Manu Dibango : la légende tire sa révérence

« Chers parents, chers amis, chers fans, Une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du covid 19. Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible », voici le post qui a fait tressaillir d’émotion la twittosphère, en ce matin du 24 mars. Le mythique saxophoniste camerounais a perdu son combat contre le COVID-19

Une légende s’effondre ! Celui que l’on surnommait affectueusement Papagroove a « construit des ponts entre les cultures », grâce à une synthèse originale des musiques africaines et occidentales.  Dans une interview accordée au magazine BlackMen, en 1999, il rappelait la singularité de son itinéraire. Arrivé en France à quinze ans pour étudier, il en profite pour apprendre la musique, le piano classique et le saxophone. De 1961 à 1965, Manu joue avec Jeff Kabasélé et son célèbre African-Jazz du Congo Kinshasa. Manu a connu les plus grandes vedettes et tous les éloges y compris celui d’avoir de son vivant une maison de la jeunesse et de la culture qui porte son nom. 

Faisant preuve d’une audace artistique hors pair, Manu Dibango a fusionné avec bonheur le Jazz, le funk et des sonorités traditionnelles africaines. De cette géniale alchimie est née la célèbre chanson Soul Makossa en 1972. Après une carrière qui s’étend sur plus de six décennies, jalonnée de succès et en collaboration avec beaucoup de musiciens, l’immortel Manu tire sa révérence à l’âge de 86 ans, emporté par le virus Covid-19. Mais il laisse à la postérité un très riche héritage culturel et musical. C’est pour cette raison que l’annonce de son décès a provoqué une cascade de réactions qui rivalisent d’émotions et de regrets. Angelique Kidjo a pleuré « un géant original de la musique africaine et un bel être humain ». Youssou Ndour quant à lui regrette le départ d’un grand-frère, qui était une fierté pour le Cameroun et pour toute l’Afrique. “C’était un guide pour nous tous”, a confié le Chanteur Yannick Noah sur BFMTV, entre autres témoignages. A cause du Coronavirus, les Obsèques seront sobres, mais la famille annonce un hommage digne de son rang ultérieurement… Chapeau l’artiste !

Veuillez accepter les cookies YouTube pour lire cette vidéo.En acceptant, vous accéderez au contenu de YouTube, un service fourni par un tiers externe.

YouTube privacy policy

Si vous acceptez cet avis, votre choix sera enregistré et la page sera actualisée.

Crédit : BBC News Afrique, Voix : Olivier Weber

Manu Dibango légende du-saxophone a succombé au coronavirus
Partager :

Afrique, Cameroun, covid-19, Hommage, Manu Dibango