Étiquette : Afrique

Manu Dibango : la légende tire sa révérence

« Chers parents, chers amis, chers fans, Une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du covid 19. Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible », voici le post qui a fait tressaillir d’émotion la twittosphère, en ce matin du 24 mars. Le mythique saxophoniste camerounais a perdu son combat contre le COVID-19

Une légende s’effondre ! Celui que l’on surnommait affectueusement Papagroove a « construit des ponts entre les cultures », grâce à une synthèse originale des musiques africaines et occidentales.  Dans une interview accordée au magazine BlackMen, en 1999, il rappelait la singularité de son itinéraire. Arrivé en France à quinze ans pour étudier, il en profite pour apprendre la musique, le piano classique et le saxophone. De 1961 à 1965, Manu joue avec Jeff Kabasélé et son célèbre African-Jazz du Congo Kinshasa. Manu a connu les plus grandes vedettes et tous les éloges y compris celui d’avoir de son vivant une maison de la jeunesse et de la culture qui porte son nom. 

Faisant preuve d’une audace artistique hors pair, Manu Dibango a fusionné avec bonheur le Jazz, le funk et des sonorités traditionnelles africaines. De cette géniale alchimie est née la célèbre chanson Soul Makossa en 1972. Après une carrière qui s’étend sur plus de six décennies, jalonnée de succès et en collaboration avec beaucoup de musiciens, l’immortel Manu tire sa révérence à l’âge de 86 ans, emporté par le virus Covid-19. Mais il laisse à la postérité un très riche héritage culturel et musical. C’est pour cette raison que l’annonce de son décès a provoqué une cascade de réactions qui rivalisent d’émotions et de regrets. Angelique Kidjo a pleuré « un géant original de la musique africaine et un bel être humain ». Youssou Ndour quant à lui regrette le départ d’un grand-frère, qui était une fierté pour le Cameroun et pour toute l’Afrique. “C’était un guide pour nous tous”, a confié le Chanteur Yannick Noah sur BFMTV, entre autres témoignages. A cause du Coronavirus, les Obsèques seront sobres, mais la famille annonce un hommage digne de son rang ultérieurement… Chapeau l’artiste !

Veuillez accepter les cookies YouTube pour lire cette vidéo.En acceptant, vous accéderez au contenu de YouTube, un service fourni par un tiers externe.

YouTube privacy policy

Si vous acceptez cet avis, votre choix sera enregistré et la page sera actualisée.

Crédit : BBC News Afrique, Voix : Olivier Weber

Manu Dibango légende du-saxophone a succombé au coronavirus

PAVILLON AFRIQUES – Images et Nations Plurielles

A l’occasion du 72ème Festival de Cannes qui aura lieu du 14 au 25 Mai, un événement dans l’événement fait le buzz… Pour la première fois, au Marché du Film du Festival de Cannes, le Pavillon Afriques ouvre ses portes. Une plateforme au cœur même du Marché du Film du Festival de Cannes, consacrée exclusivement au commerce du contenu cinématographique et télévisuel en provenance du continent africain et de sa diaspora.

Lula Ali, cinéaste Djiboutienne

15 pays d’Afrique (Nigéria, Afrique du Sud, Togo…) et de la Caraïbe (Jamaïque, Haïti…) participent à cet événement pour présenter au monde entier les nombreuses opportunités offertes par le Continent africain dans l’industrie cinématographique.

Le Pavillon Afriques, bénéficiant du cadre unique offert par le Festival de Cannes, est un véritable lieu de rencontre où les différents acteurs de l’industrie cinématographique pourront échanger, négocier et faire la promotion du potentiel offert par le continent et sa diaspora.

Nadège Beausson-Diagne, actrice

Un programme enrichissant viendra ponctuer le Pavillon Afriques, afin de discuter sur l’avenir du Cinéma Africain et également, découvrir les perspectives et les orientations de l’industrie du film africain et de sa diaspora en général.

 

Quelques temps forts :

• tables-rondes sur le financement du cinéma,
• séminaires sur les destinations de tournage,
• célèbres animateurs de panels,
• atelier de leadership avec Stedman Graham,
• sessions sur les femmes dans le cinéma…

 

Discuter de l’avenir du cinéma africain/Noir au Festival de Cannes en 2019 est une occasion en or qui tombe à pic.

 

 

Karine Barclais

Une Femme au Pluriel à la tête du Pavillon Afriques : Karine Barclais

Cette martiniquaise, polyglotte, diplômée entre autre d’un 3ème cycle en commerce International, intervient depuis plusieurs années dans l’organisation d’événements d’affaires à l’international. Le but de Karine Barclais est de créer de nouvelles opportunités pour des entreprises, des gouvernements et institutions qui auraient du mal à se lancer seuls sur de nouveaux marchés à l’international.

Le dernier projet de Karine Barclais est donc l’organisation du premier Pavillon Afriques à l’occasion du Festival de Cannes en 2019 ; son objectif étant de permettre aux talents africains d’être mieux visibles sur la scène internationale.

 

Selon la Présidente du Comité d’organisation du Pavillon Afriques, Karine Barclais, « Il y a beaucoup de talents sur le continent et dans sa diaspora qui méritent d’être connus et reconnus. Et l’Afrique mérite une meilleure part de l’industrie multimilliardaire du cinéma qui pourrait aider à son développement ».

 

Jon Gosier : producteur exécutif, investisseur américain

Le succès de films comme Black Panther, Straight Outta Compton, Girl Trip (USA), Wedding Party (Nigeria), potata Potahto (Ghana), Siri ya Mtungi (Tanzanie), Nairobi Half Life (Kenya), Difret (Ethiopie), Tsoti (Afrique du Sud), The Harder They Come (Jamaïque), pour ne citer que ceux-là, permet de justifier, si cela était encore nécessaire, la création de ce Pavillon Afriques en 2019, à l’occasion du Festival de Cannes. Les investisseurs sont attirés par cette nouvelle ère passionnante du cinéma africain et Noir où tout est possible.

Le Pavillon Afriques devrait être LE hub commercial et de networking le plus couru et le plus glamour de Cannes cette année.

Plus d’informations : www.copa-fdc.com

Légende photo à la une : Sonia Jean-Baptiste, une Martiniquaise, co-fondatrice du Chelsea Film Festival de New-York avec Karine Barclais au Fespaco

Osez les Secrets de Yoli !

Découvrez la créatrice passionnée de la nouvelle marque de thés et infusions d’Afrique « Les secrets de Yoli », Lidvyne Kamga.

Pratique :

Les Secrets de Yoli – ELIDXIR

14 rue Marius Delcher – 94220 Charenton le Pont

Tél +33 6 62 38 04 68 – Mail : contact@lessecretsdeyoli.com

www.lessecretsdeyoli.com

Par: CRM et Bruno Leuta

Les 10 choses à retenir sur le Koris

Nous connaissons les cauris, coquillages blancs et brillants servant aussi bien traditionnellement comme monnaie d’échange que de bijoux ou objets de décoration. Le Koris, qui vient du cauris, se veut être la prochaine devise africaine. Explications par Jaures Sogbossi.

Lire la suite

Premier sommet de Women in Africa

Women in Africa (WIA) 3 jours de débats et d’échanges à Marrakech du 25 au 27 septembre 2017 pour les talents féminins en Afrique.

WIA
WIA

Women in Africa est une initiative innovante qui a pour vocation d’encourager les entreprises internationales et panafricaines à identifier, rassembler et accompagner les talents féminins. WIA a pour conviction que c’est ensemble, femmes et hommes, qu’il faut construire un monde plus durable et inclusif.

« En créant une plateforme pour rassembler leaders africains et internationaux afin de travailler sur des feuilles de routes sectorielles, nous souhaitons sensibiliser les entreprises internationales et panafricaines à l’importance de l’empowerment des femmes pour accélérer la croissance inclusive en Afrique. Nous voulons ainsi transmettre la dynamique d’une communauté de talents pour une nouvelle gouvernance dont le monde a besoin. » selon Aude de Thuin organisatrice de l’événement.

Conférence Women in Africa (WIA)
Conférence Women in Africa (WIA)

Dakar Fashion Week: 15 ans déjà!

La Dakar Fashion Week (DFW) s’est tenue du 27 juin au 2 juillet 2017, dans la capitale sénégalaise. Pour souffler les 15 bougies de ce rendez-vous de l’élégance et de la mode panafricaine, sa promotrice, Adama Paris, a convié une trentaine de créateurs venus des quatre coins de l’Afrique, mais aussi de la diaspora. Une édition-bilan haute en couleurs qui a mis en lumière quelques pépites créatives signées par des stylistes de la Côte d’ivoire, du Mali, du Liban, du Sénégal, mais aussi de l’Angola, du Congo, d’Afrique du Sud, du Maroc et de la Belgique. L’occasion de découvrir de jeunes créateurs émergents mais également de retrouver des stylistes de renommée internationale qui ont fait le déplacement au pays de la téranga pour une manifestation devenue désormais une référence sur l’échiquier de la mode. Karim Tassi, Xüly Bet, Mariah Bocoum, Elie Kuame, pour ne citer que ces derniers, étaient de cette grand-messe de la créativité et de l’excellence “made in Africa”.

[layerslider id=”41″]

Mention spéciale pour Enzo Itzaki (Liban), Lahad Gueye (Sénégal), Oumar Dicko (Mali/Belgique), Soraya Da Piedade (Angola) et Luxury By K (Maroc) pour la finesse et l’élégance de leurs collections.

 

Quels sont les créateurs de cette quinzième édition ?

  • Mariah Bocoum – Mali

  • Lydie Lende – Congo

  • Loza Maleombho – Côte d’Ivoire

  • Enzo Itzaki – Liban

  • Bibas – Guinée Bissau

  • Versailles – USA/ Sénégal 

  • Lahad Gueye – Sénégal

  • Soraya Da Piedade – Angola

  • Adama Paris – Sénégal

  • Zango – Côte-d’Ivoire 

  • Luxury by K – Maroc

  • Tipi style – Sénégal

  • Linda Likongo – Cameroun

  • Sakia lek – Congo

  • Dona Pena – Gabon

  • Sidi Counda Diambou – Sénégal

  • So’ Fatoo – Sénégal

  • Greta

  • Splendeur d’Afrique – Sénégal

  • Lahad Gueye – Sénégal

  • Elie Kuame – Côte d’Ivoire et Liban

  • Osuare – Nigeria

  • By Pathé – Sénégal 

  • Karim Tassi – Maroc

  • Rogue Wane – Angola

  • Tina Lobondi – Congo

  • Ejiro Tafiri – Nigeria

  • Sakia Lek – Congo

  • Oumar Dicko – Mali/Belgique

  • Xüly  Bet – Mali  France

 

Crédit photos: Erick-Christian Sedo AHOUNOU

 

L’ Afrique en marche au Medef

Le Rendez-Vous des professionnels
qui construisent l'Afrique de Demain

Pour sa deuxième édition, Afrobytes, «le rendez-vous des professionnels qui construisent l’Afrique de demain» a élu domicile au Medef. Pendant deux jours, les 8 et 9 juin, le siège du Mouvement des Entreprises de France a accueilli la crème de la crème des entreprises, des investisseurs, des grands groupes et des start-up africains.

Plus qu’une conférence extraordinaire, Afrobytes s’est positionné, en deux éditions seulement, comme le hub de l’innovation technologique africaine, rassemblant de nombreuses personnalités, venues du monde entier.

Pendant les ateliers, les débats et les conférences, l’anglais était de mise. Il a été question d’e-commerce, de l’impact des décisions politiques sur la croissance de l’écosystème africain, de fintech, de smart cities, de données consommateurs, de stratégies de marché, d’opportunités d’affaires en matière de technologie européenne et africaine, du nouveau visage des services financiers en Afrique, du recrutement de talents africains ou encore de partenariat. Des échanges de hautvol qui ont permis de mieux définir et appréhender l’écosystème africain de demain. Il s’est agi également de donner envie, s’il en était encore besoin, d’investir dans la tech africaine.

Enfin, si Afrobytes a tenu toutes ses promesses, c’est aussi par sa mixité et sa parité. La belle représentativité et la forte implication des femmes entrepreneuses du continent et de la diaspora, à cette deuxième édition, est à souligner. Tout comme le travail remarquable des organisateurs et de leur équipe de bénévoles. Ammin Youssouf, CEO d’Afrobytes, était lui-même bien entouré par sa confondatrice Haweya Mohammed, ainsi que par Suzanne Ndiaye, responsable de coordination et de Vera Baker, «business developper».

Quelques intervenants...

Yinka Adegohe Editeur Afrique Quartz

Yinka Adegohe

Editeur Afrique Quartz

Edith Brou Fondatrice et Directrice de Buzzyafrica.com

Edith Brou

Fondatrice et CEO de Buzzyafrica.com

Arun Jaitley Ministre des Finances d'Inde

Arun Jaitley

Ministre des Finances d'Inde

Lilian Thuram Footballeur professionnel retraité- Auteur- Activiste

Lilian Thuram

Footballeur professionnel retraité- Auteur- Activiste

Les Fondateurs

Haweya Mohamed, Manager et Directrice de Communication d' Afrobytes

Haweya Mohamed,
Co-Fondatrice et Directrice de Communication d'Afrobytes

Ammin Youssouf, Directeur Général d'Afrobytes
Ammin Youssouf, Directeur Général d'Afrobytes

Ammin Youssouf,
CEO d'Afrobytes

L'équipe Afrobytes
L'équipe Afrobytes

L'équipe d'Afrobytes (Ammin, Suzanne, Vera et Haweya)

Crédit photos: Afrobytes – P.Etifier
Pour plus de renseignements, rdv sur le site d’Afrobytes: http://www.afrobytes.com/
par Claire Renée Mendy

Mike Sylla, une parfaite alchimie entre le Sénégal et l’Occident

Ce créateur styliste ingénieux, visionnaire génial et «accoucheur» de tendances peut se targuer d'avoir porter loin, très loin l'idée et la valorisation de «l'Art porté».

Mike Sylla

En 2017, Mike Sylla fêtera ses 25 ans de création. 25 ans d’une inspiration picturale, fraîche, fruitée, géométrique, rétro, symbolique et diablement sexy !

Ce créateur styliste ingénieux, visionnaire génial et «accoucheur»  de tendances peut se targuer d’avoir porter loin, très loin l’idée et la valorisation de «l’Art porté».

Revisitant des matières nobles comme le cuir ou le daim et leur insufflant une «nouvelle vie haute en couleurs», il développe ainsi depuis la fin des prolixes années 80 un style innovant et initie une atmosphère toute particulière à son travail, une essence «Street-Afro-Pop-Art» prolifique et vivante qui lui est bien propre.

De toutes ces oeuvres d’art uniques dont il est le forgeur, on retiendra, par exemple, le fameux «manteau Baifall Dream» qui a fait sa renommée ainsi que ses splendides robes griffées «Mike Sylla Couture».

Il signe ses premières œuvres «Baïfall Dream» en 1992 et fédère, sur la même lancée un collectif d’artistes «Baïfall Dream & The Human Tribe» autour de la marque réalisée en atelier. En 2001, il lance sa société Baïfall Dream, en plus d’être designer pour de nombreux couturiers.

Outre son talent de styliste, cet infatiguable précurseur sait mettre à profit ses dons d’artiste/concepteur, son sens inné du symbolisme et sa très grande créativité.

Tendanceur, il apporte sa contribution en tant que costumier auprès de chorégraphes du monde du spectacle. De nombreuses personnalités s’approprient ses créations et sont fidèles à son Art.

Compositeur, il réalise de multiples sonorités pour des professionnels de la production musicale et de la Haute Couture. Il joue d’ailleurs lui-même de la koralyre (guitare-cithare-kora-lyre), un instrument de musique unique. C’est à cette occasion qu’il sera nommé «designer au cœur de la poésie» pour le Label de la Slamophonie avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (lancement officialisé, lors de la soirée «Slamophonie Spéciale Haiti» pour la célébration des 40 ans de la Francophonie).

Concepteur de spectacles, il monte plusieurs spectacles pluridisciplinaires liés aux Arts tels que l’Opéra Baïfall, Baïfall Dream & The Human Tribe, l’Afro Fashion Show by Mike Sylla, Le Slam Opéra, La Slamoperette et La Slamophonie pour l’Oralité, entre autres. 

C’est l’occasion pour lui, de démontrer que l’Art est multiple et mouvant. Grâce à une mise en scène étudiée, peinture, image, mode, musique et danse crée un véritable tableau vivant avec quarante artistes de cultures diverses participants, une vraie rencontre au sommet.

En mars 2013 à la Miami International Fashion Week, il reçoit le prix «Designers Choice Award». Il devient ainsi le premier Africain à inscrire son nom dans le palmarès de cet évènement annuel.

En mars 2014 à Accra, il est récompensé pour son talent et pour l’ensemble de son travail artistique dans le monde pour l’Afrique et sa diaspora.

Il présente au Ghana l’Afro Fashion show by Mike Sylla «Tribute to Mandela».

Et en juillet 2015, invité star à «IBE’s Fashion Here & Now Fashion Show» lors de la 45ème Edition de la Célébration d’Indiana Black Expo, il reçoit les trophées «International Excellence Award» en tant que « meilleur designer » et pour « son travail artistique » effectué au sein de la diaspora africaine et afro dans le monde.

Mike Sylla rendra également un bel hommage au célèbre artiste Michael Jackson en lui dédiant la création de pièces collectors, inspirées de son oeuvre. Il apporte aussi sa signature pour ses 20 ans de création lors d’un défilé Haute-Couture sur le thème «Afrosapiens» au Théâtre de Verdure du Musée du Quai Branly, à la Maison de l’Unesco à l’occasion du 10è anniversaire sur la «Diversité Culturelle pour la Communauté Internationale» devant quarante chefs d’Etats, sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris à l’occasion de l’exposition «Diasporas & Indépendances Africaines».

Mike Sylla est aussi généreux dans l’approche de sa création qu’à l’égard de du Sénégal (dont il est originaire), de l’Afrique en général et de sa diaspora et il a pris nombre d’initiatives visant à promouvoir la richesse, la diversité et la prodigualité de ces cultures.

Il a ainsi créé différents concepts qui favorisent la promotion de talents d’exception de l’Afrique, des Caraïbes et de sa diaspora tels que les évènements Afro Free Market Paris qui rassemble les créateurs et les artisans, Afro Expo Paris qui valorise l’Art et la créativité et Afro Fashion Week Paris qui permet aux stylistes et aux maisons de couture afro-caribéennes de présenter les dernières tendances de la mode sur le marché de la mode internationale.

En un mot comme en cent, Mike Sylla et Baïfall Dream promettent de nous en mettre encore plein la vue pour les prochaines 25 années et pour paraphraser le Maestro «Baïfall Dream est la mode portée qui porte la World Culture Couture». 

Et qui pare la femme contemporaine élégante d’atours hautement glamour !

En un mot comme en cent, Mike Sylla et Baïfall Dream promettent de nous en mettre encore plein la vue pour les prochaines 25 années et pour paraphraser le Maestro «Baïfall Dream est la mode portée qui porte la World Culture Couture».

Visitez le site de Mike sylla ici
Crédit photos: Stéphane Tourné
Porteriez-vous une création de Baïfall Dream? Dîtes-nous ce que vous préférez dans le travail de ce styliste, dans les commentaires en bas? 

Un peu “D’AFRICAMONTMARTRE”,  été 2016

Infos pratiques:

---> Une pop-up street de 5 boutiques aux univers marqués
---> Une sélection mode, accessoires, design, maison et lifestyle
---> Un évènement culturel interactif (happenings, expositions, atelier, débats, etc..)

Après une première édition réussie en décembre dernier, “Un peu d’Afrique à Montmartre”, investit à nouveau la rue Androuet en pleine saison estivale, du 21 juin au 3 juillet.

“Un peu d’Afrique à Montmartre” c’est la rencontre d’artistes et de créateurs, inspirés par l’Afrique et ses savoir-faire au cœur de Montmartre, un des principaux lieux touristiques de Paris. De la maroquinerie à la décoration intérieure en passant par les bijoux, l’épicerie ou la mode, les créations sont bien choisies et originales.

Nos coups de cœur? Les luminaires de Yellen Art, les pagnes tissés de Tiss’ame, les sacs à main de Sawa Ethnic, la déco signée Wolof art design et les bijoux Ohéa, pour ne citer que ces derniers.

Rendez-vous est pris pour du shopping original aux couleurs de l’Afrique contemporaine. Il ne vous reste que quelques jours pour en profiter!

AFRICAMONTMARTRE POP UP STREET
TOUS LES JOURS DU 21 JUIN AU 03 JUILLET
2 / 4 / 4bis / 5 / 6  rue Androuet
75018 PARIS
 
Métro: Abbesses l.12 / Pigalle l.2 – l.12
 
Du lundi au vendredi 11h00-20h00
Les samedis 11h00-21h00
Les dimanches 12h00-19h00

“Toutankhamon” de Kama Sywor Kamanda

Dans le cadre de la sortie de la tragédie “Toutankhamon“, les Éditions Dagan organisent une lecture et une séance de dédicace de l’éminent dramaturge, poète, conteur et romancier congolais Kama Sywor Kamanda, lauréat du Prix Heredia de l’Académie française. Ce sera l’occasion d’échanger avec cet auteur prolifique traduit dans plusieurs langues:

 

 

Vendredi 30 octobre 2015

de 19h30 à 21h,

À l’Auditorium de la Maison des Auteurs de la SACD

7 rue Ballu 75009 Paris.

 

Métro : Blanche ou Place de Clichy

Entrée gratuite, réservation obligatoire: 06 52 57 68 42 ou contact@editionsdagan.com

Couv KKama Sywor Kamanda et Mme Hélène Carrère d'Encausse

avec aimé césaire

flyer3-Kamanda-lecture-SACD-301015