Breaking News

  • Lis Thé Ratures: 3 espaces en un seul et même lieu

    Le lieu est atypique et agréable. Né à l’initiative d’une passionnée de littérature et de cultures africaines. Son “salon de thé-librairie-espace de coworking” lui ressemble. Il est métissé, accueillant et ouvert sur tous les mondes…

    Partager :
    ...

  • Michelle Jean-Baptiste signe «Bao Wei 宝味»

    Un instant dans le rêve, alors la lecture nous téléporte en Chine pour un voyage initiatique aux saveurs gourmandes…

    Partager :
    ...

  • De toutes les nuits, les amants… de Mieko Kawakami

    Véritable icône pop au Japon, Mieko Kawakami est à la fois romancière, poétesse mais aussi chanteuse dans un groupe de rock et… mannequin. Jeune femme touche-à-tout de 36 ans, elle a remporté en 2007 le prestigieux prix littéraire Akutagawa […]

    Partager :
    ...

  • 3 Questions à…..

    Le Haïku est un poème en 3 lignes, 3 petites lignes qui à elles seules ouvrent plus grand notre regard sur la vie. Passionnée par le Haïku, Pascale Senk nous le présente dans cet ouvrage, à partir d’une enquête et de son expérience personnelle. Ecoutons-la nous raconter cet art…

    Partager :
    ...

  • “Toutankhamon” de Kama Sywor Kamanda

    Dans le cadre de la sortie de la tragédie “Toutankhamon”, les Éditions Dagan organisent une lecture et une séance de dédicace de l’éminent dramaturge, poète, conteur et romancier congolais Kama Sywor Kamanda […]

    Partager :
    ...

  • Qui sont les lauréates de l’édition 2015 de la Cité des Mots ?

    Catherine Zoungrana, Présidente de l’AADC (Association Actions Diversité Culturelle), organisatrice des concours de La Cité des Mots […]

    Partager :
    ...

Technologies de l’orgasme

Technologies de l’orgasme

Le vibromasseur, “l’hystérie” et la satisfaction sexuelle des femmes

Oristelle Bonis est spécialisée dans la traduction d’ouvrages forts intéressants.

Grâce à elle, nous pouvons désormais dévorer l’une des « pépites » de l’historienne américaine Rachel  P. Maines, chercheur indépendant, affiliée au département des Sciences et Technologies de l’Université Cornell aux États-Unis. Il s’agit de « Technologie de l’orgasme », un livre unanimement salué par la critique lors de sa parution dans la collection Petite Bibliothèque, aux éditions Payot.

Dans cet ouvrage, on découvrira, par exemple, qu’il fut un temps où soigner l’hystérie des femmes a été une préoccupation sérieuse de certains médecins. A tel point que durant des siècles, ils pratiquèrent scrupuleusement des massages pelviens sur leurs patientes. Par souci de rentabilité, l’orgasme n’étant atteint qu’au bout d’une heure environ, la plupart de ces massages furent délégués à d’autres femmes : des infirmières et des sages-femmes. C’est ainsi qu’à la fin du XIXème siècle, l’électricité permit aux médecins de s’équiper d’efficaces instruments vibratoires.

Avec la commercialisation du vibromasseur portatif, qui s’accompagna, aux États-Unis, d’une intense campagne de publicité, l’objet quitta le cabinet médical pour le domicile privé où il s’installa durablement. Peu de gens savent que le vibromasseur était, au début du XXème siècle, l’appareil électroménager le plus vendu après la machine à coudre, le ventilateur, la bouilloire et le grille-pain. Bonne lecture !

Par Aissatou KOUROUMA

Articles similaires :
Partager :

Tags assigned to this article:
Femmeshistoiremédecinesexualitévibromasseur