Mois : novembre 2017

La puissance de l’Intention, signe intérieur de richesse

Oser son énergie positive et sa force créative

Et si l’on se hasardait, le temps d’un article, à imaginer les choses autrement, cela donnerait quoi…
Cela pourrait commencer par de petits changements dans notre quotidien, appliqués chaque jour, presqu’imperceptibles mais subtils, amenant progressivement, vers une transition significative pour notre vie.
Mais d’abord, doit-on s’interroger… Etes-vous ouvert(e) à la possibilité que ce soit différent? Etes-vous prêt(e) à quitter ce qui semble être un confort… “confortable”. Vous sentez-vous l’âme d’un(e) conquérant(e), d’un(e) explorateur(trice)? Se pourrait-il qu’il y ait une autre voie?
La Vie, cette galopine, essaie toujours de nous faire voir “de l’autre côté des choses”, de faire vaciller nos certitudes et nos affirmations, de nous renvoyer en pleine face, par effet de miroir, ce que nous nous refusons à voir.
De fait, les croyances sont toujours limitatives…
Notre corps n’est pas fait que de matière; il est aussi et avant tout énergie, comme l’explique bien la physique quantique et “l’information” qui régit et dirige ces entrelacs de cellules que nous sommes, c’est notre pensée, notre conscience, notre esprit.

« Les plus récentes études de l’effet de l’esprit sur la matière semblent indiquer que l’intention a des effets variables qui dépendent de l’état du sujet, ainsi que du moment où il émet une pensée et de l’endroit où il se trouve. L’intention a déjà été employée dans maints domaines, notamment pour guérir les maladies, modifier des processus physiques et influencer des événements. Il ne s’agit pas d’un don spécial mais d’une compétence apprise et aisément enseignée. En réalité, nous utilisons tous déjà l’intention dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne. »
« On sait aujourd’hui que les pensées sont une forme d’émission de biophotons – ces particules de lumière porteuses d’énergie émises par tous les organismes vivants: plantes, animaux, êtres humains. Elles créent une énergie qui émane de nous en permanence. Le fait d’orienter ses pensées vers un objectif précis – ce que les scientifiques appellent « l’intention » ou « l’intentionnalité » – semble produire une énergie assez puissante pour transformer la réalité physique. »

C’est notre pensée, constituée d’un conscient et d’un inconscient qui attire les situations et d’ailleurs, à près de 99%, plutôt notre inconscient, façonné par notre environnement, notre éducation et nos conditionnements.
Tous nos comportements sont déterminés, au fil de notre vie, par ces conditionnements, ces croyances, souvent limitatives (contraintes qu’elles sont par nos jugements, nos peurs et nos critiques, nos addictions et notre égo déformé). Notre réalité aussi. Souvent à notre insu.

L’idée serait d’éliminer ces déterminismes négatifs et de les remplacer par des conditionnements positifs, inspirants, valorisants.
Comment? En le disant littéralement à son inconscient, en acceptant de se pardonner, en cessant d’attendre, en victime, le salvateur venu de l’extérieur ou la circonstance extraordinaire qui va tout changer, dans notre vie.
Je suis responsable de la situation dans laquelle je vis actuellement, que j’ai créée… souvent sans le savoir consciemment. Je suis donc aussi responsable des changements positifs que je peux y apporter. J’en ai le pouvoir!

 

« Vous êtes votre plus profond désir. Tel est votre désir, telle est votre intention. Telle est votre intention, telle est votre volonté. Telle est votre volonté, telle est votre action. Telle est votre action, telle est votre destinée. »

Les Upanishad – extrait du Livre des Coïncidences de Deepak Chopra

 

Changer ses habitudes, ce n’est jamais anodin, ce n’est pas toujours facile mais c’est souvent salutaire et responsabilisant.
De plus, ne pas tenter de modifier ces croyances engrammées, ne pas exercer notre responsabilité de co-créateur(trice) de notre vie, c’est s’exposer à vivre et revivre le même type de situations encore et encore; En tant qu’être humain, nous ne sommes pas des victimes, nous ne sommes pas impuissants, mais au contraire puissants au-delà de ce qu’on peut imaginer.
Et là, on pense à cette merveilleuse citation de Marianne Williamson (injustement attribuée au grand Nelson Mandela): «Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.»

Se servir de son pouvoir, c’est tout simplement cesser de subir, augmenter son niveau de conscience et son taux vibratoire, c’est débloquer en nous les inhibitions, apaiser les traumatismes et les blessures, “développer l’intelligence du cœur” et ouvrir le champ des possibles.

Exercer sa puissance d’intention, c’est tout simplement décider de ce que l’on souhaite dans sa vie, se projeter dans l’objectif atteint et ne pas avoir peur de sa lumière, de sa liberté et de sa force créatrice.

 

« Concentrez-vous sur ce que vous voulez voir se réaliser dans votre vie et surtout pas sur ce que vous ne voulez pas, laissez parler votre imagination, votre intuition et commencez à voir s’opérer les changements, en vous puis dans le monde, autour de vous. »

 

Les vibrations (vibrations électriques dans le cerveau qui irradient autour de soi) émises par ces pensées de joie, de paix, d’assurance, par ces ressentis d’amour et de confiance attireront à nous ces choses auxquelles on rêve.

Bien-sûr, il ne suffit pas juste de rêver, bien que cela ait son importance, il faut aussi s’investir, poser des actions, faire des expériences…. apprendre à se connaître.

 

« Bien-sûr, lire des dizaines de bouquins sur le développement personnel peut aider mais apprendre à se connaitre en profondeur, c’est surtout expérimenter, explorer, découvrir avec son corps, son cœur, tout son être, c’est faire des erreurs et apprendre, faire des rencontres déterminantes, découvrir par accident des choses intensément révélatrices, vivre des difficultés, des souffrances et se relever, affronter ses peurs et ses angoisses, progresser, changer de chemin en cours de route, se laisser inspirer par des personnes fortifiantes… »

 

 

Tout est déjà en nous, il reste à le rechercher, à le trouver et à le laisser se manifester de l’intérieur vers l’extérieur.
Vibrer en soi la plénitude, la lumière, l’abondance, c’est attirer dans sa vie des situations de complétude, de richesse, de bonheur et de renouveau. Se sentir victime et en manque de quelque chose, c’est attirer à soi l’abandon, l’insuffisance et l’imperfection.
Tout chemin de vie (tous sans exception) passe par l’Amour, cet amour inné en nous que l’on perd souvent en cours de route.
Ouvrez-vous, déverrouillez en vous ces entraves, soyez curieux(se), montrez-vous flexible, exprimez clairement votre intention, laissez parler votre intuition, abandonnez-vous à l’imagination et rééquilibrez votre vie doucement.

Pour matérialiser vos rêves, goûter au bonheur et contribuer à celui des autres.
A vous de jouer maintenant…
En vérité, on aurait très bien pu intituler cet article “Comment nos pensées, nos croyances et nos conditionnements peuvent influer sur notre réalité, dans le bon sens comme dans le mauvais”!

Qu’en pensez-vous ? Laissez-nous vos commentaires !

Pour aller plus loin:
Documentaire TITRYA – La puissance de l’intention
Le pouvoir de l’intention – Wayne DYER – J’ai lu Collection “aventure secrète”

 

Partager :

5 ème édition du Oyemi Fashion Show, au Bénin

Née en 2012, Oyemi Fashion Show est un rendez-vous incontournable de la mode au Bénin. Ce Gala international de mode se tient chaque premier samedi du mois de décembre, dans la capitale béninoise. Il est ponctué par différentes manifestations ainsi que par un défilé de grands créateurs. Mais il donne aussi leur chance à de jeunes autodidactes de la couture. Organisé par “TRINITY Events”, cette grand-messe de la mode panafricaine se tiendra, pour la 5 ème fois consécutive, samedi 2 décembre 2017. Sa promotrice, Magali DOSSA, répond aux 3 questions de FP.

Partager :

Lire la suite

Naya: The next famous girl!

Mais quelle est cette jeune prodige de la musique qui, à tout juste 17 ans, prépare déjà son premier album ?

Eh bien, à en croire sa biographie, ce n’est pas tout-à-fait une débutante. Elle a même, à son actif, plusieurs collaborations intéressantes ainsi que quelques exercices de style très très prometteurs…

 

Elle a notamment joué en première partie de Fauve, Mademoiselle K et Rover, elle a été finaliste du télé-crochet “the Voice Kids” en 2014, a joué à la Boule Noire à Paris et a déjà une belle notoriété à Bordeaux. L’été dernier, elle a fait la tournée des festivals (Musilac, Le Big Festival…), a accompagné Jain pour cinq dates de sa tournée française, a également fait l’ouverture de l’édition 2017 de “We Love Green” et a joué au mythique “Festival de Glastonbury”.

Pour celle qui déclare que sa “meilleure amie, c’est la musique” et qui a commencé le piano à l’âge de 5 ans puis appris la batterie et la guitare, qui a baigné dans des sonorités riches et variées grâce à des parents mélomanes et musiciens, pour celle qui voue aussi une passion à la littérature, au dessin et à l’expérimentation en tout genre, c’est indéniable : Le meilleur est à venir…

 

5 titres qui nous entraînent dans l’univers Naya Blossom

Naya - Blossom (Cover EP)
Naya – Blossom (Cover EP)

Aujourd’hui, avant la sortie dudit album, elle nous entraîne avec elle, grâce à la naissance d’un EP de 5 titres NAYA BLOSSOM, dans un univers onirique enchanteur, peuplé de lunes, de mots et de décalcomanies.

« En cinq chansons, une artiste est née. La première identité est bien sûr la voix de Naya, douce et très affirmée, bluesy, mais mise au service d’une pop rêveuse et mélancolique, habitée de fantômes (Ghost By Your Side) ou d’envies d’ailleurs (Girl on The Moon). Autour de l’architecture guitare-voix se déploie une production riche qui laisse la mélodie au cœur et prend des libertés avec les canons de la folk pour s’ancrer profondément dans les sonorités contemporaines. De la pure pop, cuvée 2017.»

 

Ecoutez-la dans ce single très réussi porté par une signature graphique des plus convaincantes.

 

Une jeune artiste, déjà auteur-compositrice, curieuse, inventive et apprentie insatiable, à surveiller de près donc, qui devrait nous gratifier de futures perles d’excellente composition!

 


GREAT OCEAN ROAD

IT’S DOES’NT SCARE ME

 

 

Partager :

Gigi Ledron : elle sait tout jouer !

Gigi Ledron. Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais son visage vous est sûrement familier. Cette excellente comédienne est aussi bien sur les planches qu’à la télé ou au cinéma où elle joue des rôles aussi divers que variés. C’est la preuve, s’il en était besoin, que c’est possible ! Rencontre.

Partager :

Lire la suite

5 Aliments à privilégier cet hiver !

Qui dit hiver, dit manque de soleil, froid rigoureux, jours écourtés et baisse de moral. Mais il est possible de réduire la pénibilité de certains jours particulièrement sombres. Notamment par son alimentation.
Voici une liste de 5 aliments, simples et naturels, contenant tous les nutriments essentiels pour vous permettre de lutter contre les “coups de mou” et les petites “dépressions” hivernales.

Partager :

Lire la suite

Le jeu du Tao: Un jeu magique

« Tu as dormi pendant des siècles innombrables. Ce matin, ne veux-tu point te réveiller? »

Jeu créé dans les années 80 par Daniel Boublil et Patrice Levallois (qui se sont inspirés d’une pratique bouddhiste utilisée par les moines pour tester la résistance mentale de leurs disciples) dont la conception a demandé de longues heures, mois et années de travail. Son éclosion s’est finalement faite au bout de 7 ans, grâce aux efforts conjugués de près de 300 collaborateurs.

Toutes les grandes traditions orales des cinq continents, sans aucun sectarisme, y sont conviées (Jésus, Bouddha, David, Lao-Tseu, Ibn Arabi, Moïse, Mahomet…), tous les “grands questionneurs de l’Histoire” (Socrate, Platon, les Aborigènes d’Australie…) ainsi que les grands noms de la psychologie/psychanalyse des temps modernes (Carl Jung, Sigmund Freud, Gregory Bateson, Paul Watzlawick, Milton Erikson, Paul Diel, Bruno Bettelheim, Marie-Louise von Franz…) également.

Ces immuables lois universelles de la Sagesse et ce long travail de réflexion a en effet donné lieu à un jeu de société pas comme les autres. L’idée de départ ? que « chaque être humain est porteur d’un projet, d’une aventure, d’une potentialité souvent bien plus grande que ce qu’il imagine ».

 

La boite du jeu du Tao

UN JEU GAGNANT-GAGNANT QUI CHANGE LA VIE:

Bien-sûr, en ouvrant votre boite, vous retrouverez un plateau, des cartes, des dés, les joueurs installés autour ainsi qu’un parcours labyrinthique à appréhender mais les règles de ce “jeu des Jeux” est de donner la possibilité aux joueurs de jouer avec et non contre ses partenaires. Il permet, grâce à la connaissance que l’on a de soi-même, grâce à l’écoute et à l’aide à laquelle on consent, de trouver des solutions conduisant à la réalisation d’un objectif.

Le mécanisme de ce jeu unique est simple : on choisit une quête importante pour nous (matérielle, affective, artistique, spirituelle ou professionnelle), on lance le dé ou l’on clique sur sa souris, on tire une carte et on répond aux questions. Le jeu conduit naturellement son joueur dans une démarche de questionnement introspectif et la ponctue tout du long, d’oracles, de métaphores et de contes pour éclairer et inciter à l’engagement. Et tout cela, dans une logique win-win. « Le Jeu du Tao aide chacun à s’approcher de façon spectaculaire de l’accomplissement de sa quête ».

Imaginez… Un parcours traversant quatre mondes :

  • Le monde de la Terre, gouverné par la question “Que cherches-tu?” – (Clarification de la quête).
  • Le monde de l’Eau, gouverné par la question “Quelles sont tes armes?” (Quelles sont tes peurs, les freins dans la réalisation de ta quête ?).
  • Le monde du Feu, gouverné par la question “Quelles sont tes peurs ?” (Quelles sont tes ressources pour la réalisation de ta quête?)
  • Le monde de l’Air, gouverné par la question “Quel est ton engagement ?” (Quel est ton prix, à quoi es-tu prêt à renoncer?)

 

«Le Jeu du tao offre à tous, individus et collectivités, des outils et des savoirs concrets, pour mieux se comprendre, mieux communiquer, coopérer, co-créer, décider et s’engager ensemble dans des directions porteuses d’avenir. Le but du Jeu est d’aider les autres joueurs à réaliser leur souhait, que ce soit un projet individuel ou collectif. Le parcours du jeu- avec le soutien de vos partenaires- vous donne en fin de partie toutes les clefs pour le réaliser. La coopération est de règle, la solidarité est de mise, l’esprit de compétition est exclu. Le principe du Jeu du Tao est de jouer avec, et non pas contre ses partenaires.»

Extrait du site

On atteint ainsi bien plus facilement son but en aidant les autres à atteindre le leur.

 

JOUER ? “TRICOTER DU LIEN SOCIAL”

Le jeu, très vieille pratique humaine a toujours fait partie de notre vie. En plus d’être divertissant, il est connu pour remplir bien des fonctions, allant de l’apprentissage à l’exutoire, en passant par l’assimilation de règles ou la tentative d’appropriation du hasard ; Mais si, pour une fois, délaissant la compétition, il entend faire gagner tout le monde et créer du “tissu relationnel”, c’est fichtrement séduisant !
Des milliers de joueurs, en France et dans le monde jouent et apprécient ce Jeu du Tao qui a depuis essaimé.

Les livres : Livre du Jeu du Tao et Jeu du Tao de la Santé et du Bien-être

Outre le jeu originel, vous trouverez aussi :

  • Tout d’abord le Livre du Jeu du Tao qui permet d’approfondir certaines connaissances (connaissance de soi, développement personnel) tout en devenant le “héros de sa propre légende”. Interactif, très bien documenté et pratique, ce bel ouvrage permet d’entamer sa quête personnelle à son rythme, face à soi-même tout en rejoignant le groupe des “actifs culturels”
  • Puis le Jeu du Tao de la Santé et du Bien-être pour que quel que soit votre état, bien portant ou malade, vous puissiez réveiller la force de vie qui est en vous et guérir les éventuelles blessures émotionnelles du passé.
  • Des formations au Jeu du Tao existe également sur Skype.
  • Et bien-sûr, il est possible de jouer seul(e) sur le site, où son ordi (sa tablette ou son smartphone) jouera le rôle du modérateur.
  • A l’heure du réseautage et du networking, un TaoVillage a même été créé. Il se définit comme « un centre de recherches et de développement entièrement tourné vers la découverte de nouveaux paradigmes sociaux, comportements et dialogues, outils communautaires capables de relever les défis relationnels proposés à toute forme d’organisation en recherche de coopération ».(Extrait du site)

 

 

Ainsi, curieux et passionnés se retrouvent régulièrement, dans des cercles de joueurs ou dans des clubs, dans des cafés ou sur leur lieu de travail, pour approfondir leur quête et passer du temps de qualité ensemble.

Petit détail intéressant : ce jeu avait été pensé et créé à l’origine pour la télévision: «On aurait pu parfaitement, en télé-réalité, voir des gens qui réussissent et ça aurait été, je crois, plus satisfaisant pour le téléspectateur. Le spectacle de l’entraide est un spectacle réjouissant».

Patrice Levallois *reportage “Complément d’enquête” de France 2

Un pilote avait même été tourné à l’époque, avec notamment Juliette Binoche mais le projet, plusieurs fois relancé, ne s’est jamais concrétisé. Dommage…

En attendant, si vous avez envie de vous lancer dans l’aventure et de tenter une première partie en famille ou entre amis, au coin du feu le soir ou à l’heure du brunch dominical, n’hésitez pas, c’est magique…

A offrir ou à se faire offrir absolument !

Pour tout savoir des prochaines parties de Tao ou des formations pour devenir “taoanimateur” (modérateur de parties de tao dans les cercles):
paule.taovillage@gmail.com
taopatrice@gmail.com
Le site: Le Jeu du tao

Credit photos: inimaginabletao.fr – jeudutao.fr

Partager :
Malick Ndiaye, dans l'interview décalée Femmes au pluriel de la semaine.

Malick NDIAYE : le producteur découvreur de talents

Découvreur de talents, le Franco-Sénégalais Malick Ndiaye a contribué à révéler les chanteuses Ayo, Grace, Imany, et plus récemment le rappeur sénégalais Faada Freddy, avec son label indépendant Think Zik. Il est l’invité de l’interview décalée de la semaine.

Partager :

Le lexique beauté trilingue

Emmanuelle Simon

Ce petit livre est une aubaine pour les étudiants en cosmétique, les professionnels de la beauté, les blogueuses, les directeurs exports, parfumeurs, ou les traducteurs spécialisés. « Trilingual Beauty lexicon » contient plus de 2000 mots traduits en Anglais, Français et Espagnol par Emmanuelle Simon.

Partager :

Lire la suite

3 recettes Saint Jean de pâtes fraîches à la française !

Saint Jean fabrique depuis plus de 80 ans, des pâtes fraîches, perpétuant ainsi le savoir-faire pastier français historique. Voici trois recettes qui offertes par la maison Saint Jean aux gastronomes que vous êtes. A vos pâtes fraîches!

Verrines de Ravioles et courge, pesto de persil

Verrines de Ravioles et courge, pesto de persil

INGREDIENTS :
– 1 barquette de ravioles du Dauphiné Saint Jean
– 1 courge
– 1 pincée de muscade
– 125g de farine
– 1 botte de persil
– 75g + une noisette de beurre demi sel
– 75g de noix

 

PREPARATION :
Réaliser le crumble de noix :

Mixer les noix (attention il doit rester des morceaux).

Hacher le persil.

Mélanger les noix avec la farine et le persil, hacher, ajouter le beurre, mélanger afin d’obtenir un crumble.

Etaler sur une plaque à four.

Cuire dans un four 25 min 170°.

 

Réaliser la mousseline de courge :

Découper la courge en morceaux.

Dans une casserole, faire fondre une noisette de beurre, ajouter les morceaux de courge.

Bien mélanger, puis recouvrir d’eau.

Laisser cuire (vérifier la cuisson en enfonçant une lame de couteau, on ne doit pas sentir de résistance).

Égoutter les morceaux en conservant le jus de cuisson.

Mixer au blender et ajouter la muscade, assaisonner au besoin.

Ajouter le jus de cuisson afin d’obtenir la texture souhaitée.

Faire cuire les ravioles pendant 1 minute seulement dans de l’eau frémissante.

Les plonger dans un bain d’eau froide dès que la cuisson est terminée.

Procéder au montage des verrines, mousseline de courge puis ravioles et enfin crumble de noix.

 

Mini burgers de Suprêmes Soufflés végétariens
Mini burgers de Suprêmes Soufflés végétariens

Mini burgers de Suprêmes Soufflés végétariens

INGREDIENTS :
– 2 suprêmes soufflés aux légumes Saint Jean
– 2 tranches de cheddar
– 6 tomates
– 1 filet d’huile d’olive
– 1 gousse d’ail
– quelques feuilles de basilic

 

PREPARATION :
Réaliser la tomatade :

Découper les tomates en petits dés, éplucher et écraser l’ail à l’aide d’un presse ail.

Dans une casserole avec un filet d’huile d’olive faire revenir l’ail à feu doux (sans coloration).

Ajouter les dés de tomates, laisser cuire à feu doux environ 15 min afin d’obtenir une compotée de tomates.

Mettre au frais.

Réalisation des burgers :

Détailler des tranches de suprêmes soufflés aux légumes (environ 1 cm).

Faire poêler les tranches dans un filet d’huile d’olive pendant quelques minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.

Réserver.

Déposer une cuillère de tomatade sur une tranche de suprême soufflé, puis un morceau de cheddar. Recouvrir d’une deuxième tranche de suprême soufflé.

Passer au four 10 min à 150°.

Décorer avec un peu de tomatade et une feuille de basilic frit.

 

Brochettes de Ravioli aux girolles et potimarron
Brochettes de Ravioli aux girolles et potimarron

Brochettes de Ravioli aux girolles et potimarron

INGREDIENTS :
– 1 sachet de ravioli aux girolles persillées Saint Jean
– 1/2 potimarron
– 50g de pignons de pin
– 85g de persil
– 1 gousse d’ail
– 20g de Pecorino ou parmesan
– 100ml d’huile d’olive
– brochettes

 

PREPARATION :

Laver, essorer le persil. Equeuter les tiges et mettre les têtes dans la cuve d’un mixer.

Eplucher l’ail.

Ajouter dans la cuve, l’ail, les pignons de pin et le pecorino.

Mixer de façon à obtenir un mélange fin.

Ajouter peu à peu l’huile et mixer.

Découper le potimarron en dés, les mettre au four sur une plaque avec un filet d’huile d’olive pour 15 min à 200°.

Cuire les ravioli aux girolles persillées, comme indiqué sur le paquet.

Les plonger dans un bain d’eau froide aussitôt que la cuisson est terminée.

Réaliser les brochettes en alternant ravioli et cubes de potimarron.

Servir avec le pesto de persil.

 

Allez-vous faire l’une de ces recettes ?

 

Partager :