Tricia Evy chante “Usawa” avec panache !

Tricia Evy chante “Usawa” avec panache !

C’est au Jazz Café Montparnasse, à Paris 14 ème que Tricia Evy, accompagnée d’un pianiste, mais aussi d’un contrebassiste et d’un violoncelliste a démontré, avec force et panache, tout son talent, entre jazz et biguine. Un équilibre presque parfait qui donne envie de se procurer l’album de l’artiste guadeloupéenne ; dans les bacs depuis ce 30 mars 2018. 13 titres de pur bonheur.

Album Usawa de Tricia Evy

« Mon album, Usawa, qui signifie « équilibre » en swahili, symbolise cette égale passion que je voue au jazz et à la biguine. Le jazz est entré dans ma vie comme une évidence, et c’est lui qui m’a menée à la biguine. Comme dans un parcours initiatique inversé, moi, Guadeloupéenne à Paris, j’ai découvert la biguine, aux côtés du pianiste David Fackeure. Puis un collectionneur m’a confié quelques albums de biguine, dont certains signés Al Lirvat. De vrais chefs-d’œuvre. C’était comme une révélation, tant cette musique est puissante et recèle de trésors ! On est loin, très loin, des stéréotypes et du folklore dans lesquels on cantonne cette musique dont je suis tombée amoureuse.

Cet équilibre dans ma musique, je le dois donc aussi bien au jazz qu’à la biguine, et il constitue le fil conducteur de mon album. Je le dédie à tous ceux qui aiment le jazz, et j’espère qu’ils se laisseront toucher, eux aussi, par la biguine. Je me sens le besoin de partager ce trésor pour le réhabiliter. Il n’est jamais trop tard… », Tricia Evy.

Tricia Evy, une « voie » d’exception

Après avoir grandi en Guadeloupe et s’être découvert une passion pour la musique et le chant en écoutant Patrick Saint-Éloi (Kassav) et Georges Brassens, Tricia Evy arrive en Métropole en 2006. Très vite, elle s’oriente vers le jazz et apprend ses classiques en s’imprégnant, entre autres, d’Ella Fitzgerald, de Billie Holiday, de Louis Armstrong ou encore de Stan Getz et Mel Tormé.

Elle joue alors en trio et sort un premier album en 2010, « Beginning ». Par la suite, elle entame une carrière solo et sort un deuxième album en 2013, « Meet Me ». Elle est accompagnée par des musiciens de renom : le pianiste David Fackeure, le bassiste Thierry Fanfant et le batteur Francis Arnaud. Dans cet album, Tricia propose un répertoire varié mêlant compositions personnelles, standards de jazz et morceaux issus du patrimoine antillais.

Tricia Evy sur scène

L’âge de la maturité musicale

Avec ce troisième opus, Tricia atteint fort logiquement l’âge de la maturité musicale. Depuis 2006 elle a fait de nombreux concerts et de nombreuses tournées en Métropole, aux Antilles, en Australie et en Espagne. Au cours de cette décennie passée, elle a appris son métier sur scène et possède aujourd’hui un registre vocal impressionnant et une parfaite maîtrise de son art.

Elle s’inscrit désormais dans la lignée des grandes voix du jazz et de la biguine.

« Usawa » : une étape et un horizon

« Usawa » signifie « équilibre » en swahili. Equilibre harmonieux entre le jazz et la biguine voulu par Tricia Evy, afin de rendre le plus bel hommage qui soit aux deux grandes sources musicales qui ont nourri son inspiration. Par ce titre, elle veut également nous rappeler que ces deux musiques ont une histoire commune intimement liée à l’Histoire du peuple noir. Cet album marque donc une étape importante pour Tricia, tout en lui ouvrant un large horizon : la prochaine étape doit lui permettre de se faire connaître du grand public. Chacun de nous peut être touché au plus profond de son âme et de son cœur par la beauté de sa voix, la qualité de son interprétation et l’émotion palpable qui traverse chacun des morceaux qu’elle chante.

David Fackeure : une rencontre décisive

Sa rencontre avec le pianiste et arrangeur David Fackeure (2 fois nominés au Victoire du Jazz) marque un tournant dans la carrière de Tricia Evy. Leurs chemins se croisent pour la première fois en 2007. L’entente musicale et humaine entre les deux artistes est immédiate, mais leur collaboration s’arrête à quelques jam sessions.
C’est en 2011 que le duo se reconstitue, cette fois durablement. Pianiste et arrangeur de grand talent, David Fackeure a parfaitement cerné la personnalité de Tricia et la façon dont il fallait travailler avec elle pour qu’elle progresse et s’épanouisse. Le duo atteint aujourd’hui sa plénitude, aussi bien sur le plan musical qu’humain. Cette remarquable complicité se retrouve dans tous les morceaux d’«Usawa ».

L’avenir : une promesse à tenir…

En 2006, en rejoignant la Métropole, Tricia Evy se fait une promesse à elle-même : enregistrer un jour un album en tant qu’auteure-compositeur-interprète. Elle franchit un premier pas avec le disque « Meet Me », en signant trois morceaux dont elle écrit la musique et les paroles. Après « Usawa », le prochain album sera donc celui d’une promesse tenue.

 

 

Partager :

Tags assigned to this article:
BiguineJazzmusique

Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.
Required fields are marked*