Fati Niang, fondatrice de Black Spoon : « Il n’y a pas de barrières, il n’y a pas de limites, il n’y a que du travail ! »

Comme le virevoltant poisson qui se défait des filets pour rejoindre la marre, Fati Niang a laissé tomber une riche carrière de chargée d’affaires Grands comptes pour entreprendre. Inspirée par ses jeunes patrons, elle se fraye un chemin et lance le projet Black Spoon. Portée sur les fonts baptismaux en France, cette initiative étend ses tentacules en Afrique, particulièrement au Sénégal. Actuellement, elle travaille à développer Black Spoon au niveau international. Ce projet qui est initialement le premier food truck en France, depuis six mois, est un concept de restauration rapide qui met en exergue les saveurs africaines. Dotée d’une polyvalence inouïe dans différentes tâches administratives, Fati Niang avance sereinement vers les objectifs fixés. 

Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de Femmes au pluriel ?

Je suis Fati Niang, fondatrice du concept Black spoon, premier food truck en France. C’est un concept de restauration rapide où les gens viennent découvrir dans notre point de vente des mets africains.  Sur le plan personnel, j’ai un parcours assez simple : titulaire d’un BTS en Action commerciale, je suis née, j’ai grandi et j’ai fait mes études en France. J’ai commencé ma carrière professionnelle dans une société de conseil en aménagement intérieur de bureau. Après dix ans d’une expérience extraordinaire, j’ai démissionné pour m’installer à mon propre compte.

 

Comment vous est venue l’idée de Black Spoon ?

C’est quand j’ai eu ma deuxième fille, je voulais être de plus en plus autonome. Au début, j’ai été tentée de créer un restaurant, mais je n’avais pas les capacités ni la formation.  Et c’est justement en faisant cette formation que j’ai découvert le concept des food truck. Du coup je l’ai adopté et adapté, et cela a donné Black Spoon, un concept qui met en avant la culture et la gastronomie africaines

 

 

La gastronomie est-elle votre domaine de prédilection ? 

Pas spécialement, même si elle fait partie des domaines qui m’intéressent.  Tout est parti du constat que la gastronomie africaine n’était pas assez mise en valeur en Europe. J’ai donc eu envie que notre cuisine prenne toute sa place en Occident : notre cuisine a du goût, de la richesse, et je voulais qu’au même titre que les autres, la cuisine africaine soit véritablement reconnue. D’où le concept Black Spoon.

Pour y parvenir, je me suis beaucoup intéressée à la partie amont, c’est-à-dire l’agriculture. Je suis très sensible à la qualité des produits, à une alimentation saine et naturelle. Et je pense que c’est une chance extraordinaire pour nous, au Sénégal, de disposer de produits à la fois de qualité et sains pour l’organisme.

 

Ce projet connait un franc succès. Quel est votre secret ?

Black Spoon a tout de suite eu un grand succès en France lors du démarrage. C’était un projet assez innovent, atypique et qui, curieusement, a tout de suite plu aussi bien aux Africains qu’aux Européens… Le secret, c’est beaucoup de travail ! Mais c’est vrai que le projet a été murement réfléchi en amont. Je crois que d’avoir beaucoup misé sur la communication et le marketing a aussi aidé.

 

 

Des projets ?

En dépit des difficultés, notamment pour lever des financements, nous nous projetons avec optimisme et détermination.  Nous voulons nous développer aussi bien en France que dans d’autres pays en Afrique, et même dans d’autres continents.  

 

 

Votre message à l’endroit des femmes du monde entier…

J’ai envie de leur dire : n’ayez pas peur, suivez vos rêves, donnez-vous à 1000 % pour réaliser vos rêves !  Il n’y a pas de barrières, pas de limites… Il n’y a que le travail qui paye.  En fait, si vous mettez les moyens, vous y arriverez peu importe le temps. Ça peut prendre deux, trois, cinq ans… Je vous souhaite du courage, ce n’est pas évident d’être femme et entrepreneur parce qu’il faut réussir à allier le travail et la vie familiale, ce n’est pas facile, certes, mais c’est juste une question d’organisation.

 

Partager :

Black spoon, Entrepreneur, Faty Niang, food truck, gastronomie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *