peut que rayonner et faire briller les rêves qu’elle a toujours su garder au fond d’elle.

Et puis, la lumière lui est apparue, une forme, des couleurs, des matières, des pièces de tissus, etc, etc…

Petit à petit, le visage de D.D. apparaissait, je dirais plutôt, réapparaissait puisque ce D.D., elle l’avait déjà imaginé dans ses rêves d’enfance. Mais comme tous les grands, souvent, avec le temps, on oublie. Mais là, impossible, D.D. revenait chaque jour, dans ses pensées. Tantôt petit, tantôt grand, parfois chatoyant ou plus classique, avec des dominantes jaunes, vertes ou bleues.

Myriam s’endormait, rêvait et à chaque fois qu’elle rêvait, D.D. apparaissait. Il était en basin, en jean, en lin… bref, il revenait toujours avec des styles différents, des matières différentes mais une forme unique.

D.D. était donc un petit personnage unique et bien réel qui veillait secrètement sur Myriam.

Myriam, quant à elle, espiègle et créative, avait besoin de D.D. pour l’accompagner, jour et nuit. Elle ne pouvait se contenter de ne le retrouver que dans ses rêves. Les pièces de tissus, les formes, les couleurs et les matières, c’est sympa mais il fallait le toucher, le câliner, l’avoir à ses côtés. Elle voulait sentir sa chaleur, son parfum, ses formes, sentir battre son coeur. Myriam voulait que D.D. aille avec elle au cinéma, aux concerts,  chez ses amis ou bien encore regarde la télé avec elle, dans son salon. Il lui fallait donc, enfin, une fois pour toutes, donner naissance à D.D.

Avec une volonté sans faille, avec acharnement, force et vigueur, Myriam s’attela à la tâche. Elle réunit les matières, dessina les croquis, le patron, sélectionna des matières nobles, confectionna des pièces, etc… Pour enfin donner naissance à D.D. en 2011.

C’est après de nombreuses semaines de travail, sans relâche, que naquit D.D. le petit doudou magique de Myriam Maxo. Fière de l’avoir conçu, elle partagea avec lui de merveilleuses émotions. Chacun apportait de la tendresse à l’autre, de l’écoute, ils se confiaient des secrets, se racontaient des histoires rigolotes et parfois tristes aussi.

D.D. était devenu son enfant, son ami, son confident. Au fil du temps, elle comprit pourquoi elle le voyait sans yeux et avec une poche secrètement cachée… Il était capable de tout entendre sans jamais rien dévoiler aux autres et il avait sa petite poche secrète pour y cacher des trésors… Du mot doux à la bague de fiançailles, en passant par plein de petits messages subtils… Mais chut!

Myriam, heureuse et comblée par ce petit être cher, regardait la vie et les gens autour d’elle et elle se disait que beaucoup de grands mériteraient de retrouver un peu de bonheur, de sincérité et de candeur. Si chacun avait un petit D.D. avec soi, le monde serait plus paisible, plus joyeux, plus doux et plus enfantin.

C’est alors que D.D. murmura à l’oreille de Myriam qu’il voudrait, lui aussi, plein de petits frères et soeurs dans le monde pour transmettre du bonheur, de la vie et de l’espoir aux petits et surtout aux grands.

Depuis cette confession que D.D. lui dévoila, Myriam exécuta les souhaits de D.D. pour que chacun d’entre nous, puissions nous retrouver, avec notre D.D. à nous…

Crédit photos: Charles Photography  
Pour en découvrir sur Myriam Maxo et son univers magique, allez visiter son site:

Allez, à votre tour… Parlez-nous de votre doudou et de la place qu’il occupait, dans votre vie d’enfant… ou d’adulte!… C’est, plus bas dans les commentaires… 

Partager :