Loretta 100% Soul

by F.P. | 23 août 2014 18 h 08 min

« Find a way » (Vaziva Music), le nouvel album de l’artiste française est dans les bacs. Plus qu’un superbe opus 100% soul, « Find a way » est une véritable invitation aux voyages, des années 60 à nos jours. Interview.

– Quelles sont les étapes marquantes de votre carrière?

J’ai sorti un 1er album, “L.aime”, sous le pseudonyme de Laure Milan en 2006, puis « Sourire aux anges » en 2008, avec un spectacle à l’Olympia dans la foulée. Quant à« Say U love me », il est sorti en 2011.

– Pourquoi avoir choisi de vous retirer de la scène et du show bizz ?

J’ai eu envie de fonder une famille et de déménager de Paris. Il faut dire que le marché actuel de la musique française ne donne vraiment pas envie qu’on se batte : tout est tellement faux, le talent ne suffit plus et les médias ne laissent pas vraiment la chance aux artistes comme moi. Donc j’ai décidé que ce serait mon dernier album, sauf s’il y a des opportunités à l’étranger qui s’offrent à moi.

– Quelques mots sur la réalisation de votre dernier clip, « The wonder that you are », inspiré des années 50 aux USA?

J’ai fait appel à Rabi de French Cut, car pour moi c’est l’un des meilleurs en France et il l’a largement prouvé avec ce clip. Il a eu l’idée des nageuses synchronisées et tous les autres plans sont venus naturellement. Il a su, rien qu’à l’écoute, parfaitement coller à l’esprit du titre. Il a surtout réussi, avec peu de moyens, à faire de grandes choses. Chapeau bas !

– Comment définissez-vous votre musique?

J’aime particulièrement la musique soul et le rhythm & blues, ce sont les voix qui me transportent surtout. Ma musique, c’est une sorte d’introspection et de retour à l’authenticité, puisque j’ai choisi de faire un album soul. A cette époque-là, il y avait de la profondeur dans l’interprétation du chanteur et des musiciens, les gens chantaient et jouaient avec le cœur comme si toute leur vie en dépendait.

– A part la musique, quelles sont vos autres centre d’intérêt dans la vie?

Mon amoureux, les séries américaines et mes amies.

– Si vous n’aviez pas eu cette voix exceptionnelle, quel autre métier auriez-vous aimé faire?

 J’aurais aimé découvrir des talents et les produire. Je pense que je serais quand même restée dans le domaine de la musique, puisqu’il n’y a que ça que j’aimais.

– Le mot de la fin?

J’espère que mon album vous plaira et que vous en parlerez autour de vous, car aujourd’hui il ne reste à des artistes comme moi que le bouche à oreille, pour que la musique existe et résiste. Merci à Femmes au pluriel pour l’interview et à très bientôt !

Par FP.

Clip vidéo « The wonder that you are »

Partager :

Source URL: https://femmesaupluriel.com/loretta-100-soul-2/