Mois : juillet 2016

Smart Neuro-Nutrition

Programme Smart Neuro-Nutrition

 

 

 

Un programme complet, unique et intelligent de la gestion du poids, en 4 phases, sans restriction alimentaire, grâce à une formation personnalisée, un coaching hebdomadaire pendant 4 mois et un soutien motivationnel continu.

Contact:
pmendy.coach@gmail.com
Tél.: +33621765015
Partager :
L'Etrier de Paris

Océane Chiaroni, passionnée par le 7ème Art

Passionnée par le 7ème art depuis sa plus tendre enfance, la jolie Océane Chiaroni a décidé d’en faire son métier. Après un cursus riche en France, c’est à New York que la jeune comédienne française a choisi de poser ses bagages. Elève au célèbre «Susan Batson Studio», elle raconte cette méthode si particulière et évoque ses ambitions. Rencontre.

D’où vous vient cette passion pour le théâtre et le cinéma?

Pour être honnête, je ne saurais pas vraiment expliquer d’où me vient cette passion. Tout ce que je peux vous dire, c’est que depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours aimé “jouer la comédie”, me mettre en scène… Par ailleurs, j’ai grandi dans le milieu artistique. Mes parents ont toujours été entourés d’artistes: chanteurs, acteurs, réalisateurs, sculpteurs… Ils m’ont ouvert l’esprit à cela et c’est peut-être en partie la raison pour laquelle le théâtre, le cinéma et l’art en général sont des sujets qui m’ont toujours passionné. Nous avions pour habitude, avec ma maman, d’aller chaque semaine, voir une expo, un film ou une pièce de théâtre.

Oceane C

Quand avez-vous su que là était votre voie?

Dès l’âge de 5 ans, lorsqu’on me demandait ce que je voulais faire lorsque je serai grande, je répondais : “Comédienne”. Je crois que c’est quelque chose qui a toujours été en moi, une évidence. Je ne me suis jamais imaginée faire autre chose! À l’âge de 8 ans, j’ai intégré ma première troupe de théâtre: “La Compagnie des Sales Gosses”. Je pense que ce fut une de mes meilleures expériences. L’ambiance était vraiment géniale, tout comme les professeurs. C’est avec eux que j’ai eu ma première expérience sur scène, devant un vrai public, dans un vrai théâtre! Et le jour de la représentation, lorsque j’ai foulé cette immense scène, j’ai senti monter cette adrénaline, une sensation intense qui vous fait battre le cœur tellement fort que vous avez l’impression qu’il va s’arrêter. C’est à ce moment que j’ai compris que je voulais faire ça pour le restant de mes jours. Et le plus incroyable, c’est que cette sensation ne m’a jamais quittée, même encore aujourd’hui.

Océane 2

Vos acteurs et actrices de référence?

Mes acteurs de référence sont dans le désordre: John Travolta, Louis de Funès, Jared Leto, Léonardo DiCaprio, Robert De Niro et Matthew McConaughey. Parmi les actrices, je citerais: Jean Seberg, Scarlett Johansson et Meryl Streep. Oui je sais, que des femmes fortes et de caractère, c’est pour ça que je les aime!

Quels sont les réalisateurs avec lesquels vous aimeriez travailler? Et pourquoi?

Alors mon plus grand rêve serait de tourner avec Quentin Tarantino. Je trouve ses films géniaux, il n’a pas peur de prendre des risques, j’aime cette violence que l’on retrouve dans ses films et le fait que la quasi-totalité de ses personnages soient tous connectés d’une manière ou d’une autre. Mais il y a aussi Xavier Dolan et Martin Scorsese, deux grands réalisateurs avec qui j’aimerais tourner et dont j’aime les univers. Sans oublier Olivier Marchal que j’adore à la fois en tant que personne, en tant qu’acteur, scénariste et metteur en scène. J’ai eu la chance de le voir travailler sur un tournage, il est à la fois très exigeant dans ce qu’il demande à ses acteurs, mais également extrêmement bienveillant à leur égard. J’aime les univers sombres qu’il explore et la manière dont il le fait.

Oceéane 3

Quel a été votre cursus?

Après “La Compagnie des sales gosses”, j’ai suivi des cours chez Jean Laurent Cochet alors que j’étais au lycée et après le Bac, j’ai intégré ma première école: “Acting International” où je suis allée pendant un an. J’ai ensuite passé le concours d’entrée à Florent où j’ai passé 2 ans puis je me suis présentée aux auditions des “Ateliers du Sudden” où j’ai été directement acceptée en 3ème année et qui, de loin, a été l’école que j’ai préférée car elle proposait un programme complet pour la formation de l’acteur et nous permettait de travailler avec de grands professionnels du 7e art. Pour finir, j’ai rejoint le “Susan Batson Studio” à New-York et croyez moi il n’y a pas deux écoles comme celle là!

oceane @gilles decamps

Qu’est ce qui vous a donné envie d’aller étudier à NY?

Je suis littéralement tombée amoureuse à NY de cette ville dès la première fois où j’y suis allée, j’avais alors 11 ans. Je m’y suis sentie plus à la maison qu’à Paris. Comme “l’acting”, New-York était une évidence pour moi, je savais donc que quoi qu’il arriverait, je finirai par m’y installer. Puis, en janvier 2013, ma maman a fait la connaissance de Susan Batson lors d’un diner à Paris. Elles ont discuté de choses et d’autres et forcément de moi et Susan lui a proposé de me faire venir au studio pour un mois pendant l’été. Ce que j’ai fait, une fois, puis deux et j’ai tellement aimé l’endroit et la méthode de Susan que j’ai décidé de venir suivre le “One year Student Visa Program”, à l’issue de mon cursus en France.

Que vous apporte l’enseignement au « Susan Batson Studio » que vous n’avez pas trouvé en France?

Le mot d’ordre de Susan c’est “TRUTH”. C’est ce qu’elle veut: La vérité. La vérité dans notre jeu, la vérité dans nos émotions. Et c’est tout un travail, on apprend à travailler la flexibilité de notre instrument (émotionnel) d’acteur. Et je trouve que c’est ça qui fait la différence. Dans les écoles en France, j’avais davantage l’impression que l’on nous apprenait à imiter une émotion, ce qui, à mon sens, donne un jeu un peu superficiel, alors que là, on veut que tu la vive, que tu la ressente à ta manière. C’est donc cela qui pour moi fait la grande différence entre les acteurs français et les acteurs américains.

L'Etrier de Paris

En quoi consiste la Méthode «Susan Batson»?

Au sein du studio, on peut trouver différentes classes telles que “Improvisation”, “Movement”, “Industry prep et Instry Night”, “Accent Reduction” et pour finir “DYOM” enseignée par Susan elle-même. Le “DYOM“, qui signifie  ”Develop Your Own Method”, consiste en plusieurs étapes: “private moment”, “rituals”, “phone call”, “lost and found”, “animal”, “place of defeat” et “character”. Toutes les étapes de “private moment” à “place of defeat” sont basées sur des situations de vécu personnel qui vont nous aider à trouver nos “triggers” (ndlr: éléments déclencheurs) pour différentes émotions et ainsi à développer notre instrument. Le cours a lieu une fois par semaine et chacun de nous passe les exercices étapes par étapes. Il arrive que certaines personnes butent sur certains exercices. Moi par exemple, j’ai repassé huit fois avant de réussir l’exercice de “l’animal” qui consiste à trouver l’animal qui nous correspond le plus et à l’intégrer à notre comportement humain.

Océane 4

On doit se réveiller, se laver, manger et se préparer pour aller à un endroit spécifique. Cet exercice est d’une grande aide lorsqu’on travaille un personnage, pour lui donner un certain type de comportement, réellement construire un personnage. Une fois que l’on a passé la dernière étape personnelle qui est “place of defeat”, Susan nous donne le choix entre plusieurs personnalités: chanteur, acteurs, écrivain, politicien, danseur, chorégraphe etc… Notre personnage choisi, il nous faut faire des recherches à son sujet car il est nécessaire de vraiment le ou la connaître de A à Z pour pouvoir ensuite avancer dans les étapes qui sont le “journalistic report”, le “character private moment”, le “daily activity” et le “tragic flaw”. Dès lors, on connaît assez bien le personnage pour commencer à créer des situations, une à une, pour aboutir à un “one man” ou “one woman” show. Le but étant de raconter ce qui est enfoui au plus profond de ces personnages, leur mal-être, leurs addictions, leurs peines. En résumé, retirer les paillettes pour montrer qui ils sont vraiment.

Parlez nous de votre projet autour de Jean Seberg?

J’ai donc fini tout le processus de Susan, avec qui j’ai travaillé tout du long et qui a beaucoup aimé mon approche de Jean Seberg, et a donc décidé de produire mon “one woman show”. Jean Seberg, comme vous le savez sans doute, est une actrice américaine des années 60, mais elle est très peu connue aux Etats Unis car sa carrière s’est surtout faite en France! Grâce au film “Breathless” (A bout de Souffle) dirigé par Jean Luc Godart et écrit par François Truffaut, elle est devenue l’icône de la “Nouvelle Vague” du cinéma Français. Sa vie n’était pas que strass et paillettes, elle a débuté très jeune et a eu un rôle très important au cinéma, celui de Jeanne D’Arc dans le film de Otto Preminger, avec qui elle a ensuite tournée “Bonjour Tristesse”. Les critiques ont été très durs avec elle sur ces deux premiers films et elle était très jeune et loin de sa famille. Elle était également passionnée par la politique et s’est beaucoup impliquée dans le “Black Panther Movement”.

Océane Chiaroni-©NMazéas-0094

Comme il lui arrivait de leur faire des dons, la CIA a commencé à la traquer et à chercher à lui nuire l’étiquetant de “femme blanche dangereuse“, voire même de “terroriste“. A cause de toute cette pression, elle a perdu un enfant. Elle finira par se suicider à l’âge de 40 ans, à Paris, dans sa voiture. C’est de cela que je veux parler, de l’artiste incomprise, de la femme forte qu’elle était, qui se battait pour ses idées, qui rêvait d’un monde meilleur, un monde où personne ne fait de différence, où nous sommes tous égaux. Je veux parler de la manière dont elle été abusée par la CIA, montrer la peine et la solitude qui grandissait en elle, de plus en plus, depuis qu’elle avait quitté sa famille pour son premier film.

Qu’est ce qui vous a attiré chez elle?

Tout. Sa beauté, son coté naturel, son innocence, sa force, son implication dans chaque personnage qu’elle pouvait interpréter. Elle était talentueuse mais très humble, je pense qu’elle n’arrivait pas à accepter cette idée. Je me retrouve beaucoup en elle, j’ai envie de parler d’elle, j’ai envie que les gens la connaissent, connaissent son histoire, ce qu’elle a traversé. Lorsque Susan l’a cité dans la liste des personnages à qui elle avait pensé pour moi, je ne la connaissais pas. Il m’a suffi de regarder une interview qu’elle avait donné pour tomber amoureuse d’elle et je l’ai donc choisie sans hésitation.

Comment imaginez vous l’avenir?

Océane 6

L’avenir pour le moment c’est New-York, je veux tenter ma chance. J’ai un bon feeling avec ce pays maintenant on verra, peut être que ce sera difficile mais je n’ai pas peur. Je veux me battre pour mes rêves et je ne baisserai pas les bras. Et si cela ne fonctionne pas, je reviendrai en France, sans regrets… Mais il n’y a pas de raison que cela ne marche pas!

Crédit photos: ©NMazéas – Gilles Decamps – Romain Cabon – Jean-Francois Deroubaix

Partager :
remise des bagettes d or avc julie pietri la copagnie grèole michel chevalet sophie darel et quelque amis

Des baguettes d’or pour un restaurant «royal»: Le Basilic Thaï

La semaine dernière, le Basilic Thaï recevait les "Baguettes d’Or 2016 de la Haute Gastronomie Thaïlandaise".
Un trophée décerné par le Comité International d’Action Gastronomique et Touristique en présence de nombreux invités et de la presse dont, évidemment, Femmes au Pluriel

LE RESTAURANT
Le Basilic Thaï

L’occasion de vous présenter cette adresse culinaire du nord de Paris.

Le Basilic Thaï est une variété de basilic utilisée dans la cuisine thaïlandaise. De son nom latin ocimum basilicum, cette plante est considérée comme «royale». Depuis plus de quarante ans, les Xu, une famille de restaurateurs français d’origine chinoise, œuvrent dans la gastronomie asiatique à Paris. Ils sont les heureux propriétaires du Basilic Thaï, un restaurant au nom prédestiné.

Si Monsieur Xu est, depuis près de 20 ans, chef de cuisine des établissements de ses parents à l’origine de l’entreprise familiale, il a stratégiquement recruté une chef thaïlandaise de renom. Il s’agit de Madame Praphay, une ancienne cuisinière de la famille royale thaïlandaise. Celle-ci officie donc dorénavant à Paris dans un établissement au cadre contemporain et offrant une cuisine thaïlandaise riche et variée.

C’est la qualité de ce travail que le Comité International d’Action Gastronomique et Touristique, présidé par Jean Éric Duluc, a décidé, à titre très exceptionnel, d’honorer en décernant les baguettes d’or 2016 de la Haute Gastronomie Thaïlandaise au Basilic Thaï. Madame Praphay et le directeur de l’établissement se sont vus, quant à eux, remettre  un diplôme de “l’Excellence et du Mérite professionnels”.

L’occasion de fêter l’évènement autour d’un dîner en présence de plusieurs invités de prestige. On a pu croiser durant cette soirée sympathique Michel Chevalet, Sophie Darel, La Compagnie Créole, Maya Shane, le chanteur RnB RJ,   Billy Obam, Julie Piétri et bien d’autres célébrités.

Pour notre part, nous avons choisi de vous faire découvrir en images cette adresse culinaire autour des mets choisis pour cette soirée de célébration, dans une ambiance assurément royale.

salade d'ananas fraiche aux crevettes
salade d'ananas fraîche aux crevettes
Agneau au curry musman
Agneau au curry musman
Le restaurant Basilic Thaï vous accueille tous les jours au:
155 Boulevard MacDonald lieu-Dit Lotissement 208
75019 Paris
RER et T2 station “Rosa Parks”.
Photos: courtesy Patrick Moyse

Partager :
photo présentation

Bouquet de contes populaires slaves

[layerslider_vc id=”29″]

C’est sur la terrasse de l’hôtel Raphaël, dans un jardin suspendu dans le ciel de Paris, que Franck Sorbier nous a raconté, le temps d’une collection de pièces uniques haute couture hiver 2016-2017, une petite histoire qui rend hommage aux contes populaires slaves.

De magnifiques “dames en noir” vêtues en velours, en cuissardes ottoman et dentelles ou en tailleur en mosaïque de dentelles incrustées de dessins mythiques de la maison, étaient joyeusement accompagnées de “mannequinettes” présentant une “mini collection cérémonies pour petites filles”

De magnifiques "dames en noir" étaient joyeusement accompagnées de "mannequinettes" présentant une mini collection 'cérémonies' pour petites filles

Franck Sorbier 30

Daria, Anouchka, Katia et les autres ont su, avec légéreté, nous transporter du côté de Saint-Pétersbourg.

Mention spéciale pour Alesya la rouge: "Sarrault en dentelles de chenille rouge de Monsieur Beauvillain, rebrodées de rubans, de pompoms et de rafias. Body et babies rouge"

Partager :
unnamed

5 masques pour sublimer votre beauté naturelle

Depuis 1959, la marque allemande ANNEMARIE BÖRLIND est synonyme de cosmétique naturelle et efficace. Ses crèmes et autres produits de beauté sont élaborés à partir de plantes issus de l’agriculture biologique, en associant innovation et développement durable. Cinq masques de soin intensif viennent tout juste d’enrichir la gamme.

Nous avons testé pour vous ces masques pour le visage: ils tonifient, hydratent, purifient, apaisent, régénèrent et procurent un vrai moment de détente.

Le secret de leur efficacité? Il vient notamment de la chaleur qu’ils procurent à la peau.

En stimulant la circulation sanguine dans les vaisseaux capillaires de l’épiderme, la chaleur améliore l’alimentation des tissus en nutriments ainsi qu’en oxygène et accélère l’élimination des toxines.

Par ailleurs, la chaleur a pour effet de dilater les pores, ce qui favorise la pénétration des substances de soin dans l’épiderme.

Les masques prodiguent à la peau un soin intensif. Ils complètent idéalement les systématiques de soin quotidiennes qui sont adaptées aux différents types de peau.

Grâce à leurs ingrédients naturels et à leur formule ultra concentrée, les masques de soin intensif Annemarie Börlind apportent ainsi soin et bien-être à la peau.

Ils se déclinent en différents modèles pour couvrir les besoins spécifiques de tous les types de peau.

Véritables rituels beauté, ces masques de soin, au design épuré, offrent des résultats visibles et une action durable.

ANNEMARIE BôRLIND VITAMIN DUO MASK
Vitamin Duo Mask
ANNEMARIE BôRLIND SENSITIVE CREAM MASK
Sensitive Cream Mask
ANNEMARIE BôRLIND HYDRO GEL MASK
Hydro Gel Mask
ANNEMARIE BôRLIND ANTI-AGING CREAM MASK
Anti Aging Cream Mask

Ils complètent parfaitement votre soin quotidien du visage. Ils peuvent être utilisés une à deux fois par semaine. Ils s’appliquent sur une peau nettoyée en évitant le contour des yeux.

Le temps de pose du masque VITAMIN DUO est de 10 à 15 minutes.

Celui de l’HYDRO GEL MASK est de 5 à 10 minutes. 

À l’issue du temps de pose, les masques se rincent à l’eau tiède.

Le masque 2 IN 1 BLACK MASK permet d’obtenir un effet peeling.

Après le temps de pose, il est conseillé de masser délicatement le visage avec un peu d’eau tiède en effectuant des mouvements circulaires, puis de rincer.

Les masques SENSITIVE CREAM et ANTI-AGING CREAM MASK ne se rincent pas. Ils sont entièrement absorbés par la peau après le temps de pose et le massage du visage.

Par cette période estivale, nous avons un petit faible pour “l’Hydro gel mask” pour la fraîcheur qu’il procure et son agréable parfum délicat. De plus, ce masque de soin intensif pour peaux manquant d’hydratation est efficace dès la première application. On l’adore!

Les produits ANNEMARIE BÖRLIND sont disponibles en France dans les magasins partenaires de la marque (magasins de produits naturels et biologiques, instituts de beauté…) ainsi que sur leur boutique en ligne www.boerlind.com.

* Hydro Gel Mask 75ml 30,50 €
* Sensitive Cream Mask 75ml 34,50 €
* 2 in 1 Black Mask 75ml 34,90 €
* Vitamin Duo Mask 40ml 36,90 €
* Anti-Aging Cream Mask 50ml 59,90 €

Partager :
cybersécurité

Une application fort utile pour les entreprises!

Générer des contrats personnalisés

1 PME sur 10, aujourd’hui, a déjà été victime de la cybercriminalité, plus de 60% des chefs d’entreprise admettent avoir été victimes d’une défaillance de sécurité, les mots de passe de faible qualité sont continuellement piratés, plus de la moitié des collaborateurs ne savent pas comment réagir face à un e-mail frauduleux, une arnaque ou un appel téléphonique abusif*…

Le droit prend une place toujours plus importante dans la vie quotidienne des particuliers et surtout des entreprises. En constante évolution, il impose d’effectuer une veille régulière afin d’être à jour de tous les textes et les décisions rendues. Or, que la structure soit de petite ou de grande taille, le suivi de la législation et de la jurisprudence s’avère complexe et particulièrement chronophage. Ne pas le faire s’avère à l’inverse extrêmement risqué, tout particulièrement s’agissant de la rédaction de documents juridiques. Legal IT est né du constat de l’absence d’outils permettant réellement de piloter la rédaction de documents juridiques pour les entreprises de taille moyenne et de grande taille en toute sécurité juridique”

Préserver une sécurité juridique absolue...

C’est donc partant d’un bilan plutôt négatif, en matière de sécurisation et de responsabilité, que l’idée du site a germé et aujourd’hui Legalit.fr se définit comme «le partenaire des services juridiques des entreprises et des particuliers». Le site propose, outre la création de documents juridiques «on-line», différentes options ciblées, au service de l’entreprise:

  • la création et la personnalisation de ses propres modèles de documents juridiques, que l’on peut générer à partir d’un outil moderne, hautement personnalisable et totalement sécurisé, proposé par OuiLaw, une application bien pensée et complète.
  • la sécurisation de toutes ses données sensibles
  • leur archivage numérique sur des serveurs de haute sécurité
  • de la veille juridique par abonnement, pour se tenir informé dans son secteur d’activité
  • de l’analyse de données en ligne
  • la protection de votre marque, allant d’une veille en continu à la gestion de crise ponctuelle (e-reputation)

L'expérience OuiLaw

OuiLaw promet ainsi une offre vraiment adaptée aux besoins spécifiques de l’entreprise et du particulier, qui se démarque de ce qui existe sur le marché actuellement, grâce à un produit «haute performance», à des modèles de documents pouvant être revus et corrigés par ses propres avocats, un cryptage minutieux de données pour une protection et une conservation optimales ainsi qu’une mise à jour constante.

* Source: www.solucom.fr
Crédit photo:WOCinTech Chat
Pour plus d’infos, visitez le site www.legalit.fr

Partager :
l’Hôtel Emperatriz

Adresse idéale pour une escapade à Madrid…

 Dernier né du Groupe Barceló, l’Hôtel Emperatriz est situé en plein cœur du Madrid historique, dans le quartier de Salamanca, à proximité du Paso de la Castellana et de la Calle Serrano, bien connue des accros du shopping!

L'atmoshère y est moderne, cosmopolite et très conviviale !

Côté décoration, le Barceló Emperatriz ré-interprète l’esthétique des palais du Madrid du XIXème siècle en s’inspirant de la vie d’Eugenia de Montijo, dernière impératrice d’Espagne et épouse de Napoléon III.
Chic sans être ostentatoire, les matériaux utilisés sont précieux et les bois nobles.

Les chambres sont décorées avec un mobilier avant-gardiste et vous y trouverez des équipements de pointe tels qu’un tableau de connexion, Mini Media Hub, qui permet de connecter la télévision de la chambre à un portable, une tablette ou un ordinateur portable par le biais d’une connexion USB ou Bluetooth. Les salles de bain sont spacieuses avec douche et bain.

Le restaurant Gastronomique “Mutis propose une carte très intéressante avec un menu du jour “Healthy Gourmet” alliant le plaisir de la haute cuisine à celui de prendre soin de soi.

Au 9e étage, une salle de sport dernier cri et un très agréable “rooftop” (toit), avec piscine, offrant une vue sur toute la ville.

Cet hôtel, au très bon rapport qualité/prix, est une adresse à noter et à partager (prix: à partir de 180€/nuit)

Petit plus… L’hôtel vous met à disposition un petit boitier qui vous permet de rester connecté au wifi où que vous soyez dans Madrid.

Adresse:
Calle de López de Hoyos, 4,
28006 Madrid, Spain
Phone: +34 913 42 24 90

Partager :
LS_108_Japan_A

Life Stripes…

SPREAD, une équipe créative mise en place par Hirokazu Kobayashi et Haruna Yamada, a lancé un projet appelé «Life Stripes» dans lequel ils attribuent une couleur à chaque activité quotidienne, exprimant ainsi 24 heures d’une vie par différentes bandes de couleur.

Une façon incroyable et intéressante de réinterpréter votre journée !

SPREAD
Haruna Yamada et Hirokazu Kobayashi
Comment votre collaboration a-t-elle commencé ?

Nous nous sommes rencontrés par le biais de l’Institut de Design où nous avons respectivement étudié la conception graphique et la conception de l’environnement, depuis lors nous avons travaillé ensemble à la création d’œuvres. Après avoir été diplômés de l’Institut, nous avons commencé à travailler en tant que concepteurs adjoints dans des entreprises différentes. Nous utilisions, à cette époque, nos jours de repos pour créer ensemble des œuvres sous le nom de SPREAD. Après avoir gagner un prix lors d’un concours de conception publicitaire, commanditée par une entreprise de presse, nous avons eu l’idée de créer notre propre studio. C’était en 2006, il y a tout juste 10 ans. La conjoncture commençait à être mauvaise, les entreprises ont commencé à licencier, à externaliser leurs collaborations et nous avons soudainement perdu nos emplois. Ainsi, sans l’avoir prémédité, nous avons commencé à travailler comme des designers indépendants. C’est donc ainsi que l’aventure a démarré.

LS_Baby_Giraffe - copie
Pourquoi «Spread» comme nom d’artiste? Comment l’avez-vous choisi?

Spread” signifie “propager” en anglais. Nous voulions que tous les gens qui regardent nos travaux puissent laisser vagabonder leur imagination et aient envie de partager cette expérience avec d’autres.

Tout dans votre travail est sur la luminosité et les couleurs, pourquoi est-ce si important pour vous?

Les couleurs remplacent les considérations théoriques et font directement appel à la personne. De cette façon, elles ressemblent à de la musique. En outre, chacun a ses propres souvenirs subconscients associés à chaque couleur. Par exemple, le rouge peut être une forme de stimulation, le bleu donne un sentiment de calme. En combinant ces couleurs spécifiques vous pouvez emmener les gens vers un autre niveau émotionnel. Nous sommes fascinés par l’aspect mystérieux des couleurs. Grâce à notre exploration, nous aimerions créer quelque chose qui peut faire bouger les gens émotionnellement et devenir une partie de leur vie, tout comme la musique fait bouger les gens et devient une partie de leur vie.

Depuis 2005, «Life Stripes» est un projet d’art en cours qui enregistre des modes de vie en couleurs. Parlez-moi en?

Qu’il s’agisse des êtres humains ou des animaux, tous ont des préoccupations et des modes de vie différents, nous voulions donc créer la visualisation de ces moments de vie réelle, selon des situations propres à chacun. En utilisant un système commun, nous souhaitions arriver à un moyen de comparer et d’évaluer les différences entre “travail et travail” et “œuvre et spectateur”. Ces travaux permettent aussi de se pencher sur le passé. L’avenir peut exister dans l’imaginaire mais le passé est entièrement contenu dans la réalité. Nous créons l’avenir en regardant le passé.

LS_Taxi_Driver
Qu’est-ce qui vous inspire?

Nous nous inspirons du quotidien. Mais aussi de nos conversations et de l’observation, au travers des rencontres que nous faisons, et des différences entre ceux que nous rencontrons.

LS_Poet - copie
Comment procédez-vous pour travailler ensemble?

Comme homme et femme, chacun de nous peut apporter ses propres points de vue, de sorte que nous commençons en général par de grandes discussions qui nous permettent de définir ce que nous avons en commun. Ensuite, vient le travail de conception; la mise à plat des lignes peut commencer. Les premiers jets sont souvent monochromes. Puis chacun de nous rebondit sur les idées de l’autre, cela passe autant par notre vie personnelle que par le travail lui-même. Ainsi le résultat n’est jamais le même et tout devient possible.

Partager :
JacobWhitesides-1

Jacob Whitesides, la coqueluche de ces demoiselles

Avez-vous entendu parler de la nouvelle coqueluche des réseaux sociaux?

Jacob W

Jacob Whitesides, c’est son nom!

Un patronyme à retenir, il semblerait, au regard de la déferlante d’avis positifs sur le travail de ce jeune interprète de 18 ans (1,6M likes sur Facebook, 2,3M followers sur Twitter, 1,4M abonnés sur Instagram, 371K abonnés et plus de 15 millions de vues sur Youtube, 2 singles en tête des charts aux USA etc..).

C’est frais, c’est espiègle, c’est de la pop-folk groovy et légère, à consommer sans modération!

Mais Jacob Whitesides, ce n’est pas qu’une “belle gueule”! c’est aussi un auteur-compositeur digne de ce nom, que l’on qualifie spontanément de prodige.

Délaissant le schéma, classique bien que non aisé, de signer pour une “major”, cet enfant de Tennessee s’est fait tout seul, guitare à la main, s’appuyant sur le soutien de ses nombreux fans à travers les réseaux sociaux. Gardant le contrôle sur tous les aspects de son déjà beau début de carrière, cet électron libre n’a pas fini de nous étonner.

Actuellement en tournée aux Etats-Unis, il s’arrêtera en France, en Octobre prochain et donnera un concert à La Cigale à Paris le samedi 15 octobre prochain !

Les places sont déjà à réserver ici: http://www.ticketmaster.fr/fr/manifestation/jacob-whitesides-billet/idmanif/378236/idtier/4827637 et la sortie de son premier album “Why?” est imminente.

Avis aux amateurs de découvertes et de sensations nouvelles!

Pour vous donner une idée du talent du jeune phénomène, voici la vidéo de son dernier single “Lovesick“.

Partager :
Singuila-4-BD

“Retour de Flamme” cuisant pour Singuila!

On aurait envie de le prendre dans ses bras et de le consoler, le pauvre Singuila!

L’homme sûr de lui et de ses charmes, l’artiste aux milles conquêtes, le chanteur aux pieds duquel toutes les femmes se jettent dans ses chansons, se fait larguer !

Et c’est lui qui le dit : «On me connaît comme le mec léger avec les nanas dans mes paroles, certains disaient même macho. Là c’est moi qui m’attache à une femme qui me rejette»!

En attendant son nouvel album, prévu pour la fin de l’année, découvrez ce clip estival tourné à Miami, «Retour de Flammes» qui nous met dans le «mood» et joue l’originalité dans son graphisme. Retrouvez la voix si particulière, comme la caresse du velours sur la peau, de Singuila, qu’on ne présente plus.

Toujours le même goût des arrangements mélodiques harmonieux, d’une rythmique simple mais marquante. La part belle est faite à une voix qui affriole. Entre électro et R&B, Singuila ne faillit pas et continue son bonhomme de chemin jusque dans nos cœurs et dans le top dominant de nos discothèques.

image002

Partager :