Pape Diouf : une icône olympienne s’est éteinte !

Après avoir endeuillé le monde de la musique africaine, la grande faucheuse avec lame du COVID-19 arrache à l’affection des sportifs l’ancien président de l’Olympique de Marseille (2005-2009), Pape Diouf.  Sous assistance respiratoire depuis samedi 28 mars 2020 à Dakar, à l’hôpital Fann, le Franco-Sénégalais a rendu l’âme, à l’âge de 68 ans, ce mardi 31 à Dakar. Il devient ainsi le premier cas de décès causé par le coronavirus, enregistré par le Sénégal.  

Juste un coup d’œil sur les réseaux sociaux donne un aperçu sur la dimension de l’homme qui a quitté ce bas monde. Jean Luc Mélenchon, le Paris Saint Germain, Habib Beye, Youssou Ndour, entre autres personnalités ont tous rendu hommage au défunt agent de plusieurs footballeurs africains. Une disparition qui a pris au dépourvu le monde entier car sa contamination n’a pas été médiatisée. En annonçant que deux patients étaient sous assistance respiratoire, lors de son communiqué quotidien, très peu étaient ceux qui savaient que Pape Diouf était l’un d’eux, car le ministre de la santé du Sénégal s’est fait l’économie des détails les concernant en dehors du fait « qu’ils ont des âges avancés ». Sa contamination sera révélée à l’opinion internationale quelques heures avant son décès, où son rapatriement imminent en France était évoqué, vu l’état critique de sa santé. Par malheur, l’aéronef n’a pas pu décoller, il s’éteint avant son évacuation. 

Une grosse perte pour le monde du football. L’homme qui a frayé le chemin à beaucoup de jeunes africains en France : Alassane Ndour, Didier Drogba, Marcel Desailly, Basile Boli, etc. tourne le dos à jamais à ce sport qu’il aimait tant. 

Le natif d’Abéché (Tchad), le 18 décembre 1951 a marqué l’histoire du football français. Mababa Diouf à l’état civil, après son arrivée en France, à peine majeur, il travaille aux PTT (Postes, Télégraphes et Téléphones) avant d’intégrer le journal La Marseillaise comme journaliste pigiste. Brillant rédacteur, il est embauché à plein temps et devient le journaliste spécialisé de l’Olympique de Marseille. Le début d’une relation amoureuse entre Pape Diouf et le club Olympien. Du manager général du club en charge des affaires sportives en 2004, il devient président du directoire de l’Olympique de Marseille à l’automne de la même année. Sous sa présidence, le club multiplie les bonnes performances en France et en Europe. Un franc succès qui fait qu’il est adoubé par les supporters du club Olympien. C’est pour cela quand il a été débarqué, le 17 juin 2009, ils ont réclamé son retour en vain. Il est devenu par la suite consultant de plusieurs médias français, dont Le Monde et Canal+. Il a travaillé pour le très suivi magazine « Talents d’Afrique » de Canal+.

Au Sénégal où il venait régulièrement, il a souvent joué le rôle de facilitateur entre l’équipe nationale et les différents sélectionneurs. L’ancien ministre des sports sous le président Abdou Diouf, Abdoulaye Makhtar Diop a rappelé le rôle essentiel qu’il a joué sur la venue de Claude le Roy et de Bruno Metsu sur le banc Sénégalais. Il était également une voix autorisée du foot Sénégalais, parce que connaissant les joueurs. 

Ainsi donc le départ de la première victime du COVID-19 au Sénégal est perçu comme un électrochoc pour certains qui doutent toujours de la dangerosité de cette maladie qui gagne du terrain dans ce pays. A la date du 31 mars, le Sénégal totalise 175 cas déclarés positifs, dont 40 guéris, 134 sous traitement et 01 décès.    

Partager :

Manu Dibango : la légende tire sa révérence

« Chers parents, chers amis, chers fans, Une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du covid 19. Les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible », voici le post qui a fait tressaillir d’émotion la twittosphère, en ce matin du 24 mars. Le mythique saxophoniste camerounais a perdu son combat contre le COVID-19

Une légende s’effondre ! Celui que l’on surnommait affectueusement Papagroove a « construit des ponts entre les cultures », grâce à une synthèse originale des musiques africaines et occidentales.  Dans une interview accordée au magazine BlackMen, en 1999, il rappelait la singularité de son itinéraire. Arrivé en France à quinze ans pour étudier, il en profite pour apprendre la musique, le piano classique et le saxophone. De 1961 à 1965, Manu joue avec Jeff Kabasélé et son célèbre African-Jazz du Congo Kinshasa. Manu a connu les plus grandes vedettes et tous les éloges y compris celui d’avoir de son vivant une maison de la jeunesse et de la culture qui porte son nom. 

Faisant preuve d’une audace artistique hors pair, Manu Dibango a fusionné avec bonheur le Jazz, le funk et des sonorités traditionnelles africaines. De cette géniale alchimie est née la célèbre chanson Soul Makossa en 1972. Après une carrière qui s’étend sur plus de six décennies, jalonnée de succès et en collaboration avec beaucoup de musiciens, l’immortel Manu tire sa révérence à l’âge de 86 ans, emporté par le virus Covid-19. Mais il laisse à la postérité un très riche héritage culturel et musical. C’est pour cette raison que l’annonce de son décès a provoqué une cascade de réactions qui rivalisent d’émotions et de regrets. Angelique Kidjo a pleuré « un géant original de la musique africaine et un bel être humain ». Youssou Ndour quant à lui regrette le départ d’un grand-frère, qui était une fierté pour le Cameroun et pour toute l’Afrique. “C’était un guide pour nous tous”, a confié le Chanteur Yannick Noah sur BFMTV, entre autres témoignages. A cause du Coronavirus, les Obsèques seront sobres, mais la famille annonce un hommage digne de son rang ultérieurement… Chapeau l’artiste !

Veuillez accepter les cookies YouTube pour lire cette vidéo.En acceptant, vous accéderez au contenu de YouTube, un service fourni par un tiers externe.

YouTube privacy policy

Si vous acceptez cet avis, votre choix sera enregistré et la page sera actualisée.

Crédit : BBC News Afrique, Voix : Olivier Weber

Manu Dibango légende du-saxophone a succombé au coronavirus
Partager :

La chicissime « Mamie Africa » a tiré sa dernière révérence

Le 24 décembre 2019 est un jour triste. « Mamie Africa » s’est éteinte à Paris après avoir lutté contre la maladie. Tout ceux qui l’ont connue, garde en mémoire la force de ses idées, sa maitrise de la langue de Molière et son amour passionnel pour les arts.

Chacun de nous a une histoire, voire des histoires belles, rieuses, curieuses et singulières à raconter, avec comme épicentre la grande royale Marie-Laure. Elégante comme une digne enfant de Saint-Louis, elle l’était assurément d’esprit et d’apparence. Jusqu’au bout, cette grande dame férue de culture et de savoir a illuminé de sa présence les expositions, les soirées, les rédactions et les salons en tout genre. J’aimais sa finesse d’esprit, sa curiosité. La jeunesse de son cœur et la force de ses engagements. Comme des centaines de personnes en France, au Sénégal ou ailleurs, je lui dois énormément. Je suis reconnaissante à la vie de m’avoir permis de devenir la nièce d’une si belle personne. Ses envolées lyriques, ses témoignages d’amour, ses douceurs, son amour de la vie et … ses rires éclatants résonnent encore.

Marie-Laure femme moderne s’il en est, aimait la tradition et la spiritualité de ses ancêtres d’Afrique. Sa personnalité riche, métissée et haute en couleurs faisait d’elle un être à part, unique en son genre. Tata Marie-Laure, tu étais notre mère à tous. Merci, merci, merci. Non seulement pour tout ce que tu as fait, mais aussi pour tout ce que tu étais. Que le tout puissant t’accueille pour la vie éternelle.

« Grande Dame franco–sénégalaise de la Culture et de l’Art, Mécène d’Art, collectionneur, Ambassadrice discrète, Chevalier des Arts et des Lettres, élevée dans l’Univers du grand poète et philosophe Monsieur Léopold Sedhar Senghor (Président du Sénégal et membre de l’Académie Française), Son grand-oncle.

Très affectueusement nommée le « griot de l’Art contemporain » Marie-Laure CROIZIERS de LACVIVIER marque par son esprit rapide et passionné, poétique et singulier ; personne ne reste insensible à son charme, presque chamanique …

Marie-Laure CROIZIERS de LACVIVIER a beaucoup contribué et contribue encore à promouvoir, soutenir, le monde de l’Art de Paris à Dakar et dans le Monde.
Tous les amis du Monde de l’Art, l’écoutent, la respectent dans sa philosophie complète et poétique.

Après une longue carrière à L’UNESCO de 28 ans, où elle a défendu et mis en œuvre non seulement l’Art africain, mais aussi l’extension de la culture africaine dans la francophonie, sans doute en regard de son mentor Léopold et de la vision économico-humaniste de Michel Rocard ; Marie-Laure avec son charisme y a conquis de nombreux ambassadeurs. Marie-Laure est un personnage incontournable de cette noble institution, elle est écoutée et respectée dans son combat, tant elle y met de l’énergie, les générations futures lui devront beaucoup.

Marie-Laure crée une association « FENETRE SUR … » (Loi 1901). Tout un symbole qui représente la célèbre porte de l’Ile de Gorée par laquelle les esclaves quittaient le continent et au travers de cette porte, l’Afrique a participé culturellement à ce Monde qui se transforme inexorablement.

La Fondation FENETRE SUR est dédiée à son fils, Jean Christophe HUBERT et à tous les enfants du monde handicapés ou non.

Elle met en œuvre la sortie d’une collection par le biais d’expositions itinérantes et par l’élaboration d’un livre – objet de référence de la collection – pour inciter à collectionner et favoriser des échanges et des débouchés potentiels pour les artistes.

Marie-Laure effectue l’ouverture d’un lieu devenant Maison des Artistes, agora où se retrouve le monde de l’Art.

Marie-Laure a également créé une banque d’Art : Avec la possibilité du Prêt des œuvres de la collection et l’achats d’œuvres nouvelles.

Mécène dans l’âme, elle organise des conférences et des expositions afin de consolider l’Art africain et mettre en lumière de nouveaux talents.

Pour votre longue carrière au sein de l’UNESCO, dont nous sommes reconnus comme ONG, votre sacerdoce à l’Art et la Culture d’un continent que l’on considérait comme sous-développé, la Ligue Universelle du Bien Public est honorée de vous remettre sa médaille d’OR*. » Source : Ligue Universelle du Bien Public, septembre 2018.

*Elle est également Chevalier des Arts et des lettres (arrêté du 17 juillet 2015)

 

Marie Laure Croisiers de Lacvivier dessinée par Marc Faivre

À ses côtés sur son canapé ou face à elle sur un pouf wax-décoré, il fallait savoir tenir cap dans l’échange, le partage…

Tenir cap de l’Intelligence, de l’Elégance, des réflexions métissées, de la géo-politique, de la “géo-artistique”…

L’Etendard des Arts affirmera toujours sa fluidité robuste face aux vents-mauvais, sa lucidité maîtrisée avec ceux tourbillonnants et si gais…

Merci Marie-Laure Croiziers, nous prenons les leçons et tentons le relais…

Marc Faivre.

 

 

 

Les obsèques de Marie-Laure Croiziers de Lacvivier auront lieu ce vendredi 3 janvier 2020 à 10h30, à l’église Notre-Dame de la Salette

Adresse : 33, rue de Cronstadt – 75015 Paris ou bien 27, rue de Dantzig 75015 Paris (il y a 2 entrées)
Métro : Convention, ligne 12
Bus : – 62, arrêt Place Charles Valins
– 95 arrêt Brancion Vouillé
et
– 89 arrêt Brancion Vouillé.
– Tram : T3A, arrêt Georges Brassens.
Un moment de recueillement collectif autour d’un verre de l’amitié est prévu après la messe.
L’accueil au crématorium du Père Lachaise est à 13h et sera réservé à la famille.
Adresse : 71, rue des Rondeaux – 75020 Paris

Partager :

« Divinise ta beauté »

Elle était drôle et intelligente. Celle qui a su par son expertise et ses nombreuses recherches remettre au gout du jour « la cosmétique naturelle » et les techniques africaines ancestrales n’est plus. Malheureusement.

Gillette Leuwat a tiré sa dernière révérence. Elle est partie sans bruit, le 7 novembre au matin. Elle se sera battu, contre la maladie, jusqu’au bout. Comme une guerrière africaine. Gardant son beau sourire, ses grands projets et son moral d’acier. Elle nous laisse la force de ses témoignages, sa passion pour le cheveu négroïde et une gamme de produits riches et efficaces qui portent son nom.

Ma chère Gillette, ma douleur est si profonde car nous avons tant partagé pendant tellement d’années. Tes conseils, tes séminaires et colloques sur la beauté noire et le cheveu naturel résonneront toujours dans nos mémoires et nos cœurs. Tes nombreux clients, qui étaient devenus des amis et même ta famille, chérirons pour toujours ton slogan : « divinise ta beauté ». Alors que nos larmes coulent de douleur, tu es sûrement plus belle et sereine que jamais. Tout près des anges qui doivent admirer ta beauté divine. Joyeuse Éternité à toi !

Lien Leetchi pour l’organisation de ses obsèques :
https://www.leetchi.com/fr/c/lPEWPR8w

Partager :

Paris, Mairie du 20ème  : Mama Sabine Vorin, victime d’harcèlement raciste sur son lieu de travail

L’article présent relate des faits réels d’harcèlement raciste qui se sont produits dans le pays des Droits de l’Homme, la France et plus exactement à la mairie du 20ème arrondissement de Paris. Appréciée par ses collègues, Mama Sabine Vorin, technicienne de surface âgée de 59 ans originaire des Antilles, a été retrouvée morte sur son lieu de travail à la mairie du 20ème le 17 septembre 2018. Pourquoi l’a-t-on laissée sous la responsabilité de son bourreau de supérieur, alors qu’elle subissait depuis des années des persécutions venant de son responsable direct ? Pourquoi personne n’en parle ? Il faut que ça se sache !

Alors que la France est le pays des Droits de l’Homme, le pays de la Fraternité, le pays qui a vu lors des attentats de Charlie Hebdo, du Bataclan, de Nice, un élan de solidarité et de soutien ; comment peut-on encore accepter des actes et des paroles racistes en 2018 ?

Ci-dessous, retrouvez l’article tels qu’ils nous ont été relaté par la Ligue de Défense Noire Africaine :

Partager :

Lire la suite

Happy Birthday Mrs President !

La diva Oprah Winfrey fêtait son anniversaire hier. L’occasion de revenir sur son parcours atypique et inspirant.

Oprah à l’occasion du 75ème anniversaire du Golden Globe Awards, le 7 janvier 2018, au Beverly Hilton Hotel, en Californie. (Photo par Michael Kovac/Getty Images pour Moet & Chandon)

Née le 29 janvier 1954 aux Etats-Unis, à Kosciusko, dans l’Etat du Missis­sippi, son enfance est marquée par des maltrai­tances physique et psychiques. « Trim­bal­lée entre sa grand-mère, sa mère puis son père, elle trouve fina­le­ment sa voie à 17 ans lorsqu’elle fait ses débuts de repor­ter sur une radio locale. La radio n’était qu’une petite étape, et c’est la télé­vi­sion qui va faire d’elle une reine. Ses débuts à Nash­ville sont vite un souve­nir, et elle gagne Chicago pour y présen­ter l’émis­sion « A.M. Chicago ». Parti­cu­liè­re­ment douée et à l’aise dans le domaine du talk-show, elle lance en 1986 l’émis­sion « The Oprah Winfrey Show ». A l’an­tenne jusqu’en 2011, ce show très à l’amé­ri­caine est tout simple­ment le programme le plus visionné de toute l’his­toire de la télé­vi­sion. Un tel succès a eu des réper­cus­sions sur la vie d’Oprah Winfrey. Elle est deve­nue une véri­table femme d’in­fluence, capable de peser jusque sur le résul­tat des élec­tions prési­den­tielles. L’argent s’est aussi mis à couler à flots, ce qui fait d’elle la milliar­daire noire la plus riche du monde *» (Source : Gala.fr)

 

Aujourd’hui des femmes de media, mais aussi des entrepreneurs, des artistes, et bien sûr des femmes au foyer du monde entier se sont inspirées du parcours hors du commun de cette femme d’influence douée pour la communication, les affaires, et les relations interpersonnelles. Oprah Winfrey Présidente des USA? Pourquoi pas ? Rêvons grand ! Comme Oprah l’a toujours fait.

 

 

10 citations inspirantes de la Star des médias Oprah

1) La vérité, c’est que les irréductibles de votre entourage ne seront jamais satisfaits. Que vous vous cachiez ou que vous brilliez, il se sentiront toujours menacés parce qu’ils ne se sentent pas eux-mêmes à la hauteur. Alors, cessez de leur prêter attention. […]
Ce dont je suis certaine : vous avez été créé non pour vous abaisser jusqu’à devenir moins, mais pour vous épanouir jusqu’à devenir plus. Devenir plus splendide. Devenir plus extraordinaire. Profiter de chaque instant pour faire le plein.

2) Tout ce que nous faisons et disons témoigne au monde de ce que nous sommes. Alors, autant qu’il s’agisse de la vérité.

3) Il existe une loi irréfutable de l’univers : chacun de nous est responsable de sa propre vie.

4) Tout moment difficile a ses bons côtés, et je n’ai pas tardé à comprendre que la révélation de mon secret s’est avérée libératrice. Ce n’est qu’alors que j’ai pu commencer à réparer les dommages causés à mon esprit durant ma jeunesse.

5) Vieillir est la meilleure chose qui me soit arrivée.

6) Lorsque vous vous faites un devoir toute votre vie d’aimer les autres, il n’y a jamais de dernier chapitre, car l’histoire se poursuit. Vous prêtez votre lumière à quelqu’un d’autre, qui éclaire une autre personne et une autre, et encore une autre.

7) Il nous arrive parfois d’être concentrés sur la difficulté de notre ascension au point de perdre de vue la nécessité de nous montrer reconnaissants pour le simple fait d’avoir une montagne à escalader.

8) La communication est la clé de toute relation.

9) Peu importe qui nous sommes ou d’où nous venons, nous avons toujours notre propre voyage de vie à faire.

10) Sois reconnaissant de ce que tu as, tu en auras plus. Si tu te concentres sur ce que tu n’as pas, tu n’en auras jamais assez.

 

 

Partager :

15 janvier : journée d’hommage à Martin Luther King

Depuis 1986, le Martin Luther King Day, le 15 janvier, est un jour férié aux Etats-Unis. L’occasion pour FP de s’arrêter sur cet activiste de la paix et de la liberté.

 

Pasteur Martin Luther King

 

Une courte bio pour se rappeler son oeuvre

Pasteur baptiste afro-américain, MLK est né à Atlanta (Etats-Unis) le 15 janvier 1929 et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis. Militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis, pour la paix et contre la pauvreté, il organise et dirige des actions tel le Boycott des bus de Montgomery pour défendre le droit de vote, la déségrégation et l’emploi des minorités.

Il prononce un discours célèbre le 28 août 1963 devant le Lincoln Memorial à Washington durant la marche pour l’emploi et la liberté : «I have a dream ».

 

«I have a Dream» : discours célèbre de Martin Luther King prononcé le 28 août 1963 devant le Lincoln Memorial à Washington durant la marche pour l’emploi et la liberté.

Il est soutenu par John F. Kennedy dans la lutte contre la discrimination raciale ; la plupart de ces droits seront promus par le « Civil Rights Act » et le « Voting Rights Act » sous la présidence de Lyndon B. Johnson. Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non violente contre la ségrégation raciale et pour la paix.

Il commence alors une campagne contre la guerre du Viêt Nam et la pauvreté, qui prend fin en 1968 avec son assassinat officiellement attribué à James Earl Ray, dont la culpabilité et la participation à un complot sont toujours débattues. Il se voit décerner à titre posthume la Médaille présidentielle de la liberté par Jimmy Carter en 1977, la médaille d’or du Congrès en 2004, et est considéré comme l’un des plus grands orateurs américains.

 

 

Les dix plus belles citations de Martin Luther King

1) La véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis.

2) Nous devons apprendre à vivre comme des frères sinon nous allons mourir comme des idiots.

3 )Rien n’est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse.

4) La haine trouble la vie ; l’amour la rend harmonieuse. La haine obscurcit la vie ; l’amour la rend lumineuse.

5) La race humaine doit sortir des conflits en rejetant la vengeance, l’agression et l’esprit de revanche. Le moyen d’en sortir est l’amour.

6) L’obscurité ne chasse pas l’obscurité, seule la lumière peut le faire.

7) Tout le monde peut être important car tout le monde peut servir à quelque chose.

8) Avoir la foi, c’est monter la première marche, même quand on ne voit pas tout l’escalier.

9) Pour se faire des ennemis, pas la peine de déclarer la guerre, il suffit juste de dire ce que l’on pense.

10) Une loi ne peut pourra jamais obliger un homme à m’aimer, mais il est important qu’elle lui interdise de me lyncher.

Partager :

Merci à vous, Simone!

Hier, vendredi 30 juin, Simone Veil, grande figure militante et politique de ces dernières décennies, s'est éteinte, à quelques jours de son 90ème anniversaire (le 13 juillet prochain).

Femme emblématique, s’il en est, personnalité préférée des Français depuis de nombreuses années, Simone aura marqué son temps, avec notamment le vote de la Loi sur la légalisation de l’avortement, en 1974, qu’elle arracha, après 3 jours et deux nuits d’âpres débats et de critiques violentes et corrosives, seule dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, devant un parterre de députés hostiles, composé à plus de 90% d’hommes.

Issue d’une famille juive non pratiquante, elle fut arrêtée et déportée par la Gestapo, en mars 1944. Réchappée, seule avec sa sœur, de cet enfer, elle n’aura de cesse ensuite de dénoncer l’inacceptable, de lutter contre les injustices de l’ordre établi et pour la Paix.

Le féminisme certes mais aussi l’Europe et le devoir de mémoire contre la Shoah auront été les grandes causes de cet esprit libre, amoureuse des Lettres et oratrice de grand calibre.

Elle fut aussi première femme ministre d'Etat et première présidente du Parlement européen. Intronisée en mars 2010 à l'Académie Française, cette ancienne haut-fonctionnaire occupa, avec force et dignité, le fauteuil de Racine (le 13e).

Simone s’en est allée mais son œuvre est immense et son souvenir immortel.

Ce mercredi 5 juillet, Le Président de la République, Emmanuel Macron rendra hommage à cette femme exceptionnelle, lors d’une cérémonie d’obsèques qui se tiendra aux Invalides.

Sera-t-elle inhumée au Panthéon, comme l’envergure de son combat serait en droit de le supposer et comme de nombreuses personnalités, soutenues par une pétition, le font savoir?

Allez en paix, Mme Veil, nous veillerons sur vos acquis et vos luttes n’auront certainement pas été vaines. Merci…

Crédit photosArielle KREBS/AFP – Getty Images, Alain BENAINOUS – Jean-Claude Deutsch / Paris Match – 94.citoyens.com 

Partager :