Quand la gastronomie se conjugue au féminin

Marie SAUCE-BOURREAU

Le lundi 15 avril 2019 à 17h30 à la Région Ile de France se déroulera les épreuves de “La Cuillère d’Or”, concours gastronomique 100% féminin ouvert aux professionnelles et aux amatrices concourant dans deux catégories bien distinctes.

 

Cette 5ème Edition du trophée est présidée par la fondatrice de l’association et des trophées, Marie SAUCE-BOURREAU, le parrain GUILLAUME GOMEZ, chef des cuisines du Palais de L’Elysée, aux côtés de VIRGINIE BASSELOT, Présidente du Trophée Cuisine, CHRISTELLE BRUA, Présidente du Trophée Patisserie,

 

Cette année, 3 trophées seront décernés : La Cuillère d’Or Cuisine, La Cuillère d’Or Pâtisserie et La Cuillerée d’Or pour les fillettes.

 

 

Pourquoi de tels concours ?


Tout simplement pour sortir les femmes de leur rôle de “seconde-main” et les mettre sur le devant de la scène de la gastronomie. Elles, qui assurent depuis la nuit des temps la subsistance de leurs familles, méritent amplement d’être mises en lumière et d’avoir l’espace pour laisser s’exprimer leurs talents. Aujourd’hui encore, une femme, aussi brillante et ambitieuse soit-elle, aura beaucoup plus de mal qu’un homme à se faire un nom dans la haute gastronomie… Et si certaines ont réussi à se faire une place dans ce milieu, elles restent malgré tout une minorité. Les femmes cuisinent et pâtissent; des domaines dans lesquels elles excellent.

Mais La Cuillère d’Or n’est qu’un petit coup de pied dans la fourmilière, Même si les mentalités changent, 
aujourd’hui encore, force est de constater que si certaines ont réussi à se faire une place dans le monde de
la gastronomie… celui-ci encore se conjugue principalement au masculin. Pourtant, ne dit-on pas que «Dans chaque homme sommeille une femme » ?

 

Notons qu’en 2018, sur 621 restaurants étoilés au Guide Michelin, seuls 17 sont tenus par des femmes. Un chiffre symptomatique de la situation des femmes chefs dans la haute gastronomie : rares sont celles qui arrivent au sommet.

Virginie Basselo
Partager :

Osez les Secrets de Yoli !

Lancée depuis un an sur le marché français, les Secrets de Yoli (LSY) est une marque de thés et infusions poétiques d’Afrique. Créée par une entrepreneure Française d’origine camerounaise LSY propose un voyage savoureux au cœur du continent africain. Rencontre avec Lidvyne, alias Yoli.

Partager :

Lire la suite

« Le Jardin » des saveurs

C’est à Lentilly, coquette commune française située dans le département du Rhône, à 15 kilomètres au nord-ouest de Lyon, que se niche « Le Jardin » (ex La Villa 444).

 

Cédric le propriétaire, un célèbre Docteur dans l’univers de la beauté, qui vit entre Les Etats-Unis et Paris, nous fait visiter les lieux. La demeure, anciennement “La Villa 444”,  a récemment fait peau neuve en changeant de nom.

Sally la gérante du restaurant «Le Jardin»

Jardin verdoyant, piscine, bar, salle extérieure sous toile tendue et four à barbecue campent le décor à la fois champêtre et cosy. A l’intérieur, un restaurant avec son bar lounge et sa piste de danse semblent nous tendre les bras. Cédric et sa gérante Sally peuvent y accueillir environ 180 personnes, pour des fiestas ou des repas plus calmes, selon vos envies. Ce n’est pas dans la salle aux meubles « design » que se trouve le clou du spectacle, mais plutôt dans les assiettes. « Je propose une cuisine conceptualisée et fusionnelle faite de produits du terroir revisités », précise Cédric avec un sourire rieur et une énergie à couper le souffle. « La cuisson de nos viandes est d’exception. Notre four à la braise saisit les aliments à haute température, sur l’instant, sans en dénaturer le goût. C’est ainsi que l’on obtient des viandes avec une puissance de goût incomparable ». Toutes les viandes sont d’origine française au « Jardin » et certaines sont gardées dans des chambres à maturation pour que leur saveur tutoie la perfection.

Le ceviche de cabillaud

Je vous recommande chaudement le « Skirt Steak Black Angus mariné », dont Cédric garde jalousement le secret de la recette sur des fiches élaborées avec soin, qui s’inspirent des “Steack Houses “américaines. Si vous aimez le poisson, vous pourriez commencer votre escapade gourmande par un « ceviche de cabillaud aux saveurs exotiques » ou un « tartare de saumon avec sa marinade taï revisitée » par le chef Steevy. Si vous êtes bec sucré, « Le Jardin » pourrait bien devenir votre restaurant de prédilection, et son chef pâtissier Sébastien votre meilleur ami. Si les desserts rivalisent d’originalité, la feuillantine aux 3 chocolats est un must.

Un des desserts succulents
Salade aux agrumes

 

 

Cédric et sa fine équipe viennent de recevoir « le prix de l’excellence d’or de la gastronomie » remis par le président Éric Duluc de la Fédération du Tourisme International. Une distinction qui les encourage à aller encore plus loin dans leur cuisine atypique aux saveurs internationales.

 

 

 

Pratique : Adresse : 444 Route de Sain Bel, 69210 Lentilly Téléphone : 09 81 15 15 06

Le Casino Charbonnière à deux pas du Jardin

Partager :

Pooja Dhingra: une pâtissière qui a de l’influence

Pâtissière confirmée d’origine indienne, Pooja Dhingra est, à 31 ans, une chef d’entreprise accomplie. Après avoir étudié le tourisme au Cesar Ritz College en Suisse, la jeune femme passionnée de culture française s’inscrit dans la prestigieuse école culinaire parisienne, Le Cordon Bleu, d’où elle en sortira diplômée en 2008.

De retour à Bombay, elle ouvre son premier établissement en 2010 qu’elle nomme “Le 15 Pâtisserie” en écho au 15ème arrondissement de Paris où elle a vécu durant son séjour. Sa cuisine est un subtil mélange de pâtisserie française et de touches de saveurs indiennes. Ses produits phares restent néanmoins ses fameux macarons à la française, prisés à travers tout le pays.

[layerslider id=”64″]

Forte de sa réussite, Pooja Dhingra ouvre par la suite deux autres établissements, toujours à Bombay; mais elle ne s’arrête pas là. En effet, cette jeune femme ambitieuse qui se définit elle-même comme une “serial-entrepreuneuse” agrandit son patrimoine avec le lancement d’un lieu de création, d’ateliers et de rencontres culinaires en tout genre, le “Studio Fifteen”. En 2014, elle écrit et publie son premier recueil de recettes, “The Big Book of Treats”, aux éditions Pinguin.

Pooja Dhingra, pâtissière talentueuse et chef d’entreprise aux 558 000 fans sur Insta!

Citée dans plusieurs médias nationaux et internationaux (Haper’s Bazaar, Grazia, Vogue India, etc.), sa cuisine connaît un succès grandissant. Le magazine Forbes India l’a récemment classée parmi les 30 jeunes entrepreneurs les plus prometteurs du moment.

Aux dernières nouvelles, la talentueuse pâtissière prépare une collaboration avec Nina Ricci pour la sortie d’une collection de macarons aux parfums de la dernière fragrance de la marque de couture.

Aujourd’hui celle dont la devise est “apprendre quelque chose de neuf chaque jour” émerveille au quotidien plus de 558 000 fans sur Insta!

Pratique:
Instagram
@Poojadhingra

Partager :

Que Gusto : Festival de la gastronomie mexicaine à Paris !

La fête de la gastronomie mexicaine est de retour à Paris pour une 4e année, du 9 au 17 juin 2018 Depuis 2015, le mois de juin est devenu le mois du Mexique à Paris. Après quatre années, le Festival ¡Qué Gusto! est désormais un rendez-vous attendu des amateurs de gastronomie et des amoureux du Mexique. Et cette année encore, le Festival s’est assuré de mettre sur pied une programmation qui saura satisfaire tous les goûts.

Cuisine mexicaine typique

 

L’État de Chihuahua à l’honneur

L’État de Chihuahua à l’honneur Surnommé El Estado Grande (le Grand État), Chihuahua est le plus vaste État mexicain. Situé au nord du pays, il borde les États américains du Nouveau-Mexique et du Texas. Doté de microclimats saisissants, l’État de Chihuahua propose aux visiteurs de grandes étendues désertiques, mais aussi quelques-unes des forêts les plus luxuriantes du pays. Et le saviez-vous? l’État de Chihuahua est le lieu de naissance du fameux burrito mexicain. Chihuahua, c’est d’abord un décor unique, au sud du Rio Bravo. Que l’on se balade en randonnée le long des escarpements du canyon du Cuivre ou que l’on grimpe à bord du « El Chepe », ce train mythique qui serpente sur plus de 700 km dans des décors dignes des plus grands westerns, l’État de Chihuahua est sans aucun doute l’un des endroits les plus méconnus, mais les plus riches en histoire du Mexique d’aujourd’hui.

 

Des expériences gastronomiques uniques et des chefs de renom

Des expériences gastronomiques uniques et des chefs de renom Pour les amateurs de découvertes, le Festival propose encore une fois cette année plusieurs duos surprenants entre chefs mexicains et chefs français, qui revisiteront ensemble des classiques de leur cuisine respective, créant ainsi de nouvelles saveurs propres à émerveiller les papilles des plus exigeants. Parmi les chefs qui participeront, notons entre autres Akrame Benallal, le prolifique jeune chef étoilé à la tête de plusieurs établissements, en France et ailleurs dans le monde. Akrame participera avec le chef mexicain Enrique Casarrubias à un dîner à quatre mains, qui sera sans nul doute l’un des moments forts du Festival cette année. Antonio Cortés (MX), Axel Brizard (FR), Claudia Moriamé (FR), Jacques Faussat (FR), Mercedes Ahumada (MX), Lydia González (MX), Olivier Legentil (FR) et Dina Nikolaou (FR/GR) sont au nombre des chefs qui participeront aussi au Festival cette année.

Original Lucky bs chilaquiles rojos

 

Le Taco Challenge, une compétition amicale pour couronner le meilleur taco de Paris

Le Taco Challenge, une compétition amicale pour couronner le meilleur taco de Paris Lancé l’an dernier, le Taco Challenge a été l’un des points d’attraction les plus appréciés du public. Nous revenons cette année avec plus d’une quinzaine d’établissements participants, qui redoubleront d’ardeur pour proposer au public parisien des créations qui leur permettront de remporter le prestigieux prix du Taco de l’année.

Tacos

 

Des activités culturelles uniques autour de la gastronomie mexicaine

Des activités culturelles uniques autour de la gastronomie mexicaine ateliers, conférences, expos, rencontres… Cette année encore, le Festival ¡Qué Gusto! proposera une série d’événements exclusifs afin de mieux faire connaître au public parisien la richesse et la variété de la culture — et plus spécifiquement la culture gastronomique — mexicaine. Soulignons entre autres la grande exposition interactive sur la vanille mexicaine, proposée par Sol’Ya.

 

Le retour du Mercado ¡Qué Gusto!

Le retour du Mercado ¡Qué Gusto! Les trois derniers jours de l’événement, les 15, 16 et 17 juin, les festivaliers pourront visiter le Mercado ¡Qué Gusto!, un marché éphémère qui s’établira cette année dans un espace des Halles de Paris. Pendant trois jours, ils pourront goûter des produits présentés en démonstration et discuter avec les producteurs, les importateurs et quelques chefs sur place. Ils pourront aussi y faire leur propre marché mexicain, afin de reproduire à la maison quelques-unes de leurs recettes favorites. Un petit goût du Mexique en plein cœur du 1er arrondissement.

Pratique :
Facebook : festivalquegusto
Insta : @festivalquegusto
Twitter : @quegustofest
Site : festivalquegusto.com

Partager :

Elise Martin aux commandes de la Villa Foch

La Villa Foch est une escale à prévoir si vous êtes dans la capitale française. Située à quelques pas de la porte Maillot et du Palais des Congrès, ce restaurant est avant tout un lieu de convivialité et de partage.

L’endroit, spacieux et atypique, offre plusieurs espaces selon vos envies. On peut y Déjeuner ou dîner au coin du feu ou en terrasse, prendre un verre au bar ou dans la bibliothèque, travailler dans la mezzanine “comme à la maison”, tout y est possible !

[layerslider id=”62″]

Côté cuisine, on sait aussi mettre les petits plats dans les grands avec une carte variée et amoureuse des légumes et fruits de saison. Une gastronomie inventive, élaborée à partir de produits frais vous sera proposée tout au long de la journée.

Elise Martin aux commandes de la Villa Foch
Elise Martin aux commandes de la Villa Foch

La nouvelle cheffe Elise Martin a pris les commandes de ce nouveau restaurant haut de gamme où elle entend faire valoir son expérience et son savoir-faire. Elle a notamment travaillé au Fouquet’s et à l’hôtel Crillon. Souhaitons-lui une longue et belle route pleine de gourmandises et de saveurs à La Villa Foch.

 

Extraits de la carte

ENTRÉES

ASPERGES VERTES DE PROVENCE EN MIMOSA 16
Pulpe de citron confit, oeufs de hareng fumé

TATAKI DE THON ET GRAINE DE SÉSAME 21
Crème wasabi

CEVICHE DE DORADE ROYALE 18
Vierge de rhubarbe à l’huile de pistache

CARPACCIO DE LANGOUSTINE 24
Vinaigre à la mangue et oeufs de hareng fumé

ASSIETTE DE CHARCUTERIE 15
Jambon Serrano, Rosettes de Lyon, Terrine de campagne

PERSILLÉ DE LAPIN AU CHARDONNAY 14
Salade des champs

SUCRINE AUX AGRUMES, orange, pamplemousse et tomates confites 10
Vinaigrette citron

 

POISSONS

FILET DE DORADE ROYAL SNACKÉ 25
Riz pilaf aux senteurs des sous bois

GROSSES GAMBAS SAUTÉES 28
Garniture d’une rivièra au pistou

FILET DE SAINT PIERRE 39
Aux lentilles vert de puy , émulsion miso

RAVIOLES DE HOMARD 29
Émulsion américaine

 

VIANDES

TARTARE LIMOUSIN DU CHEF 19
Pommes pont neuf

SUPRÊME DE PINTADE BIO RÔTI 26
Légumes printaniers glacés

FILET DE BOEUF DE BAVIÈRE RÔTI 29
Purée d’agria sauce au poivre vert

CHEESEBURGERLA VILLA FOCH 21
Sauce fromagère, tomate ananas et green zébra, mesclun, oignons frits

 

Pratique
La Villa Foch vous accueille du lundi au samedi de 8h00 à 01h00
La Villa Foch
141 Avenue de Malakoff 75116 Paris
Tél. 01 85 15 28 44

Partager :

« Les petites sorcières » : une cuisine aux accents Outre-Quiévrain

Un parcours étoilé

Ghislaine Arabian (en photo) œuvre d’abord plusieurs années au sein du célèbre et étoilé Pavillon Ledoyen, puis fait une brève excursion dans le « très chic » quartier du 16ème arrondissement, pour poursuit son aventure parisienne au Sud.

Le restaurant les Petites Sorcières

En 2007, elle reprend le restaurant Les Petites sorcières en collaboration avec Thierry Cambier, en cuisine. Situé rue Liancourt, à deux pas de la Place Denfert-Rochereau, et à peine une coudée de la « très commerçante » rue Daguerre, Les Petites Sorcières offre une cuisine de type bistrot, revisitée autour des spécialités flamandes. Une cuisine aux accents Outre-Quiévrain qui en ont fait, semble-t-il, la cantine de certaines personnalités du 14ème.

Une chef autodidacte qui inspire

Ghislaine Arabian me direz-vous ? C’est bien la critique de Top Chef, membre éminent de son jury depuis 2010 ! Au-delà de cette célébrité, et des récompenses, Madame Arabian est assurément une Chef au parcours atypique et motivant pour la jeune génération.

Après avoir débuté sa carrière professionnelle loin de la restauration, elle y a été plongée, au fil de ses rencontres : celle de son mari, Jean-Paul Arabian, ou encore celle du Chef Thierry Cambier. Dans cet environnement, en autodidacte, elle apprend son métier pour devenir la Chef que tout le monde, aujourd’hui reconnait.

 

Deux formules du midi à découvrir

A gauche : L’Œuf caviar de poules marans en meurette.
A droite : Grenadin de veau poëlé à la sauge, grenailles nouvelles au citron et oignons rouges

C’est assurément ce travail, et ce don pour la cuisine qui nous font, et vous feront apprécier le résultat offert par les mets des Petites Sorcières comme l’« Œuf caviar de poules marans en meurette », le feuille à feuille de skrei de Norvège et légumes de saison » ou encore la merveilleuse « mousse au chocolat noir, sorbet cassis cannelle menthe ».

Alors, si vous passez par Denfert ou que vous flânez dans la rue Daguerre, faite le détour au 12 rue Liancourt pour un dîner et surtout un déjeuner autour de deux formules à 21 et 26 euros, un prix qui ressemblerait presque à un tour de magie.

Mousse au chocolat noir, sorbet cassis cannelle menthe

Pratique :
Le restaurant Les Petites Sorcières vous accueille tous les jours sauf dimanche et lundi
12 rue Liancourt 75014 Paris
RER et Métro station Denfert-Rochereau.

Partager :

Sagasdom: rendez-vous gourmand et festif !

Après le succès des deux premières éditions, Babette de Rozières organise le 3ème Salon de la Gastronomie des Outre-Mer, élargi à la francophonie, les 2, 3 et 4 février 2018 à PARIS-EXPO Porte de Versailles (HALL 5.1).

Partager :

Lire la suite

Une envie de petits déjeuners sains ?

Marie-France Farré est naturopathe. Elle anime des ateliers de cuisine végétale en Bourgogne et crée des recettes pour différents magazines (Féminin bio, Plantes & santé, etc.). Elle anime également le blog Save the green. Avec la complicité de Florence Akouka, photographe, elle nous offre 45 recettes végétariennes sucrées et salées dans un joli livre : « Petits déjeuners sains pour matins toniques ! », aux éditions Terre Vivante.

Partager :

Lire la suite