“Une Journée dans la vie de” Hortense Assaga

“Une Journée dans la vie de” Hortense Assaga

Elle a créé son propre magazine : Cité Black Paris, animé des émissions culturelles. Curieuse et ouverte elle est passionnée par la musique et la mode. Mais pas seulement. Hortense Assaga, c’est son nom est une femme de culture qui a contribué à faire connaître le continent qui l’a vu naître dans toutes ses splendeurs. Après Africa 24 vous la retrouvez aujourd’hui sur Canal+ Afrique.

A vrai dire, mes journées se suivent, mais, ne se ressemblent pas. Mon métier de journaliste m’amène à exercer sur plusieurs fronts. En Europe, bien sûr, mais surtout en l’Afrique où je couvre des évènements culturels. Je voyage donc souvent, et les trajets vers les aéroports débutent mes journées ou les finissent.

Récemment, je suis partie à Gao, au Nord Mali, pour suivre une opération humanitaire : assister les enfants de l’orphelinat Niali et leur offrir un bus, acheté avec l’argent récolté par l’association « Black Queen ». J’ai voyagé en compagnie des marraines de l’évènement, la Princesse du Burundi Esther Kamatari et la Première dame du Mali.

Le voyage que l’on peut intituler de « Paris à Gao » a été marquant. Arrivée en avion militaire depuis Bamako, j’ai pu survoler les magnifiques paysages du Nord Mali.
La délégation au complet a chaleureusement été accueillie par les habitants en fête. La journée s’est poursuivie par une visite aux notables. J’ai aimé cette tradition, très africaine, d’aller saluer nos hôtes.

En fin de journée, toujours caméra et micro à la main, j’ai rencontré les enfants des écoles. Tous souriants et beaux, heureux de découvrir et d’échanger avec les nouveaux venus. Dans leurs yeux et avec leurs chants, ils respiraient la joie de vivre, l’enfance insouciante.

Le soir, après un bon dîner, épuisée par les 1200 kms parcourus dans la journée, je me suis endormie, des étoiles plein la tête. Mais en ayant hâte de recommencer une nouvelle journée enrichissante le lendemain aux aurores !

Partager :


Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.
Required fields are marked*