Enlevons nos masques !

Chers lecteurs, dans l’article précédent, nous avons découvert que toute transformation se réalisait par étape et nous avons aussi découvert ensemble la règle du 21/90. Par ailleurs, nous avons appris que pour éviter toute forme de récidive « morphologique » qu’il était important d’être accompagné par un professionnel.

Aujourd’hui j’aimerais voir avec vous un autre aspect que je considère indispensable pour favoriser une transformation durable : enlever son masque.

Mais avant de développer ce sujet permettez- moi de faire un petit flash-back sur ce que j’appelle la « récidive morphologique ».

Qu’est-ce que la récidive morphologique ?

La récidive morphologique est une notion que j’ai « inventé ». J’appelle récidive morphologique un retour progressif voir même rapide à la morphologie initiale avant de :

  • Démarrer un rééquilibrage alimentaire, 
  • Commencer un régime 
  • Débuter un accompagnement avec un professionnel.

En résumé la récidive morphologique montre bien souvent que les bases de la nutrition n’avaient pas été assimilées et comprises par une personne lambda en bonne santé. Il est donc alors important de comprendre le pourquoi du comment, et de savoir comment s’alimenter en fonction de son morphotype afin de stabiliser et pérenniser dans le temps les résultats.

Revenons à notre sujet initial : en masse, enlevons nos masques !

Une fois que vous démarrez l’aventure avec moi, la première étape consiste à enlever son masque ! Plus facile à dire qu’à faire. Je vous invite à vous concentrer sur ue client atteint d’une forme d’obésité morbide.

Pourquoi ?

Une personne atteinte d’obésité morbide à tendance à développer un profond sentiment de honte, pour pouvoir supporter ce sentiment de honte, elle a tendance à se créer un autre personnage qui peut être un personnage :

  • Fort
  • Qui n’a peur de rien
  • Qui a une originalité particulière

En réalité, cette personne se crée ce personnage pour pouvoir supporter l’énormité de son poids (mental, physique, relationnel…), pour que les autres ne voient pas sa honte.

Elle est dans son personnage. Quand, cette personne vient vers moi, la première étape consiste à enlever CE MASQUE. 

Pourquoi ?

Rappelez-vous que l’essence même de mon concept, consiste à découvrir et à accepter son I AM. En somme, pour pouvoir travailler efficacement avec moi, il me faut avoir accès à ce personnage caché derrière le masque que vous avez créé.

Cette étape est parfois longue, car il n’est pas toujours facile d’accepter d’enlever son masque, de le déposer, de le mettre ailleurs. En réalité, cette étape peu devenir laborieuse, quand, le sujet pensant met en place une forme de résistance.

Toutefois, lorsque que cette personne décide de sacrifier ce masque, ce personnage, il est dans mon devoir d’envelopper cette vraie personnalité qui m’est soumise et qui m’apparaît rapidement fragile.

Mes chers amis, j’ai comme l’impression que vous êtes persuadés de ne pas porter de masque, d’autant plus que l’exemple donné semble vous conforter dans votre pensée.

La réalité c’est que nous avons tous un jour ou un autre mis ou porté un masque. Ce masque n’est pas seulement porté par les personnes en obésité morbide. Accompagnant des clients avec différents types d’objectifs (perte du gras sur le ventre, perte de poids, se galber, …)  le masque m’a toujours été présenté.

Pour tout vous avouer j’ai moi-même porté mon masque quand j’ai décidé de me faire accompagner pour atteindre mon objectif physique.  Mais, concrètement mes résultats ont été significatifs quand j’ai décidé de mettre de côté ce personnage qui au final n’était pas moi ! Et l’aventure a pu enfin commencer !

Vous avez compris, si vous souhaitez enlever en masse votre masque et découvrir votre I AM n’hésitez pas à me contacter sur moovakastel@gmail.com

Suis-moi sur les réseaux sociaux : @moovakastel et @fitbetty.b

Alors es-tu prêt(e) à enlever ton masque ?

Partager :

coaching, confiance en soi, perte de poids, santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *