Mike Sylla : bilan et nouveaux défis !

Cela fait 25 ans que Mike Sylla, designer sénégalais nous émerveille avec ses créations, véritables œuvres d’art à porter. Alors que ce passionné pluridisciplinaire s’attèle à l’organisation de son premier « Free Market Paris », prévu les 5 et 6 juillet 2018, il a bien voulu marquer une pause. Le temps de répondre aux 3 questions de FP. L’occasion pour la rédaction de rendre hommage à son génie créateur et à 25 ans de mode et de création avant-gardistes.

Partager :

Lire la suite

Balessane Fashion Week: Mode et Culture à l’Unesco

Le Studio de création Balessane organise, le lundi 5 mars 2018, à l’occasion de la Fashion Week parisienne du Prêt à Porter, un défilé de mode dans la prestigieuse enceinte du Palais de L’UNESCO.

[layerslider id=”58″]

Cet événement, auquel Femmes au Pluriel est associé, mettra en avant quatre jeunes stylistes Princesse Zaphira, Tadoupika, Maison Dupuy de Lôme et Les Diamants de L’Orient. L’occasion de découvrir de jeunes créateurs francophones à travers des créations spécialement conçues pour ce défilé hors norme. A noter, cette soirée très attendue par les aficionados de mode, sera ponctuée d’intermèdes musicaux et de belles surprises.

Un cocktail dînatoire permettra également aux convives d’échanger et de se rencontrer durant la soirée.

Serez-vous à l’Unesco lundi 5 mars prochain?

Pratique:
Billetterie >> http://balessane.com/fashion-week-paris-2018

Évènement Facebook >> https://www.facebook.com/events/824089461117002/

 

Les pages Facebook des stylistes.

https://www.facebook.com/Tadoupika/

https://www.facebook.com/maisondupuydelome/

https://www.facebook.com/PrincesseZaphira/

https://www.facebook.com/lesdiamantsdelorientparis/

https://www.facebook.com/johannartist/

https://www.facebook.com/tricefanpage/

Partager :

Liu Lisi: une mode tout en finesse

Fondée à Paris en 2014 par Liu Lisi, un jeune créateur chinois, LIU LISI Paris Couture a ses ateliers dans le 8 ème arrondissement de la capitale.

 

L’histoire de Liu Lisi ressemble à un joli conte chinois. Il se passionne pour le dessin à l’âge de 12 ans. Après un spectacle qu’il qualifie lui-même de “magique”, surviennent le déclic et la révélation : il sera designer de mode ! Très vite, Liu Lusi transforme sa passion pour le dessin en rêve de création de mode. Il quitte sa petite ville de Chengdu pour se former à Paris. Après une belle collaboration avec le styliste Eric Tibusch, le jeune prodige crée sa propre marque. Résultat ? De sublimes créations en bi ou monochrome qui exaltent les matières nobles et élégantes. La femme Liu Lisi est glorifée par des créations faites main qui les rendent si fines et si légères.

 

[layerslider id=”57″]

©DR

Partager :

5 ème édition du Oyemi Fashion Show, au Bénin

Née en 2012, Oyemi Fashion Show est un rendez-vous incontournable de la mode au Bénin. Ce Gala international de mode se tient chaque premier samedi du mois de décembre, dans la capitale béninoise. Il est ponctué par différentes manifestations ainsi que par un défilé de grands créateurs. Mais il donne aussi leur chance à de jeunes autodidactes de la couture. Organisé par “TRINITY Events”, cette grand-messe de la mode panafricaine se tiendra, pour la 5 ème fois consécutive, samedi 2 décembre 2017. Sa promotrice, Magali DOSSA, répond aux 3 questions de FP.

Partager :

Lire la suite

PARIS, FRANCE - JULY 06: Designer Imane Ayissi (C) is seen at the end the Imane Ayissi Haute Couture Fall/Winter 2017-2018 show as part of Haute Couture Paris Fashion Week on July 6, 2017 in Paris, France. (Photo by Francois Durand/WireImage for Imane Ayissi) *** Local Caption *** Imane Ayissi

« Heroes » : une collection d’héroïnes hautes en couleurs !

« L’inspiration de départ de cette collection vient du peuple Herero de Namibie et en particulier d’un livre de Jim Naughten « Conflict and Costume »/…/ Le paradoxe est que l’identité vestimentaire si particulière de ce peuple est en fait une appropriation de l’apparence du colonisateur, de l’ennemi, qui est ensuite détournée. N’est-ce pas ce que fait sans cesse la mode ? ». Ces mots sont du créateur de mode Imane Ayissi à l’occasion de son dernier défilé Printemps-Eté 2018. Il répond à nos questions.

Femmes au Pluriel : Qui sont les héros qui vous ont inspiré pour votre dernière collection ” Heroes”?

Imane Ayissi : Au départ les “héros” qui ont m’ont inspiré cette collection Printemps Eté 2018 sont membres du peuple Herero de Namibie. Victime au début du 20ème siècle d’un quasi génocide par l’armée allemande qui colonisait alors la Namibie, ils ont paradoxalement conservé les vêtements d’inspiration victorienne et les uniformes de cette époque malheureuse de leur histoire pour en faire un élément de leur identité singulière. Plus globalement, mes héros sont tous les peuples qui ont été opprimés à un moment et qui se sont reconstruits en intégrant dans leur culture des éléments de ceux qui les ont opprimés. Le nom de cette collection “heroes” est un jeu de mots sur la proximité entre le nom Herero et le mot héros (“heroes” en anglais) De là j’ai aussi pensé à tous les futurs héros africains qui feront grandir ce continent et à ce que pourrait être l’uniforme d’un super héros africain, une sorte de “Superman” africain…

FP : Qui sont aujourd’hui les femmes qui s’habillent en Imane Ayissi?

IA : Comme je vends aussi du prêt-à-porter sur un site internet et dans une boutique multimarque, bien sûr je ne connais pas toutes les femmes qui achètent et portent du Imane Ayissi. Mais je connais bien mes clientes “couture” et on ne peut pas vraiment les caractériser : elles viennent du monde entier, ont tous les âges…etc. Ce qu’elles ont en commun en général est d’être indépendante, d’avoir une vie professionnelle souvent réussie, qu’elles viennent du monde de l’art, du spectacle, de la banque, de la presse, qu’elles travaillent dans le droit ou soient entrepreneuses… Ce sont des femmes qui voyagent, ont une grande ouverture d’esprit aux différentes cultures du monde et qui sont sensibles à l’artisanat, au travail bien fait, à la préciosité d’une étoffe tissée à la main ou à la précision d’une robe coupée sur mesure…

[layerslider id=”44″]

Crédits Photos : PARIS, FRANCE – JULY 06: Models pose after the Imane Ayissi Haute Couture Fall/Winter 2017-2018 show as part of Haute Couture Paris Fashion Week on July 6, 2017 in Paris, France. (Photo by Francois Durand/WireImage for Imane Ayissi)

FP : Quelles sont vos étoffes de prédilection, et pourquoi?

IA : J’aime travailler à la fois avec de vrais tissus traditionnels africains, souvent tissés ou teints artisanalement à la main, comme les Kenté, les Faso Dan Fani, les pagnes teintés…etc. A la fois parce que je pense que c’est mon rôle de mettre en valeur la richesse esthétique des différentes cultures africaines et de montrer comment on peut l’intégrer au monde moderne, mais aussi parce que dans la mode assez uniforme du moment ces étoffes permettent d’apporter une esthétique nouvelle, différente ou en tout cas moins attendue. Mais j’ai aussi des références dans la Haute Couture, voilà pourquoi j’utilise aussi beaucoup de tissus “Couture” français ou italien, en particulier des soieries, que ce soit du taffetas, du satin, de la faille… rien ne remplace le rendu de la soie. Mais comme je pense aussi et de plus en plus à créer des vêtements confortables et faciles à porter, et que je suis très sensible à tous les problèmes liés à l’environnement que nous connaissons, j’utilise de plus en plus des tissus “organiques” comme du coton bio, du chanvre…etc.

Partager :

PAULE KA: Si Paris m’était conté…

 

 

Si Paris m’était conté, la ville le serait certainement par une femme Paule Ka: Son chic, son classicisme mais aussi sa légèreté et son lyrisme répondent en miroir aux attributs de la plus belle ville du Monde.  

“Esprit couture et ambiance haussmannienne pour cette nouvelle campagne Automne/Hiver 2017.” 

Pour la présentation de cette collection, on s’est laissés entraîner dans les couloirs haussmaniens d’un appartement fantastico-surréaliste où la directrice de la Création de Paule Ka, Alithia Spuri-Zampetti et le mannequin emblématique Anna Cleveland rendent hommage à l’élégance, à la grâce exceptionnelle de la femme Paule KA; Une Parisienne féminine et aérienne, une femme libre et fantaisiste, un style unique, à la fois classique et poétique. 

Le photographe, Miles Aldridge, la magnifie une fois de plus, avec sa palette de tons, ombres et lumières, en faisant ressortir ce “je ne sais quoi” de plus, unique à cette exquise maison de couture. 

[ot-video type=”youtube” url=”https://youtu.be/qiahA8QgeDo”]

 

 

 

Partager :

Dakar Fashion Week: 15 ans déjà!

La Dakar Fashion Week (DFW) s’est tenue du 27 juin au 2 juillet 2017, dans la capitale sénégalaise. Pour souffler les 15 bougies de ce rendez-vous de l’élégance et de la mode panafricaine, sa promotrice, Adama Paris, a convié une trentaine de créateurs venus des quatre coins de l’Afrique, mais aussi de la diaspora. Une édition-bilan haute en couleurs qui a mis en lumière quelques pépites créatives signées par des stylistes de la Côte d’ivoire, du Mali, du Liban, du Sénégal, mais aussi de l’Angola, du Congo, d’Afrique du Sud, du Maroc et de la Belgique. L’occasion de découvrir de jeunes créateurs émergents mais également de retrouver des stylistes de renommée internationale qui ont fait le déplacement au pays de la téranga pour une manifestation devenue désormais une référence sur l’échiquier de la mode. Karim Tassi, Xüly Bet, Mariah Bocoum, Elie Kuame, pour ne citer que ces derniers, étaient de cette grand-messe de la créativité et de l’excellence “made in Africa”.

[layerslider id=”41″]

Mention spéciale pour Enzo Itzaki (Liban), Lahad Gueye (Sénégal), Oumar Dicko (Mali/Belgique), Soraya Da Piedade (Angola) et Luxury By K (Maroc) pour la finesse et l’élégance de leurs collections.

 

Quels sont les créateurs de cette quinzième édition ?

  • Mariah Bocoum – Mali

  • Lydie Lende – Congo

  • Loza Maleombho – Côte d’Ivoire

  • Enzo Itzaki – Liban

  • Bibas – Guinée Bissau

  • Versailles – USA/ Sénégal 

  • Lahad Gueye – Sénégal

  • Soraya Da Piedade – Angola

  • Adama Paris – Sénégal

  • Zango – Côte-d’Ivoire 

  • Luxury by K – Maroc

  • Tipi style – Sénégal

  • Linda Likongo – Cameroun

  • Sakia lek – Congo

  • Dona Pena – Gabon

  • Sidi Counda Diambou – Sénégal

  • So’ Fatoo – Sénégal

  • Greta

  • Splendeur d’Afrique – Sénégal

  • Lahad Gueye – Sénégal

  • Elie Kuame – Côte d’Ivoire et Liban

  • Osuare – Nigeria

  • By Pathé – Sénégal 

  • Karim Tassi – Maroc

  • Rogue Wane – Angola

  • Tina Lobondi – Congo

  • Ejiro Tafiri – Nigeria

  • Sakia Lek – Congo

  • Oumar Dicko – Mali/Belgique

  • Xüly  Bet – Mali  France

 

Crédit photos: Erick-Christian Sedo AHOUNOU

 

Partager :

Shopping 2.0…

Nous sommes partis d’un constat simple: les femmes modernes sont ambitieuses et multiplient leurs activités professionnelles et personnelles. Pourtant, elles aiment la mode et particulièrement trouver la pièce qui les mettra en valeur, dans laquelle elles se sentiront bien et qui plus est, qu’elles ne croiseront pas sur le dos d’une amie. Chez MyPersonalCloset, nous pensons qu’il est temps de proposer une nouvelle offre de shopping aux femmes: un shopping plus efficace que celui en boutique, sans la contrainte d’essayage de la vente en ligne et beaucoup plus personnel”

Ainsi parle Clémence Gaillard, co-fondatrice de MyPersonalCloset, concept ayant vu le jour en octobre 2014 et qui depuis, cartonne. Avec Sébastien Mante, l’autre co-fondateur de ce service clé-en-main innovant et ultra pratique, il s’agit aussi de mettre en lumière le travail de jeunes créateurs de mode français et d’ailleurs, encore peu connus.

La création d’un service personnalisé de shopping, permettant de recevoir, chez soi, (partout en France hexagonale pour l’instant), une sélection d’articles sélectionnés en fonction de sa morphologie, ses goûts et ses envies du moment séduit largement. Les ventes moyennes réalisées par malle sont 3 fois supérieures au panier moyen d’un e-commerce et 95% des utilisatrices recommandent le service à leurs proches.

De petite start-up démarrée dans un appartement, Mypersonal Shopping a pris de l’ampleur et ambitionne d’aller encore plus loin. En avril 2016, l’entreprise a ouvert son showroom parisien à la clientèle et lancé le même service, adapté à la lingerie et aux maillots de bain, en avril 2017. Prochaine étape? développer MyPersonalParty. Sur le principe des réunions à domicile, à la manière de Tupperware à son époque, l’idée est de réunir ses amies pour un moment convivial, d’essayer et de partager les sélections de vêtements, chaussures, accessoires et lingerie préparés pour chacune des participantes, par un styliste attitré. Moment de plaisirs, fous-rires et emplettes assurés!

COMMENT ÇA MARCHE ?

1. Je m’inscris sur le site mypersonalcloset.fr, renseigne les principales infos concernant ma morphologie et sélectionne des looks qui correspondent au mieux à ce que j’aime porter.

2. Après un court entretien téléphonique avec mon styliste personnel, celui-ci va réaliser avec soin, une sélection de vêtements et accessoires à partir de mes goûts, de mes besoins et de mes mensurations.

3. Cette malle de 12 articles (appelée PersonalShopping) est livrée par un coursier dans Paris intramuros ou par Colissimo hors Paris, directement à domicile ou au bureau, la semaine ou le week-end.

4. Je dispose ensuite de 7 jours pour essayer les articles, garder ceux que je souhaite acheter et retourner les autres SANS FRAIS d’envoi ni de retour!

5. Satisfaite de l’expérience, il est possible pour moi de choisir un mode d’abonnement gratuit permettant de recevoir tous les mois, tous les 2 ou 3 mois une nouvelle malle à l’effet surprise garanti.

LES AVANTAGES:

  • Je paie mes articles au PRIX MAGASIN!
  • Je peux faire les ESSAYAGES TRANQUILLEMENT CHEZ MOI et partager ce moment avec mon compagnon ou mes amies.
  • Je bénéficie de CONSEILS PERSONNALISÉS D’UNE STYLISTE qui me sélectionne les pièces adaptées à ma morphologie et que je n’aurais pas forcément osé essayer en boutique…
  • J’ai la possibilité de RENOUVELER DE MANIÈRE RÉGULIÈRE MA GARDE-ROBE grâce à un système d’abonnement gratuit.
  • Je découvre des MARQUES DE CRÉATEURS de fabrication française proposant des pièces de qualité.
Livraison partout en France hexagonale.
Par coursier dans Paris et Colissimo en dehors.
Démarrer l’expérience?
Patricia ETIFIER

Partager :
N'Zassa Mode

Festival N’Zassa Mode, L’Afro Optimisme, voyage au sein d’un arc en ciel de talents et de couleurs.

Avec la deuxième édition du Festival N'Zassa Mode, l'Afrique de la mode dévoile ses charmes et continue de séduire le monde avec des créateurs de génie, artistes de talent servis par des textiles ancestraux riches et variés.

A l’occasion d’une conférence de presse, à l’Unesco, le 24 janvier 2017, le thème de circonstance de cette deuxième édition a été dévoilé: Afro Optimisme. Mode, tourisme et solidarité sont toujours les mots clés de ce festival atypique. Rendez-vous est pris à Abidjan, du 9 au 12 mars pour une deuxième édition résolument “afro optimiste”.

Quelles sont les bonnes raisons de participer à cette prochaine manifestation?

N'ZessaMode 2

Le programme des réjouissances variées et attractives:

Outre une scène locale de la mode à l’échelle d’un continent et une hospitalité chaleureuse, c’est le programme qui séduit:

  • La Princesse Esther Kamatari, ambassadrice GUERLAIN, offrira à 50 jeunes de précieux conseils pour exceller dans leur carrière.
  • Au lendemain de la journée de la femme, une soirée “mémorable” va réunir 100 des femmes les plus influentes de Côte d’Ivoire avec en point d’orgue, un défilé de mode présentant “la Petite Robe Noire” dans un scénario imaginé par les meilleurs designers du pays.

Des échanges thématiques :

  • Qu’est-ce la Vision de l’Afro-Optimisme – En quoi la jeunesse doit s’impliquer ?
  • L’industrialisation de la Mode – Pourquoi et quelles sont les étapes ?
  • Soirée culture métisse – un cadre enchanteur qui mettra en avant de luxueuses créations pour exprimer «l’utopie optimiste d’envisager une Afrique avec ses grands noms de la mode»,
  • Ciss St Moïse, la Princesse Kamatari et Kréyann, avec le parrainage du Ministère de la Santé, seront en tête de la délégation de bienfaiteurs qui va offrir au CHU de Treichville une dotation afin d’améliorer les conditions d’accueil,
  • Un défilé de rue, sur «l’avenue 8 de Treichville» se déroulera dans une formule libérée, attractive, communautaire, un corps à corps avec la population profitant de la chaleur propre à Treichville, mêlée à l’ambiance du quotidien,
  • Après la découverte de la Capitale Ivoirienne, un parcours détente insolite des régions est réservé aux médias et invités internationaux s’étant déplacés pour le N’Zassa Mode 2017

Le marché de la mode: un vecteur de développement

Les opportunités, sur le marché africain de la Mode, de faire valoir l’énorme potentiel pour le vêtement d’élite, de luxe ou de prêt-à -porter sont élevées. Aujourd’hui, c’est l’artisanat qui prévaut, il doit rester important pour le haut de gamme mais il est nécessaire que la partie industrielle se développe pour répondre aux besoins grandissants de la demande.

Le marché de la mode est une porte béante ouverte aux banques et sponsors pour contribuer à l’essor économique inéluctable de l’Afrique.

N'ZassaMode 1
Nzassa-6 copie

Quelques chiffres qui rendent optimistes...

Habitant sur une superficie de 30,37 millions km², la population d’Afrique est actuellement de 1,216 milliards, ce nombre va doubler dans les 20 prochaines années….

Le développement économique et culturel vient de dépasser sa période d’inertie pour entamer sa première phase d’accélération….

Denise Houphouët-Boigny
Denise Houphouët-Boigny
Sidiki Bakaba
Sidiki Bakaba
Cissé Moussa et Princesse Kamatari
Cissé Moussa et Princesse Kamatari

Des intervenants de qualité

  • Cissé Moussa 

Il incarne depuis 25 ans l’excellence, le raffinement et l’élégance pour l’Homme. Il a fait de son nom, «Ciss St Moïse» la marque de Tropic105, la Maison de couture dont il est le fondateur et le dirigeant. Il appartient au cercle très restreint des grands designers africains.

Il est Ambassadeur de la ville de Grand Bassam, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2012. Durant deux ans, entre 2014 et 2016, Ciss St Moïse est conseiller technique auprès du Ministère ivoirien de l’Artisanat et de la Promotion des PME. En 2013, il est élevé au grade d’Officier de l’Ordre du Mérite National.

Gardien de l’élégance africaine, Ciss St Moïse a remporté successivement, le Prix du Meilleur Fashion Show 2015 en Côte d’Ivoire, et celui d’Excellence du Meilleur Artisan 2016, remis par la République de Côte d’Ivoire.

Avec ses équipes, il lance la première édition du Festival N’Zassa Mode de Treichville. Une manière de célébrer le travail, la créativité et le métissage culturel sous toutes ses formes. C’est aussi le témoignage de la coexistence pacifique et harmonieuse des différents groupes de populations qui constituent aujourd’hui la Côte d’Ivoire.

  • Denise Houphouët-Boigny, Ambassadeur Délégué auprès de l’UNESCO

Son action, sa détermination et ses compétences permettent une évolution du patrimoine culturel ivoirien à un niveau jamais atteint. Tous les domaines sont concernés, la musique, la peinture, la sculpture, les arts littéraires, picturaux, l’artisanat et le «patrimoine» (par exemple, la réserve transfrontalière naturelle du Mont Nimba). L’éducation, la politique sociale et les sciences font partie de ses priorités.

  • Princesse Esther Kamatari, Ambassadrice de la Maison Guerlain

Née à Giheta, elle est membre de la famille royale du Burundi, exilée en France. Elle est écrivaine, Top Model chez Lanvin, c’est l’une des premières «mannequin noires» de l’histoire. Ses engagements humanitaires, notamment pour les femmes et les enfants, illustrent ses profondes qualités humaines, comme le démontre aussi son engagement en politique. Elle est élue, depuis 2008, conseillère municipale chargée de la solidarité internationale de la ville de Boulogne-Billancourt. En 2015, elle devient l’ambassadrice extraordinaire de la Maison Guerlain, fonction qu’elle utilise principalement pour le «bien des autres». Elle contribue à la formation au mannequinat dans les banlieues parisiennes, soutenue par la ville de Montfermeil et le groupe LVMH.

  • Sidiki Bakaba, Acteur, Réalisateur et Cinéaste

Il est directeur du Palais de la culture d’Abidjan à Treichville, de 2000 à 2011. Il dirige aussi l’Actor Studio (école de formation d’acteurs qu’il a créé). Il exerce plusieurs métiers du cinéma et du théâtre, acteur, comédien, metteur en scène, réalisateur, producteur, etc…

Amateur de Mode, il illustre son propos par «faire danser les habits», une belle expression pour faire un lien, corps et âme, avec ses vêtements.

Festival N’ZASSA MODE, L’AFRO OPTIMISME:

Partager :

Mike Sylla, une parfaite alchimie entre le Sénégal et l’Occident

Ce créateur styliste ingénieux, visionnaire génial et «accoucheur» de tendances peut se targuer d'avoir porter loin, très loin l'idée et la valorisation de «l'Art porté».

Mike Sylla

En 2017, Mike Sylla fêtera ses 25 ans de création. 25 ans d’une inspiration picturale, fraîche, fruitée, géométrique, rétro, symbolique et diablement sexy !

Ce créateur styliste ingénieux, visionnaire génial et «accoucheur»  de tendances peut se targuer d’avoir porter loin, très loin l’idée et la valorisation de «l’Art porté».

Revisitant des matières nobles comme le cuir ou le daim et leur insufflant une «nouvelle vie haute en couleurs», il développe ainsi depuis la fin des prolixes années 80 un style innovant et initie une atmosphère toute particulière à son travail, une essence «Street-Afro-Pop-Art» prolifique et vivante qui lui est bien propre.

De toutes ces oeuvres d’art uniques dont il est le forgeur, on retiendra, par exemple, le fameux «manteau Baifall Dream» qui a fait sa renommée ainsi que ses splendides robes griffées «Mike Sylla Couture».

Il signe ses premières œuvres «Baïfall Dream» en 1992 et fédère, sur la même lancée un collectif d’artistes «Baïfall Dream & The Human Tribe» autour de la marque réalisée en atelier. En 2001, il lance sa société Baïfall Dream, en plus d’être designer pour de nombreux couturiers.

Outre son talent de styliste, cet infatiguable précurseur sait mettre à profit ses dons d’artiste/concepteur, son sens inné du symbolisme et sa très grande créativité.

Tendanceur, il apporte sa contribution en tant que costumier auprès de chorégraphes du monde du spectacle. De nombreuses personnalités s’approprient ses créations et sont fidèles à son Art.

Compositeur, il réalise de multiples sonorités pour des professionnels de la production musicale et de la Haute Couture. Il joue d’ailleurs lui-même de la koralyre (guitare-cithare-kora-lyre), un instrument de musique unique. C’est à cette occasion qu’il sera nommé «designer au cœur de la poésie» pour le Label de la Slamophonie avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (lancement officialisé, lors de la soirée «Slamophonie Spéciale Haiti» pour la célébration des 40 ans de la Francophonie).

Concepteur de spectacles, il monte plusieurs spectacles pluridisciplinaires liés aux Arts tels que l’Opéra Baïfall, Baïfall Dream & The Human Tribe, l’Afro Fashion Show by Mike Sylla, Le Slam Opéra, La Slamoperette et La Slamophonie pour l’Oralité, entre autres. 

C’est l’occasion pour lui, de démontrer que l’Art est multiple et mouvant. Grâce à une mise en scène étudiée, peinture, image, mode, musique et danse crée un véritable tableau vivant avec quarante artistes de cultures diverses participants, une vraie rencontre au sommet.

En mars 2013 à la Miami International Fashion Week, il reçoit le prix «Designers Choice Award». Il devient ainsi le premier Africain à inscrire son nom dans le palmarès de cet évènement annuel.

En mars 2014 à Accra, il est récompensé pour son talent et pour l’ensemble de son travail artistique dans le monde pour l’Afrique et sa diaspora.

Il présente au Ghana l’Afro Fashion show by Mike Sylla «Tribute to Mandela».

Et en juillet 2015, invité star à «IBE’s Fashion Here & Now Fashion Show» lors de la 45ème Edition de la Célébration d’Indiana Black Expo, il reçoit les trophées «International Excellence Award» en tant que « meilleur designer » et pour « son travail artistique » effectué au sein de la diaspora africaine et afro dans le monde.

Mike Sylla rendra également un bel hommage au célèbre artiste Michael Jackson en lui dédiant la création de pièces collectors, inspirées de son oeuvre. Il apporte aussi sa signature pour ses 20 ans de création lors d’un défilé Haute-Couture sur le thème «Afrosapiens» au Théâtre de Verdure du Musée du Quai Branly, à la Maison de l’Unesco à l’occasion du 10è anniversaire sur la «Diversité Culturelle pour la Communauté Internationale» devant quarante chefs d’Etats, sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris à l’occasion de l’exposition «Diasporas & Indépendances Africaines».

Mike Sylla est aussi généreux dans l’approche de sa création qu’à l’égard de du Sénégal (dont il est originaire), de l’Afrique en général et de sa diaspora et il a pris nombre d’initiatives visant à promouvoir la richesse, la diversité et la prodigualité de ces cultures.

Il a ainsi créé différents concepts qui favorisent la promotion de talents d’exception de l’Afrique, des Caraïbes et de sa diaspora tels que les évènements Afro Free Market Paris qui rassemble les créateurs et les artisans, Afro Expo Paris qui valorise l’Art et la créativité et Afro Fashion Week Paris qui permet aux stylistes et aux maisons de couture afro-caribéennes de présenter les dernières tendances de la mode sur le marché de la mode internationale.

En un mot comme en cent, Mike Sylla et Baïfall Dream promettent de nous en mettre encore plein la vue pour les prochaines 25 années et pour paraphraser le Maestro «Baïfall Dream est la mode portée qui porte la World Culture Couture». 

Et qui pare la femme contemporaine élégante d’atours hautement glamour !

En un mot comme en cent, Mike Sylla et Baïfall Dream promettent de nous en mettre encore plein la vue pour les prochaines 25 années et pour paraphraser le Maestro «Baïfall Dream est la mode portée qui porte la World Culture Couture».

Visitez le site de Mike sylla ici
Crédit photos: Stéphane Tourné
Porteriez-vous une création de Baïfall Dream? Dîtes-nous ce que vous préférez dans le travail de ce styliste, dans les commentaires en bas? 

Partager :