Auteur : Olympe LOISEAU

PAVILLON AFRIQUES – Images et Nations Plurielles

A l’occasion du 72ème Festival de Cannes qui aura lieu du 14 au 25 Mai, un événement dans l’événement fait le buzz… Pour la première fois, au Marché du Film du Festival de Cannes, le Pavillon Afriques ouvre ses portes. Une plateforme au cœur même du Marché du Film du Festival de Cannes, consacrée exclusivement au commerce du contenu cinématographique et télévisuel en provenance du continent africain et de sa diaspora.

Lula Ali, cinéaste Djiboutienne

15 pays d’Afrique (Nigéria, Afrique du Sud, Togo…) et de la Caraïbe (Jamaïque, Haïti…) participent à cet événement pour présenter au monde entier les nombreuses opportunités offertes par le Continent africain dans l’industrie cinématographique.

Le Pavillon Afriques, bénéficiant du cadre unique offert par le Festival de Cannes, est un véritable lieu de rencontre où les différents acteurs de l’industrie cinématographique pourront échanger, négocier et faire la promotion du potentiel offert par le continent et sa diaspora.

Nadège Beausson-Diagne, actrice

Un programme enrichissant viendra ponctuer le Pavillon Afriques, afin de discuter sur l’avenir du Cinéma Africain et également, découvrir les perspectives et les orientations de l’industrie du film africain et de sa diaspora en général.

 

Quelques temps forts :

• tables-rondes sur le financement du cinéma,
• séminaires sur les destinations de tournage,
• célèbres animateurs de panels,
• atelier de leadership avec Stedman Graham,
• sessions sur les femmes dans le cinéma…

 

Discuter de l’avenir du cinéma africain/Noir au Festival de Cannes en 2019 est une occasion en or qui tombe à pic.

 

 

Karine Barclais

Une Femme au Pluriel à la tête du Pavillon Afriques : Karine Barclais

Cette martiniquaise, polyglotte, diplômée entre autre d’un 3ème cycle en commerce International, intervient depuis plusieurs années dans l’organisation d’événements d’affaires à l’international. Le but de Karine Barclais est de créer de nouvelles opportunités pour des entreprises, des gouvernements et institutions qui auraient du mal à se lancer seuls sur de nouveaux marchés à l’international.

Le dernier projet de Karine Barclais est donc l’organisation du premier Pavillon Afriques à l’occasion du Festival de Cannes en 2019 ; son objectif étant de permettre aux talents africains d’être mieux visibles sur la scène internationale.

 

Selon la Présidente du Comité d’organisation du Pavillon Afriques, Karine Barclais, « Il y a beaucoup de talents sur le continent et dans sa diaspora qui méritent d’être connus et reconnus. Et l’Afrique mérite une meilleure part de l’industrie multimilliardaire du cinéma qui pourrait aider à son développement ».

 

Jon Gosier : producteur exécutif, investisseur américain

Le succès de films comme Black Panther, Straight Outta Compton, Girl Trip (USA), Wedding Party (Nigeria), potata Potahto (Ghana), Siri ya Mtungi (Tanzanie), Nairobi Half Life (Kenya), Difret (Ethiopie), Tsoti (Afrique du Sud), The Harder They Come (Jamaïque), pour ne citer que ceux-là, permet de justifier, si cela était encore nécessaire, la création de ce Pavillon Afriques en 2019, à l’occasion du Festival de Cannes. Les investisseurs sont attirés par cette nouvelle ère passionnante du cinéma africain et Noir où tout est possible.

Le Pavillon Afriques devrait être LE hub commercial et de networking le plus couru et le plus glamour de Cannes cette année.

Plus d’informations : www.copa-fdc.com

Légende photo à la une : Sonia Jean-Baptiste, une Martiniquaise, co-fondatrice du Chelsea Film Festival de New-York avec Karine Barclais au Fespaco

Partager :

Lucrécia Rosamond : nouvelle Miss Ronde Martinique !

Élue miss ronde Martinique 2017 le 30 septembre, Lucrécia Rosamond, jeune Trinitéenne de 26 ans devient la sixième ambassadrice des rondes de Martinique. Femmes au pluriel est allé à sa rencontre pour mieux la connaitre. 

Lucrécia Rosamond
Lucrécia Rosamond

Une enfant gâtée proche de sa mère…

Née le 2 août 1991 Lucrécia est la dernière d’une fratrie de quatre enfants. Très complice avec sa mère, elle se considère comme le bébé de la famille, la petite gâtée, et ce jusqu’à aujourd’hui. Sa mère est pour elle la femme la plus importante, sa force, son pilier. 
Très bonne élève au primaire elle devient une grande bavarde en arrivant au collège, à tel point que ses professeurs s’en souviennent encore. Désignée déléguée de classe juste pour qu’elle se calme, sa mère a souvent été convoquée au collège. 
À l’âge de huit ans toujours dans les jupons de sa mère Lucrécia la suit partout. Jusqu’à la boulangerie où elle exerce comme vendeuse, Lucrécia n’hésite pas à aider sa mère en servant les clients. 
C’est sûrement de là que lui vient la vocation, car aujourd’hui elle est conseillère de vente
Bien que très proche de sa mère, émancipée dès l’âge de 16 ans Lucrécia part poursuivre sa scolarité dans le sud de la France à Périgueux en Dordogne. Malgré cette expérience enrichissante Lucrécia revient au bout d’une année auprès de sa mère, la séparation étant trop difficile. 

 

Une miss, mais jeune fille de 26 ans avant tout…

Son portable. C’est l’objet dont elle ne se passe pas. Dès son réveil, elle avoue que son premier réflexe est de consulter son téléphone. Cependant elle n’oublie pas de remercier son créateur. Si elle ne devait emporter qu’un seul objet, ce serait bien sur son portable pour rester en contact avec le monde entier. 
Très peu attirée par la littérature Lucrécia préfère s’adonner à la lecture de magazines d’actualité ou de presse féminine. 
Son style de films? les comédies, principalement celles ayant des acteurs afro-américains en tête d’affiche, comme « Baywatch », le dernier film qu’elle a vu au cinéma. Toujours en train de rigoler, c’est selon elle, normal qu’elle aime ce genre de films.
La destination qui la fait le plus rêver? les États-Unis. Passionnée par ce pays elle espère y aller un jour afin de se rendre compte par elle-même du mode de vie américain. Lucrécia reste assez fascinée par la mentalité américaine, notamment, comment les femmes rondes sont acceptées dans la société, comment elles s’affirment et se mettent en valeur. Notre miss est d’ailleurs motivée pour aller découvrir les possibilités et les choix offerts par les nombreuses boutiques de mode aux États-Unis.

 

Lucrécia Rosamond, Miss Ronde Martinique 2017
Lucrécia Rosamond, Miss Ronde Martinique 2017

Une jeune femme fière et investie pour la cause de toutes les femmes…

 
Aujourd’hui avec une couronne sur la tête et une écharpe autour du cou Lucrécia est fière de son parcours. 
Son principal combat est d’aider toutes les femmes à s’accepter telles qu’elles sont.
Pour elle, qu’une femme soit ronde ou mince, grande ou petite, elle est avant tout une femme. 
Il est important selon la Miss Ronde Martinique, “de s’aimer soi-même pour que les autres nous aiment en retour.”
Parmi toutes les femmes influentes, son exemple est l’actrice, chanteuse et mannequin, Queen Latifah. Lucrécia  admire le charisme, mais aussi la présence et la beauté que cette femme dégage. Elle incarne, selon notre Miss, une femme sûre d’elle et déterminée. 
Pour exister dans cette société, les femmes doivent avoir une grande confiance en elles, croire en leurs valeurs et en leurs rêves. 
“Mon conseil, à toutes les Femmes au Pluriel qui lisent ce magazine, c’est soyez fortes, soyez confiantes et avancez tout simplement” 

 

Lucrécia a donc une année, pour accomplir sa mission d’ambassadrice à travers ses différentes actions et faire rêver de nombreuses autres femmes.

 

Une jeune femme épanouie
Partager :
Leslie Ferraty devant le Sénat pour présenter son entreprise

Leslie Ferraty : mère de famille et cheffe d’entreprise

Elle a tout juste 30 ans, quand elle décide de donner une nouvelle orientation à sa vie professionnelle en créant sa propre entreprise, « Beyond The Beach ». Nous sommes en novembre 2015. Moins de deux ans plus tard, la société « Go Beyond » voit le jour, toujours à l’initiative de la Martiniquaise Leslie Ferraty. « Femmes au Pluriel » a rencontré pour vous cette jeune cheffe d’entreprise diplômée d’une école de commerce et mère de deux enfants. 

Partager :

Lire la suite